Calla palustris  - Calla des marais, Anguine
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Alois Lunzer
    Nom commun : Calla des marais, Anguine, Arum des marais, Faux arum, Arum d'eau, nommé par les anglophones '(Bog arum, Wild Calla Lily, Wild calla, Water arum, 'Dragon tea', en tchèque 'Dáblík bahenní' (le diable boueux).
    Nom latin : Calla palustris  L.*, synonymes Caltha alpestris  Schott, Nyman & Kotschy, Caltha alpina  (Schur) Schur, Caltha arctica  R.Br., Caltha asarifolia  DC., Caltha caespitosa  Schipcz., Caltha minor  Mill. et 56 autres
    Illustration : planche 278 de l'aquarelliste australien Alois Lunzer (1840–??) dans The Native Flowers and Ferns of the United States, de Thomas Meehan, 1878; ou bien intégré par Edwin Jellett dans 'The Flora of Germantown', une série hebdomadaire d'article publié à partir de 1903 dans 'Germantown Independent Gazette', articles publiés sur Internet par Awbury Arboretum* depuis 2006. Cliquer sur l'illustration pour lire l'article.
    famille : Araceae (Thyphaceae).
    catégorie : vivace aquatique ou semi-aquatique à souche écailleuse, rhizomateuse traçante.
    port : érigé, rampant
    croissance : rapide
    feuillage : semi-persistant ou caduc selon le climat, vert foncé, charnu, brillant. Au bout d'une longue tige charnue striée, engainante, grande feuille (+ ou - 20cm) en forme de coeur effilé en pointe.
    floraison : fin du printemps à l'été (mai-août). Grande spathe ovale avec en son centre un court spadice ovale pourvu de petites fleurs hermaphrodites.
    couleur : blanc crème et vert
    fruits : sur un épis compact, petites baies toxiques d'un rouge vif contenant plusieurs graines.
    hauteur : 0.20 à 0.40m environ.
    plantation : printemps ou à l'automne à environ 10 cm de profondeur sous 5 cm d'eau, prévoir une dizaine de plants au m².
    multiplication : semis dans des pots immergés ou division des souches (portion avec racines et tiges) au début du printemps ou fin de l'été.
    sol : sols marécageux à tendance argileuse.
    emplacement : soleil ou ombre légère.
    zone : 2 - 9.
    origine : Amérique du Nord dont Canada et Europe en zone tempérée sur les berges de cours d'eau calmes, dans les tourbières, marais et marécages, sur les rives des étangs ou des lacs, présente à l'est de la France (dont les Alpes et le Jura).
    entretien : sans, en présence d'enfant en bas âge enlever les épis aux baies attractives.
    NB : son nom Calla vient du grec 'kallos' qui signifie beauté et palustris signifie des marécages, vient du latin 'palus' qui désigne le marais ou l'étang, ce genre ne comprend qu'une seule espèce traçante à croissance rapide qui peut devenir envahissant.
    Parmi les cultivars citons :
    - Calla palustris  'Alba' à floraison d'un blanc pur plus tardive dans le courant de l'été.
    Jiri Ohryzek
    - Calla palustris  Flor Plena' à fleurs doubles.
    Propriétés et utilisations :
    Les rhizomes sont comestibles après lavage et cuisson était autrefois utiliser pour fabriquer de la farine qui entrait dans la confection de pain.
    Attention, le feuillage et les baies sont toxiques pour les humains et les animaux domestiques (chiens, chats, chevaux, bovins, rongeurs..), ils contiennent des oxalates de calcium qui peuvent provoquer une irritation des muqueuses (bouche- gorge) et des inflammations gastriques, le suc peut chez certaines personnes provoquer des irritations dermiques.

    Dans l'abécédaire, consulter la liste des autres aquatiques ou semi-aquatiques présentes dans l'Encyclopédie.

    Annotations :
    *Awbury Arboretum, parc public et arboretum nichés dans le quartier historique de Germantown au nord-ouest de Philadelphie.
    *L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), avant d'être anobli en 1757 Carl Linnæus, également médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    Auteur de 'Systema naturae, Genera plantarum' et 'Species plantarum'.
    -- nmauric©31.03.2006- - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site