Epigaea repens - Fleur de Mai, Épigée rampante
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    University of Connecticut ©
    Nom commun : Épigée rampante, Fleur de Mai, nommée par les anglophones 'Mayflower', 'Creeping Mayflower', 'Trailing Arbutus', 'Ground Laurel', 'Gravel plant*', 'Mountain pink', 'Winter pink'.
    Nom latin : Epigaea repens  L., synonyme Epigaea rubicunda  Steud.
    famille : Ericaceae.
    catégorie : arbuste couvre-sol aux tiges d'un brun rougeâtre pourvues de racines aériennes , les jeunes pousses sont couvertes de poils roux.
    port : prostré, rampant.
    feuillage : persistant, vert vif à vert olive, coriace, brillant sur le dessus, revers poilu au niveau des nervures, nervure médiane fortement marquée. Feuilles (5 à 7cm) alternes, simples obovales à cordées marge ondulée et poilue, court pétiole poilu.
    floraison : au début du printemps (mars à mai, selon climat), très parfumée, épicée. En cime, courts racèmes axillaires de 3-5 minuscules (1 à 2cm) fleurs tubulaires unisexuées à corolle cireuse à 5 lobes se chevauchant 10 étamines, calice poilu engainant à lobes aigus.
    couleur : blanc à blanc rosé à rose soutenu, étamines d'un jaune orangé, calice vert acide-roussâtre. Les boutons floraux sont d'un rose soutenu.
    fruits : au milieu de l'été, petites capsules (+ ou - 1.25cm) globuleuses déhiscentes à 5 faces d'un jaune orangé à maturité contenant tout au fond du calice de nombreuses graines disséminées par les fourmis.
    croissance : moyenne.
    hauteur : 0.15 à 0.20m pour un étalement 2 à 4m.
    plantation : bien choisir son emplacement ne supporte pas la transplantation
    multiplication : en été par prélèvement de tiges aoûtées pourvue de racines.
    sol : acide ou neutre tourbeux, glaiseux ou sablonneux mais il faut impérativement qu'il y ai une interaction avec les racines de certains arbres forestiers car elle est totalement dépendante d'une symbiose mycorhizienne pour s'installer et survivre.
    emplacement : mi-ombre à ombre.
    zone : 3 - 9.
    origine : ouest et nord-ouest de l'Amérique du Nord (Caroline du Nord, Connecticut, Floride, Ontario, Virginie, Wisconsin, au Canada - Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, Québec estuaire du Saint-Laurent) dans les clairières, chênaies, forêts boréales de pins ou de sapins.
    entretien : croiser les doigts, si les conditions sont requises pour régler sa dépendance mycorhizienne, la regarder pousser.
    NB : Son nom Epigaea  vient du grec 'epi' qui signifie au-dessus de, sur et 'gaea' qui désigne la terre, donc qui pousse sur la terre, son nom spécifique repens  vient du latin 'repo' qui signifie ramper.
    Son nom commun lui a été donné, en souvenir du voilier le 'Mayflower' qui débarqua en 26 novembre 1620, les premiers colons à Cap Cod (Massachusetts), mais aussi parce que elle fut la première fleur qu'ils virent s'épanouir au printemps, elle devint le symbole du patriotisme, de la lutte et de l'espérance, en 1820 la Fleur de Mai devint l'emblème florale de la Nouvelle-Écosse et en 1918 celui de l'État du Machassusetts, ornant guirlandes et boutonnières, pour avoir été trop cueillis elle devint rapidement une espèce protégée.
    Il existe un cultivar Epigaea × intertexta  Mulligan, une ancienne obtention (1939) issue de croisement entre les deux uniques espèces du genre.
    Propriétés et utilisations :
    Dans les pharmacopées traditionnelles amérindienne et américaines, le feuillage riche en tanins, arbutoside, éricinol et glucosides (arbutin, éricoline), acides gallique et acide ursolique est réputé pour ses propriétés astringente, antiseptique, diurétique, et tonique, prescrites en infusion au goût amer pour traiter les inflammations de l'appareil urinaire - cystites, catarrhe de la vessie, néphrites, urétrites blennorragiques ou gravelle (calcul rénal) que l'on retrouve dans son nom commun 'Gravel plant'.
    On en extrait une huile aromatique et une teinture mère.
    Il en est de même avec l'autre espèce asiatique qui est aussi prescrite pour ces mêmes propriétés dans la pharmacopée chinoise.
    Autre espèce :
    Epigaea asiatiea  Maxim., originaire du Japon dans les forêts jusqu'à une altitude de 1700m, se différencie par des fleurs d'un violet assez pâle.

    Annotations :
    *L., abréviation botanique officielle pour Carl von Linné auparavant Carl Linnæus (1707-1778), médecin, botaniste-naturaliste suédois, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    - nmauric©12.02.2007 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site