Bulbinella hooker - Bulbinelle de Hooker
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Bulbinelle de Hooker, appelée localement 'Maori onion', nommé par les anglophones 'Swamp lily' ou 'Golden star lily'.
    Nom latin : Bulbinella hookeri  (Hook.f.) Cheeseman, synonymes Anthericum hookeri  (Colenso ex Hook.) Hook. f.*, Chrysobactron hookeri  Colenso ex Hook.
    famille : Asphodelaceae. (Liliaceae)
    catégorie : vivace herbacée à racines charnues.
    port : touffe érigée, évasée.
    croissance : rapide
    feuillage : semi-persistant ou caduc selon le climat, vert foncé, charnu. Rosette de feuilles tubulaires linéaires effilées en pointe.
    floraison : du milieu du printemps à l'été selon climat, nectarifère visitée par les abeilles. Sur de longs pédoncules creux, racèmes coniques de petites fleurs bisexuées à corolle étoilée à 6 tépales lancéolés, 6 étamines, calice à 6 sépales au bout d'un fin pédoncule foncé pourvu à la base d'une bractée.
    couleur : jaune vif
    fruits : petites capsules ovoïdes contenant des petites graines noires (1cm) pouvant être ailées.
    hauteur : 0.30 à 0.60m environ.
    plantation : printemps ou à l'automne en prenant soin de laisser affleurer le collet, prévoir une dizaine de plants au m².
    multiplication : semis dans des potées compter entre 1 ou 3 mois pour la levée ou par division des touffes (portion avec racines et tiges) au début du printemps ou à la fin de l'été.
    sol : frais, humifère acide ou neutre.
    emplacement : soleil ou mi-ombre.
    zone : 8 - 10, tolère aisément -5°C.
    origine : Nord de la Nouvelle Zélande en altitude dans les prairies notamment sur le Mont Egmont et le Mont Maungapohatu, ainsi qu'au nord de l'île du Sud en zone alpine.
    entretien : supprimer les inflorescences desséchées.
    NB : Son nom Bulbinella  diminutif venant du latin 'bulbus' et du grec 'bolbos' qui désigne un bulbe, un oignon et son nom spécifique hookeri  en souvenir de Sir Joseph Dalton Hooker (1817-1911), botaniste-explorateur à qui l'on doit Flora Novae-Zelandiae' (1855).
    Ce genre comprend 23 espèces de vivaces, originaires de l'Afrique australe dont 17 en Afrique du sud et 14 endémiques à la province du Cap, un certain nombre d'entre elles ont une floraison qui se situe entre août et décembre ce qui correspond à la saison des pluies, les 6 dernières autres espèces, plus une sous espèce sont endémiques à la Nouvelle-Zélande.
    Les bulbinelles sont parfaites pour être utilisées dans les bordures,les massifs, les rocailles ou simplement dans des potées, votre pharmacie de première urgence à portée de main.
    Propriétés et utilisations :
    Les rhizomes comestibles après lavage et cuisson étaient autrefois utilisés pour fabriquer de la farine qui entrait dans la confection de pains.
    Mais attention, le feuillage et les baies sont toxiques pour les humains et les animaux domestiques (chiens, chats, chevaux, bovins, rongeurs,..) ils contiennent des oxalates de calcium qui peuvent provoquer une irritation des muqueuses (bouche et gorge) et des inflammations gastriques, le suc peut chez certaines personnes provoquer des irritations dermiques.
    Mais il faut savoir que ce suc est un excellent antiseptique, anti-bactérien, anti-inflammatoire et hémostatique, traditionnellement utilisé dans les pharmacopées locales pour traiter sous forme de cataplasme, les piqûres d'abeilles, de moustiques et de guêpes, mais aussi pour nettoyer les coupures, blessures, plaies, boutons de fièvre, acné, démangeaisons, herpès, eczéma, il suffit de broyer deux feuilles avec un peu d'eau et de l'appliquer avec une compresse.
    Bulbinella frutescens 'hallmark' Quelques autres espèces :
    Bulbinella aitoni  Th.Dur. et Schinz.originaire de l'Afrique australe.
    Bulbinella angustifolia  (Cockayne et Laing) L.B. Moore, synonyme Bulbinella hookeri (Hook.) Cheeseman var. angustifolia  Cockayne & Laing, originaire de Nouvelle-Zélande dans les Montagnes de Canterbury, environ 1 m de haut, floraison jaune.
    Bulbinella barkerae  P.L. Perry, originaire de l'Afrique du sud province du Cap, environ 0.40 à 0.60 m de haut, floraison hivernale (août à décembre) en étroit racème blanc, boutons floraux roses.
    Bulbinella brevifolia  Kunth.,originaire de l'Afrique australe.
    Bulbinella burkei  Benth. & Hook.f., originaire de l'Afrique australe.
    Bulbinella cauda-felis  (L.f.) T. Durand & Schinz, synonymes Bulbinella caudata  (Thunb.) Kunth, Anthericum cauda-felis  L.f., Anthericum caudatum  Thunb., originaire de l'Afrique du sud province du Cap, environ 0.40 à 0.80 m de haut, floraison hivernale en racème conique blanc, boutons floraux roses.
    Bulbinella capillaris  (Poir.) Kunth, Bulbinella peronata  Kunth, Bulbinella setifolia  Kunth, Bulbinella trinervis  (Baker) P.L.Perry, Bulbinella triquetra  (L.f.) Kunth., Anthericum capillare  (Poir.) Schult. & Schult.f., Anthericum triquetrum  L.f., originaire de l'Afrique du sud de petite taille entre 0.15 à 0.30 m de haut
    Bulbinella carnosa  Th. Dur.et Schinz.
    Bulbinella chartacea  P.L. Perry, originaire de l'Afrique australe, environ 40 cm de haut.
    Bulbinella ciliolata  Kunth, synonyme Anthericum ciliolatum  (Kunth) Baker, originaire de l'Afrique australe, environ 0.50 à 0.60 m de haut.
    Bulbinella divaginata  P.L. Perry, originaire de l'Afrique australe.
    Bulbinella eburniflora P.L. Perry, originaire de l'Afrique australe, environ 70 à 80 cm de haut.
    Bulbinella elata  P.L. Perry, originaire de l'Afrique australe.
    Bulbinella elegans  P.L. Perry, originaire de l'Afrique du sud province du Cap, environ 40 à 60 cm de haut, floraison vers la fin de l'été (aoôut-septembre) en racèmes ovoïdes jaune d'or.
    Bulbinella floribunda  (Aiton) T.Durand & Schinz, synonymes Bulbinella robusta  Kunth, Bulbinella nutans  (Thunb.) T.Durand & Schinz subsp. nutans , Anthericum floribundum  Aiton, originaire de l'Afrique du sud, environ 60 cm de haut, vivace à floraison trés précoce de la fin de l'hiver à début du printemps.
    Bulbinella frutescens  (L.) Willd., le feuillage a les mêmes propriétés que l'aloe vera, depuis la nuit des temps il est utilisé dans les pharmacopées africaines pour calmer les irritations, les brûlures, les coups de soleil et les piqûres d'insectes.
    Bulbinella gibbsii  Cockayne, originaire de Nouvelle-Zélande serait endémique à l'île de Stewart, environ 50 cm de haut.
    Bulbinella latifolia Bulbinella gibbsii var. balanifera  L.B. Moore, originaire de Nouvelle-Zélande dans l'île du sud dans les alpes dans celle du nord dans la région des chaînes montagneuses de Ruahine et Tararua, floraison hivernale courant janvier -février.
    Bulbinella gracilis  Kunth, originaire de l'Afrique australe.
    Bulbinella graminifolia  P.L. Perry, originaire de l'Afrique australe.
    ;Bulbinella latifolia  Kunth, originaire de l'Afrique australe, photo ci-contre.
    Bulbinella modesta  L. B. Moore, originaire de Nouvelle-Zélande, environ 0.30m de haut.
    Bulbinella nana  P.L. Perry.
    Bulbinella nutans  Th. Dur.et Schinz.
    Bulbinella rossii  (Hook. f.) Cheesem., synonymes Chrysobactron rossii  Hook. f., Anthericum rossii   (Hook. f.) Hook., originaire de Nouvelle-Zélande serait endémique aux îles d'Auckland et Campbell, environ 1m de haut.
    Bulbinella potbergensis  P.L.Perry , originaire de l'Afrique australe.
    Bulbinella punctulata  Zahlbr., originaire de l'Afrique australe.
    Bulbinella talbotii  L. B. Moore, originaire de Nouvelle-Zélande, 0.20 à 0.40m de haut.
    Bulbinella setifolia  Kunth.
    Liste des autres espèces de bulbeuses présentes dans l'Encyclopédie, s'ouvrant dans un pop-up.


    Annotations :
    *Hook.f. abréviation botanique de Joseph Dalton Hooker (1817-1911), médecin-botaniste anglais ami de Charles Darwin qui dés 1839 participa à des expéditions vers l'Antarctique, la Tasmanie et la Nouvelle-Zélande puis vers 1847 il se rendit vers les confins de l'Inde, on lui doit la réalisation de ces diverses Flora, dont la plus célèbre réside dans les 7 volumes de Flora of British India (1872-1897) auparavant "Botany of the Antarctic Voyage Flora Novae Zelandiae" Volume 2. 1852.
    En 1847 il devint membre de la Royal Society, à partir de 1855 il fut nommé assistant du directeur du Jardin botanique de Kew.
    nmauric ©20/01/2013 - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site