Pseuderanthemum atropurpureum - Faux éranthème
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Pseudo éranthème, Faux éranthème pourpre foncé, nommé par les anglophones 'Purple False Eranthemum' 'Colored leaf' et 'Black-Leaf Shooting Star'.
    Nom latin : Pseuderanthemum atropurpureum   L.H.Bailey*, synonymes Eranthemum atropurpureum  W.Bull, Pseuderanthemum carruthersii  var. atropurpureum  (W. Bull) F.R. Fosberg, donné aussi Eranthemum carruthersii  Seem., Pseuderanthemum kewense  L. H. Bailey et Eranthemum marmoratum  Bull Pseuderanthemum carruthersii  var. atropurpureum  (W. Bull) F.R. Fosberg
    famille :Acanthaceae.
    catégorie : vivacearbustive à souche semi-ligneuse.
    port : buissonnant, ramifié, arrondi.
    feuillage : persistant, épais, brillant, vert panaché de pourpre, nervures fortement marquées bombant le limbe, grandes feuilles opposées ovales-lancéolées stipulées de 12 à 15cm de long.
    floraison : en été visitée par les papillons et par les abeilles. En cime, épis de quelques petites fleurs tubulaires (2,5cm) à corolle à 4 lobes arrondis dans un calice à 4 à 5 dents, bouton floral turbiné à pédoncule pourpre.
    couleur : blanche.
    fruits : capsules allongées.
    croissance : moyen.
    hauteur : 0.80m à 1m en tout sens.
    plantation : Ø ± m².
    multiplication : par semis ou par bouturage de tiges terminales à l'étouffée (± 22 et 24°C) dans un mélange sablonneux.
    sol : neutre ou légèrement acide, riche en humus, frais et bien drainé.
    emplacement : mi-ombre (ombre lumineuse) à l'abri des courants d'air, en prenant soin de pailler pour conserver l'humidité.
    zone : 11 - 12, température idéale chaude et humide entre 15° et 21°C.
    origine : originaire du Pacifique, dans les forêts chaudes et humides de la Polynésie française et Nouvelle-Calédonie, à travers les siècles introduite dans de nombreux pays notamment en Afrique tropicale comme plantes ornementales.
    entretien : Pour une culture en pot à l'intérieur, il est conseiller de poser la potée sur un lit de gravillons ou billes d'argile toujours imprégné d'eau. Effectuer des arrosages réguliers mais veiller à laisser sécher le substrat en surface entre deux arrosages.
    Durant la période de croissance (printemps et été) effectuer un apport d'engrais environ tout les 15 jours.
    Si nécessaire le rempotage s'effectue au printemps.
    maladies et parasites : Un excès d'humidité favorisera l'apparition de maladies cryptogamiques tel que la pouriture grise (Botrytis cinerea). En atmosphère trop sèche peut être sujet aux araignées rouges.
    NB : Son nom Pseuderanthemum  vient du grec 'pseudês' qui signifie faux, trompeur et de 'eranthemum', et son nom spécifique atropurpureum  vient du latin 'atro' qui désigne la couleur noire et de 'purpureus' qui signifie pourpre, donc d'un pourpre foncé.
    Ce genre comprend soixante espèces de vivaces, sous-arbrisseaux et arbustes persistants, originaires des zones tropicales d'Asie, d'Amérique et d'Afrique tropicale où en 2002 de nouvelles espèces ombrophiles ont été découvertes, dont un certain nombre sont utilisés dans la composition des jardins, recherchés pour leur feuillage ornementale et se démarquant des autres avec leur floraison en épis.
    Propriétés et utilisations :
    Dans la pharmacopée vietnamienne régulièrement utilisé à titre préventif pour soigner les hommes et les animaux, car il a des propriétés anti inflammatoire, antibactérienne, antifongique, antiseptique et stomachique, prescrit pour soigner plaies et traumatismes, colites, diarrhées et néphrites et son feuillage contient du bêta-sitostérol qui réduit le taux de cholestérol dans le sang, prescrit pour traiter l'hypertension artérielle (1995, propriétés confirmées en laboratoire).
    Autres espèces du genre :
    Pseuderanthemum alatum  (Nees) Radlk*, nommé par les anglophones 'Chocolate Plant', originaire d'Amérique central et du Mexique, feuillage d'un brun cuivre la nervure centrale et irrégulièrement maculée de part et d'autre d'argent, les jeunes feuilles sont vert olive, fleurs rose bonbon à longue corolle tubulaire à 5 lobes, court calice vert sur des tiges vertes.
    Pseuderanthemum  Radlk. ex Lindau.
    Pseuderanthemum carruthersii var. atropurpureum  (W. Bull) Fosberg, présente dans les jardins de l'île de la Réunion et à Maurice.
    Pseuderanthemum carruthersii  (Seem.) Guill., se rencontre dans les jardins de l'île de la Réunion et à Maurice.
    Pseuderanthemum graciliflorum Ridl.donné pour synonyme de Eranthemum graciliflorum  (Nees), Eranthemum malaccense  (Clarke in Hook.f.), originaire de la Malaisie péninsulaire notamment sur la côte ouest dans l'état de Penang, Indes et Sri Lanka (Ceylan), nommé par les anglophones 'Blue crossandra, Blue twilight, florida twilight' vivace arbustive au feuillage vert foncé aux nervures fortement marquées, épis de nombreuses petites fleurs mauves à 5 pétales disposés comme chez les violettes.
    Pseuderanthemum laxiflorum  (A. Gray) F.T. Hubbard ex L.H. Bailey, présente en Polynésie française où elle a été introduite.
    Pseuderanthemum malaccense  (C. B. Clarke) Lindau, Pseudo éranthème, Faux éranthème de Malaisie, originaire de L'Asie du sud-est Chine dans la province du Yunnan, Hainan, Guangxi vivace herbacée arbustive de 30 à 50cm de haut, tiges pubescentes, cylindriques, floraison fin du printemps juin fleurs (1,8 cm) à corolle blanche pubescence.
    Pseuderanthemum palatiferum  (Wall.) Radlk. ex Lindau, originaire de la chaîne de l'Himalaya en zone subtropicale vers 500m d'altitude présent du Bhoutan jusqu'au Népal, et au Nord-Vietnam nommé 'Ngok hawan ou Hawan ngok', arbuste au port arrondi d'environ 3 m de haut au feuillage vert clair, grandes feuilles obovales- lancéolées, floraison en épis rougeâtre à petites fleurs blanches. Découverte durant la guerre du Vietnam, où le feuillage était maché assez régulièrement pour calmer les douleurs et soigner certains symptomes, de là diffusé dans le reste de l'Asie notamment en Thaïlande où il est connu sous le nom de 'Potentat wanon' pour être consommé en lieu et place du thé ou du café.
    Fait partie de la pharmacopée traditionnelle pour soigner les plaies, les infections oculaires, les maux d'estomac, diarrhées, colites et néphrites, qui aurait aussi un effet sur la pression artérielle, le diabète et le traitement de certains cancers.
    Des études menées en 1995 ont prouvé qu'effectivement le feuillage avait des propriétés antibactériens et antifongiques, contenant principalement du beta-sitostérol, un stérol qui réduit le taux de cholestérol dans le sang, c'est un excellent antyoxydant.
    Pseuderanthemum reticulatum  sud-ouest de l'océan Pacifique, endémique à l'île de Vanuatu (Mélanaisie), arbuste persistant d'environ 1m de haut en tout sens, se distingue par de grandes feuilles (±15cm) couleur jade ovales à lancéolées à marge ondulée, les veinules sont dorés, les jeunes pousses sont pourprées, à réserver pour les jardins en zones 11 - 12.
    Pseuderanthemum tunicatum  (Afzel.) Milne-Redh., se rencontre dans les jardins de l'île de la Réunion.

    Annotations :
    *L.H.Bailey , abréviation botanique pour Liberty Hyde Bailey (1858-1954) botaniste horticulteur américain, originaire du Michigan, qui fut le fondateur de l'American Horticultural Society en 1903.
    *Radlk , abréviation botanique pour Ludwig Adolph Timotheus Radlkofer (1829 - 1927) médecin, botaniste munichois, qui enseigna la botanique tout en s'occupant de l'herbier du jardin botanique de l'Académie bavarois avant d'en être nommé en 1892 Directeur du Musée.

    - nmauric© 19/09/2010 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site