Halimione portulacoides - Obione, Halimione faux pourpier
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Halimione en forme de pourpier, Obione (plus connu sur celui-ci), Obione faux pourpier ou encore Arroche pourpier, nommé par les anglophones 'Sea purslane'.
    Nom latin : Halimione portulacoides  (L.) Aellen, synonyme Obione portulacoides  (L.) Moquin-Tandon.
    famille : Chenopodiaceae.
    catégorie : sous-arbrisseau halophyte semi-ligneux, très ramifié, les rameaux pouvant être érigées ou couchés.
    port : buissonnant, étalé, arrondi ou carrément prostré.
    feuillage : comestible, persistant, épais charnu, coriace, pruineux vert cendré à gris-argenté à blanc argenté sur les deux faces.
    Petites feuilles (2 à 6 cm) simples, oblongues à elliptiques à base resserrée, pouvant être soit opposées soit regroupées en bouquet ascendants.
    floraison : de l'été à l'automne, de juin à octobre suivant le climat. En partie terminale, inflorescences axillaires, paniculées formées de petits glomérules de très petites fleurs unisexuées sessiles les femelles sont pourvues de deux bractéoles triangulaires.
    couleur : crème à jaunâtre virant au marron en vieillissant.
    fruits : petites akènes à une graine.
    croissance :
    hauteur : 0.20 à 1m voir plus, pour un étalement identique.
    plantation : selon le climat à l'automne ou au printemps.
    multiplication : par bouturage de tiges aoûtées ou par marcottage.
    sol : une préférence pour les sols humides, sablonneux ou glaiseux à forte salinité.
    emplacement : soleil même en situation ventée ou en front de mer.
    zone : 8 - 10.
    origine : pourtour du bassin méditerranéen le long du littoral et des estuaires dans les sansouires, vasières ou marais salants (Corse et Baléares incluses), nord de l'Europe (sur la côte atlantique, dans la Manche) et Europe centrale jusqu'au bord de la mer Noire.
    entretien : sans, son jeune feuillage peut subir comme pour les Atriplex les assauts des oiseaux qui raffolent des jeunes feuilles chargées en sel.
    NB :son nom Halimione  vient du latin 'halimon' qui signifie poussant dans les sols (vases) salées, en grec 'halos' désigne le sel, et portulacoides faisant référence au feuillage rappelant celui du genre Portulaca.
    Il peut s'utiliser en sujets isolés, sur les talus ou dans les haies brise-vents ou ornementales dans des situations chargé d'embruns, supporte une immersion temporaire et tolère bien la sécheresse.
    Souvent confondu avec Atriplex halimus qui se différencie par des feuilles alternes, et l'Halimione pedunculata (L) Allen, Arroche à fruits pédonculés, Obione à fruits pédonculés que l'on rencontre dans les vasières salées du nord de la France, en baie de Somme où elles sont nommées slikkes, Manche orientale et Pas-de-Calais qui peut se différencier à l'examen de ses feuilles qui sont alternes (et non opposées) avec une fructification spatulée, c'est une espèce menacée qui est protégée à l'échelon national sa cueillette est interdite (Liste rouge de la Flore vasculaire de France métropolitaine en 2012 ). Figure sur la liste rouge de la flore vasculaire de Basse-Normandie, Haute-Normandie et Nord-Pas-de-Calais en 2015 et Picardie en 2012.
    Propriétés et utilisations :
    L'obione est riche en iode, sodium et potassium, durant l'hiver il est couramment broutée par les troupeaux d'ovins (prés salés de la Baie de Saint Brieuc, en Bretagne).
    Des tentatives de domestication sont testées ailleurs pour ses propriétés fourragères. Le jeune feuillage a une saveur salée peut être consommée cru en salade ou cuit comme légume d'accompagnement et les jeunes pousses peuvent être conserver dans du vinaigre comme les câpres.
    ® par la Société des Gens de Lettres Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site