Nypa fruticans  - Nypa buissonnant
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    University of Hawaii ©
    Nom commun : Nipa buissonnant, Nipa arbustif se rencontre parfois écrit 'Nipah'*, nommé par les anglophones 'Mangrove Palm'.
    Nom latin : Nypa fruticans  Wurmb., synonymes Nipa fruticans  Thunb., Nipa arborescens  Wurmb. ex H.Wendl., Nipa littoralis  Blanco.
    famille : Arecaceae (Nypoideae).
    catégorie : palmier fossile (présent durant la période paléocène et éocène) au large stipe enfoui et ramifié.
    port : en bouquet dressé, évasé.
    feuillage : persistant, brillant, coriace. Grandes feuilles pennées pourvues de folioles de plus d'un mètre de long.
    floraison : inflorescence composées de fleurs femelles réunies en petits bouquets et les mâles sous forme de chatons.
    couleur : ocre pour les femelles jaune vif pour les mâles (pollen). voir détails Google.
    fruit : grosse noix hérissée à l'écorce externe dure à l'endosperme blanc comestible avec un noyau central.
    croissance : moyenne.
    hauteur : 8-9 m de haut.
    multiplication : attention uniquement par semis à chaud de graines très fraîches, car le pouvoir germinatif est vraiment de très courte durée entre 2 et 4 semaines surtout si le stockage n'a pas été fait dans les règles pour éviter le dessèchement.
    sol : marais tourbeux d'eau saumâtre ou d'eau douce.
    emplacement : soleil, mi-ombre avec les pieds dans l'eau.
    zone : 12
    origine : en zone tropicale humide, le long des côtes et dans les estuaires en l'Australie (au nord et nord est du Queensland), en Asie du sud-est (Golfe du Bengale, île de Sri Lanka inclus et Delta du Gange) et des îles de l'ouest du Pacifique (Indonésie, notamment dans le parc national Lorentz, en Malaisie et Philippines dans les forêts mixtes ou non et dans les mangroves.
    entretien : sans, il peut devenir envahissant colonisant les espaces.
    NB : son nom Nypa  vient du malais Bahasa ou le mot 'nipah'* désigne ce palmier en Malaisie.
    Ce genre ne comprend qu'une seule espèce avec peut être une sous-espèce qui se rencontre en Australie dans le Queensland sur les berges de l'Herbert River Nypa fruticans var. neameana  F.M. Bailey.
    Vous pouvez en admirer des spécimens en Angleterre au Royal Botanic Garden de Kew (West Sussex) dans les serres ou encore en Australie au Palmetum Garden de Townsville (créé en 1988 - Nord Queensland) et l'on trouve des traces de pollen fossilisés un peu partout dans les couches argileuses en Europe, dans la région de Londres et en France.
    Il a été introduit au début du 20eme siècle sur les côtes de l'Afrique pour palier à un problème d'érosion, mais sans transmettre son intérêt économique; de nos jours, il fait partie des 'aliens' qui modifie l'écosystème des mangroves africaines, un programme de lutte (arrachage et remplacement) a été mis en place dans des pays comme le Nigeria.
    En Asie, aujourd'hui dans les régions où autrefois il existait des forêts de mangrove sont mis en place des programmes de protection de l'écosystème comme aux Philippines, et suite aux dégâts dus au passage du tsunami en Thaïlande des programmes de réhabilitation et réimplantation des diverses essences qui composent cette flore marécageuse y compris celle de Nypa fruticans  qui permet de stabiliser rapidement les sols, luttant ainsi contre l'érosion, servant aussi de refuge à la faune marine.
    Propriétés et utilisations :
    La pharmacopée traditionnelle asiatique utilisée le bois et le jeune feuillage en usage externe pour traiter les problèmes dermiques comme l'herpès et en préparation pour traiter les céphalées et les maux de dents.
    L'endosperme des jeunes noix tendre et gélatineux est consommé cru ou cuit, il entre dans la confection d'un sirop.
    Le noyau lorsqu'il est sec est utilisé en lieu et place de l'ivoire végétal et l'artisanat locale confectionne divers objets (boutons, bijoux, statuettes, pièces pour jeux d'échecs, jeux de go,..).
    Les inflorescences après fermentation servent à confectionner des sirops, des boissons alcoolisés (Nipa whisky) ou encore des vinaigres et du sucre.
    Pour finir, la fine pellicule qui recouvre la surface inférieure des jeunes feuilles sert localement à fabriquer du papier à cigarette et le reste des feuilles est utilisée dans la construction des toitures et des murs tel que ou sous la forme de panneaux fibreux ou encore toutes les parties des feuilles sont utilisées pour confectionner cordages, paniers, ustensiles de cuisines, chapeaux, nattes ou confectionner de la pâte à papier.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site