Pentas lanceolata - Bouquet d'étoiles, Étoile égyptienne
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Penta lancéolée, Bouquet d'étoiles appelée peut être à tort Étoile égyptienne, nommée par les anglophones 'Egyptian star-cluster, Star-cluster' Star Flower.
    Nom latin : Pentas lanceolata  (Forssk.)* Deflers*, synonymes Pentas carnea  Benth., Pentas cornea  Benth., Pentas cornea var. hortensis  Scott Elliot, Pentas lanceolata subsp. cymosa var. cornea  (Beath.) Verde, Ophiorrhiza lanceolata  Forssk. Illustration par W.H. Fitch dans Curtis’s Botanical Magazine, vol. 70 (1844).
    famille : Rubiaceae, tribu Knoxieae.
    catégorie : abrisseau ou sous-arbrisseau à souche ligneuse et aux rameaux ligneux et poilus.
    port : dressé, assez rectiligne, compact, évasé.
    feuillage : persistant, vert foncé, brillant, gaufré et poilu. Disposées en verticille, feuilles opposées, oblongues-lancéolées ( ± 10 cm x 3cm) pourvues de stipules et d'un court pétiole.
    floraison : longue du printemps à l'automne (mars à septembre-octobre selon climat), nectarifère visitées par les papillons et colibris. En cime, corymbe d'une bonne trentaine de petites fleurs tubulaires sessiles à corolle étoilée formée de 5 lobes triangulaires, 4 étamines aux anthères filiformes comme le style bifide. Boutons floraux ovoïdes, poilus sur l'extérieur.
    couleur : rouge, carmen, rose pâle à rose magenta, rose foncé, lilas à lavande, souvent maculé de blanc vers lecentre de la corolle et blanc pur selon le cv.
    fruits : sur l'espèce type, capsules membraneuses ovoïdes-triangulaires (± 5mm) pourvues d'un bec, contenant de minuscules graines de ± 0.5mm.
    croissance : lente.
    hauteur : 0.50 à 2m et plus sous climat approprié, Ø 2m. Cultivée en pot seulement 0.30 et 0.50cm.
    multiplication : au printemps ou en été par bouture à chaud (± 23°C ) de tiges de l'année. Une fois enraciner, n'oubliez pas de pincer pour favoriser la ramification. Aussi par semis à chaud dés la fin de l'hiver, début du printemps, veiller à recouvrir à peine (comme le persil) les graines, maintenir le substrat bien humide, levée rapide compter une quinzaine de jours.
    sol : profond, riche en humus, bien drainé mais frais. Pour une culture en pot, un mélange de terre de jardin et terreau enrichi.
    emplacement : soleil, mi-ombre (ombre partielle une partie de la journée).
    zone : 9 - 11, une fois installée, à une bonne tolérance à la sécheresse, ailleurs se cultive dans des potées que l'on rentrera l'hiver en serre froide (entre 5 et 10°C) ou simplement comme 'plante d'intérieur' durant une saison ou deux.
    origine : découverte au Yémen le long de la côte, présente au nord-est de l'Afrique en zone tropicale (Djibouti, Érythrée, Éthiopie et Soudan), plus à l'est dans les bois au Kenya (notamment à l'Arboretum de Nairobi), Ouganda, Rwanda, Congo (Zaire), Malawi, Mozambique et Tanzanie.
    photos © Siro Kurita
    entretien : juste supprimer les fleurs fanées. Pour une culture en pot, durant la période de croissance, effectuer des arrosages réguliers pour maintenir le substrat frais, avec un apport d'engrais pour plantes fleuries (type géranium) tous les 15 jours, après la floraison, réduire les arrosages et rentrer au frais. Au début du printemps, tailler au tiers les tiges et effectuer le rempotage.
    maladies et parasites : en appartement et sous serre sensible aux aleurodes et sujette aux araignées rouges lorsque l'atmosphère est trop chaud et trop sèche. Le système racinaire est convoitée par les larves de certaines espèces de scarabés. Au jardin, l'apparition de taches annulaires ou marbrures sur le feuillage est le signe qu'elle est atteinte par le virus des tâches annulaires de la tomate, transmis par les nématodes, évitez de rapporter des semis lors de vos séjours en Australie.
    NB : Son nom Pentas  vient du grec 'penta' signifie 5 faisant référence aux 5 pétales. Ce genre comprend 40 d'espèces de bisannuelles, vivaces et sous-arbrisseaux, toutes originaires de l'Arabie, du Yémen, de l'est et du nord-est de l'Afrique et de Madagascar en zone tropicale.
    Les pentas sont très en vogue dans les massifs, plates-bandes et mixed border dans les jardins du sud des États-Unis, notamment en Louisiane, Iowa et Texas, idéale pour être cultivée en potées annuelles ou bisannuelles sur les balcons et les terrasses.
    Propriétés et utilisations :
    Dans les pharmacopées traditionnelles africaines, l'écorce racinaire et les feuilles de certaines espèces sont utiliséess sous forme d'onguent pour traiter mycoses et dermatoses, sous forme de décoction pour les parasites intestinaux, d'autres espèces contre la malaria.
    Quelques autres espéces :
    Pentas angustifolia  (A. Rich. ex Dc.) Verdc., environ 1m de haut, minuscule floraison blanche.
    i>Pentas bussei  Krause, Afrique de l'est, floraison rouge.
    Pentas caffensis  Chiov., originaire de l'Éthiopie, 1m de haut, floraison blanche.
    Pentas longiflora  Oliv., originaire de l'Afrique de l'est, floraison blanche en une vingtaine de longues fleurs tubulaires et petites corolles.
    Pentas micrantha  Baker, synonyme Pentas micrantha  Baker ssp. wyliei (N.E.Br.) Verdc., Pentas à petites fleurs, originaire de l'Afrique australe (Swaziland) et Madagascar, fleurs blanches, dans les pharmacopées locales elle est prescrite pour soigner la malaria.
    Pentas mussaendoides  Baker, synonyme Phyllopentas mussaendoides  (Baker) Karehed & K. Bremer, originaire du sud-est de Madagascar, fleurs à corolle à 4 lobes violet, 1 bractée foliée d'un blanc rosé lavé de mauve, voir photo.
    Pentas purpurea  Oliv., synonymes Pentas purpurea  Oliv. subsp. purpurea , Pentas zanzibarica auct. , Pentas purpurea var. buchananii  Scott-Elliot, Pentas stolzii  K. Schum. & K. Krause, Pentas pourprée, fort jolie floraison en corymbe compact, sphérique enchâssé entre deux feuilles comme les phlomis , calice étoilé pourpre, minuscules fleurs tubulaires d'un lilas mauve.

    Annotations :
    Missouri botanical Garden© W.H. Fitch
    * Forssk. abréviation botanique pour l'explorateur-naturaliste suédois (Peter) Perh Forsskal (1732-1763 Yémen), qui du 4 janvier 1761 jusqu'à son décès en 1763, participe avec 6 autres scientifiques à la funeste expédition au sud-ouest de 'l'Arabie heureuse' (The Arabian Journey' - 1761-1767) , expédition initiée à la demande de Frédéric V (1723-1766) roi du Danemark et de Norvège. Forsskal y collecta 1800 espèces de plantes conservées au Musée de botanique avec des illustrations de l'artiste-peintre Georg Wilhelm Baurenfeind. Forsskal est resté célèbre pour son herbier de poissons (99 spécimens), conservé au Musée d'histoire naturelle à l'Université de Copenhague. Le seul survivant, le cartographe Carsten Niebuhr reviendra avec des collections de manuscrits orientaux, conservés à la Bibliothèque Royale.
    * Deflers abréviation botanique officielle pour le botaniste français Albert Deflers (1841-1921), il relate ses découvertes dans 'Le voyage au Yémen, journal d'une excursion botanique dans les montagnes de l'Arabie heureuse' (suivi d'un catalogue des espèces avec leurs noms arabes) - 1889 Paris, édit P. Klincksieck , en 1896 parait 'Les Asclépiades de l'Arabie tropicale' en 3 tomes avec 6 illustrations chacun (toujours réédité) et par la suite 'Notice sur l'Herbier Gaillardot*' - Ghait El Noubi, 1898.
    L'herbier de Deflers est conservé à l'Université de Montpellier 2, mais il a été inclus à la partie orientale de l'Herbier des Phanérogames d'Orient (Chypre, Égypte, Érythrée et Yémen) de Alyre R Delile, herbier où il y aurait eu des erreurs de manipulations, une restauration est envisagée.
    *Benth : abréviation botanique pour le nom du botaniste britannique George Bentham (1800-1884) qui vécut en Languedoc Roussillon avant de devenir propriétaire du Domaine de Restinclières à Prades-le-Lez; il fut à l'origine de la réalisation de nombreuses flores, la première concerne les plantes de la région de Hongkong 'Flora Hongkongensis' (1861), suivie de 'Flora Australiensis' (édition en 7vol. de 1863-à 1878) .
    * Gaillardot Joseph-Arnaud Charles Gaillardot (1714-1883) médecin- botaniste lorrain, qui séjourne en Syrie et en Égypte, où il est nommé Directeur de l'école de médecine du Caire, son herbier sur la flore méditerranéenne et celle du Proche-Orient sont fort réputées. Herbier conservé à l'Université Friedrich Schiller d'Iéna (Allemagne).
    ® par la Société des Gens de Lettres nmauric© 25.07. 2013 - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.

massif de penta lanceolata

un compteur pour votre site