Campelia zanonia  - Campélie de Zanoni
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Campélie de Zanoni ou Comméline de Zanoni, initialement nommé Zanone des Indes, localement 'Cañutillo', 'Matalomoyo' ou 'Cohitre blanco' et par les anglophones 'Mexican flag'
    Nom latin : Campelia zanonia  (L) Kunth, synonymes Campelia bibracteata  Wied-Neuwied, Campelia boucheana  Schult.f., Campelia fastigiata  Schltdl., Campelia fendleri  Hassk., Campelia hoffmanni  Hassk., Campelia glabrata  Kunth, Campelia mexicana  Mart. ex Kunth, Campelia pseudo-zanonia  Kunth, référencée dans les flores d'Amérique du sud sous, initialement nommé par Plumier Commelina zanonia  Linn., renommée Tradescantia zanonia  ( L. ) Swartz., c'est sous ce nom qu'elle figure dans les flores américaines.
    famille : Commelinaceae.
    catégorie : vivace herbacée dioïque, aux rameaux cylindriques glabres portant le reste des gaines tubulées des feuilles qui sont caulinaires.
    port : dressé, évasé, retombant.
    feuillage : persistant, vert brillant brossé de pourpre, rose ou blanc crème pour les cultivars, revers glabre, base des feuilles ciliées. Feuilles pétiolées, alternes (15 à 25cm x 8cm) oblongues, lancéolées engainantes, effilées en pointe.
    floraison : tout au long de l'année, sur un pédoncule pourpré axillaires, à l'opposé des feuilles, grappes de 6 à 8 petites fleurs à trois pétales enchâssées dans un spathe coloré, 5 étamines libres à filaments barbus lui donnant un aspect plumeux et trois styles bifides, calice à 5 lobes.
    couleur : blanc pur et rose bonbon pour les boutons floraux, calice pourpre.
    fruits : pisiforme à trois loges charnues d'un éclatant noir brillant, chaque loge contient 2 graines plates ailées.
    croissance : moyenne.
    plantation : en place au printemps, sous climat approprié tout au long de l'année.
    multiplication : par semis spontané, division de touffe, bouturage de tige tout au long de l'année avec une préférence pour le printemps, par marcottage ou simplement dans de l'eau en prenant soin de mettre un morceau de charbon de bois pour éviter le pourrissement des tiges.
    sol : indifférent de préférence humifère frais et drainé. Pour une culture en pot un mélange de terre, terreau enrichi et sable, peut se cultiver en hydroculture sans problème.
    emplacement : soleil léger ou mi-ombre lumineuse.
    zone : 9 - 11.
    origine : Amérique centrale au sud du Mexique, Belize, Guatemala, Salvador, Honduras, Nicaragua, Costa Rica, Panama, et Amérique du sud en Colombie, Equateur, Pérou, Bolivie,Venezuela, Brésil, République Dominicaine, Porto Rico et aux îles Vierges britanniques, en zone humide le long des cours d'eau ou en lisière des forêts tropicales jusqu'à 2000m d'altitude.
    entretien : juste enlever les feuilles desséchées, lorsque les tiges sont trop longues et dégarnies, rabattre et repiquer la cime ou la mettre dans un vase.
    Durant la période de croissance si vous la cultivée en pot effectuer toutes les trois semaines un apport d'engrais toujours sur un substrat déjà mouillé.
    En atmosphère trop sèche la marge du feuillage se dessèche, il peut aussi être sujette aux attaques des araignées rouges (Tétranyque tisserand) Tetranychus urticae, aux cochenilles farineuses et aux thrips.
    NB : Son nom Campelia  viendrait du grec 'kampê' qui signifie coudé' venant de kampos' qui désigne les monstres marins et de 'elios' qui désigne le soleil certainement parce qu'elle se courbe comme l'hippocampe toujours à la recherche du soleil, cambrée comme Campé qui dans la mythologie grecque est la gardienne des Enfers (Tartare) chargée par Cronos de surveiller les Titans et son nom spécifique Zanonia  lui a été donné en souvenir du botaniste apothicaire italien Giacoma Zanoni (1615-1682), qui fut professeur de botanique et surintendant du jardin botanique de Bologne (créé en 1568) où il entrepris d'introduire de nouvelles espèces, on lui doit 'Istoria Botanica*' où il décrit ces mêmes espèces et traite de leurs propriétés.
    Dans les pharmacopées traditionnelles est prescrite pour soigner les maladies vénériennes.
    Ce genre ne comprendrait plus que 3 espèces de vivaces, toutes originaires des Amériques en zone tropicale et des Caraïbes.
    Parmi les cultivars citons :
    Souvent commercialisée sous le nom de Tradescantia zanonia 
    Campelia zanonia  'Variegata' au feuillage zébré de crème.
    Campelia zanonia  'Albo Lineata' à marge blanc crème.
    Autres espèces :
    Campelia glabrata  Kunth, synonyme Campelia zanonia var. glabrata  (Kunth)
    Campelia hirsuta  Standl, autrefois synonyme Tradescantia hirsuta  ( Standl. ) D.R.Hunt, se rencontre en Amérique du sud et Amérique centrale (Honduras)
    Campelia standleyi  Steyerm., se rencontre au Guatemala.

    Consulter la liste des autres plantes d'appartement présentes dans l'Encyclopédie, s'ouvrant dans un pop-up.

    Annotations :
    Istoria Botanica éditée à Bologne par Gioseffo Longhi, 1675, puis traduite en latin vers 1742 par Lelio della Volpe dans cette édition le frontispice est une gravure de Fr. Corti volume en 211 p et 80 planches, elle peut être consultée sous forme de microfilm à Camberra à la Bibliothèque nationale d'Australie.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle,la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressement interdites.
un compteur pour votre site