Tulipa sylvestris  - Tulipe des bois
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    ispb.univ-lyon1.fr © J. Reynaud
    Nom commun : Tulipe des bois, Tulipe des forêts, Tulipe sauvage, nommée par les anglophones 'Wild tulip'.
    Nom latin : Tulipa sylvestris  L., donné pour synonyme de Tulipa florentina  Hort. x Baker.
    famille : Liliaceae.
    catégorie : vivace bulbeuse thermophile à petit bulbe ovoïde à l'enveloppe brune donnant naissance à une ou deux tiges florales.
    feuillage : caduc, vert franc, glauque. Une ou deux paires de feuilles charnues, alternes, engainantes, lancéolées-linéaires acuminées.
    port : érigé pour la tige florale, feuillage évasé retombant.
    floraison : au début du printemps (mars-mai selon le climat), faiblement parfumée. Longues fleurs solitaires (± 5cm) hermaphrodites à corolle étoilée à 6 tépales récurvés se chevauchant et pourvus à la base de petites barbes, six étamines, un style, ovère supère. Les étroits et longs boutons floraux sont pendants ne se redressant qu'au moment de l'éclosion par temps ensoleillé, restant fermé par temps gris.
    couleur : jaune vif sur l'extérieur à la base vert jaunâtre.
    fruits : capsule à 3 valves contenant de nombreuses graines.
    croissance : rapide
    hauteur : 0.20 à 0.40 m
    plantation : à l'automne en veillant à diriger la partie pointue dirigée vers le haut.
    multiplication : par semis ou par séparation des bulbilles à l'automne.
    sol : acide ou neutre frais mais bien drainé, enrichi.
    emplacement : soleil, mi-ombre.
    zone : 5 - 10.
    origine : Asie mineure nord-ouest de l'ancienne Perse, rapporté vers 1650 depuis naturalisé en Europe méridionale dans les prairies, les vignes et sur les talus, à cause des traitements des sols, c'est une espèce en régression dans de nombreuses régions et en voie de disparition, aujourd'hui c'est une espèce protégée sur l'ensemble du territoire français.
    entretien : laissez jaunir un peu le feuillage avant de le couper, il n'est pas nécessaire de les déterrer et de les conserver au frais comme pour les autres tulipes. Elle peut être visitée par les limaces.
    NB : Son nom Tulipa  vient du persan 'dulbend', mot désignant le turban et son nom spécifique sylvestris  signifie forestier.
    Ce genre comprend cinquante espèces, originaires des pelouses arides ou steppes de l'Asie centrale et de l'Asie Mineure dont les premiers bulbes auraient été rapportés à Vienne par l'ambassadeur d'Allemagne qui les auraient découvert dans les jardins du Sultan ottoman Süleyman le Magnifique (1494-1566), puis introduits dans nos jardins vers 1753, pour être utilisés dans les parterres, les plates-bandes, à l'avant des massifs, dans les rocailles, les pelouses et dans les sous-bois clairs.
    Quelques sous-espèces :
    Tulipa sylvestris L. subsp. australis  (Link) Pamp., synonymes Tulipa australis  Link, Tulipa alpestris  Jordan & Fourr., Tulipa celsiana  DC., Tulipa tricolor  Ledeb., Tulipe australe, nommée Tulipe méridionale qui est donnée comme synonyme par certains auteurs bien qu'elle se différencie par des tépales d'un jaune vif lavé de rouge sur le revers; tulipe que l'on peut rencontrer dans le Midi de la France en zone calcaire, dans les pelouses sèches et en garrigue jusqu'à 2000m d'altitude, floraison du printemps à l'été - d'avril à juillet, selon le climat.
    Tulipa sylvestris L. subsp. sylvestris , synonymes Tulipa hypanica  Klokov & Zoz, Tulipa quercetorum  Klokov & Zoz, Tulipa tchitounyi  Aznavour, Tulipa thirkeana  C. Koch, Tulipa transtagana  Brot., revers des tépales jaune verdâtre, en pointe nervurés de rouge, tige vert-rougeâtre
    Tulipa sylvestris var. major  à fleurs nettement plus grande à 8 tépales d'un beau jaune d'or.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    Tulipa  'Aladin', consulter sa fiche.
    Tulipa gesneriana  L., Tulipe de Gesner, Tulipe des fleuriste et autres espèces, consulter leur fiche.

    Consulter la liste des autres espèces de vivaces bulbeuses dans l'Encyclopédie la liste s'affiche dans la colonne à droite.

    Annotations :
    * L. , abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site