Aristotelia chilensis - Aristotélie chilienne, Macqui du Chili
Portail de Jardin ! L'Encyclopédie


    Nom commun : Aristotélie chilienne, Macqui du Chili, Maqui du Chili se prononce mah'kee, Raisin du Chili, Maquei chilien, localement Koleón, Queldrón, Queldón, Clon, Maquei. nommé par les anglophones 'Baie de Maqui, chilienne Maquei Berry, chilienne Wineberry, chilienne Wine Berry, Clon, Macqui, Macqui Berry, Maquei, Maquei Berry, Maquei Super Fruit, Maqui Berry, Maqui Berry Juice, Maqui Juice'.
    Nom latin : Aristotelia chilensis  (Molina) Stuntz, synonymes Aristotelia macqui  L’Hérit.*, Aristotelia glabra  Miers, Aristotelia glandulosa  Ruiz & Pavon, Aristotelia lucida  Salisb., Aristolochia maqui var. alpestris  Reiche, Aristolochia maqui var. andina  Phil.
    famille : Eleocarpaceae.
    catégorie : arbuste aux jeunes pousses d'un rouge framboisé, aux branches souples et flexibles, aux rameaux opposés, voir détails, collection des vélins du Muséum national d'histoire naturelle, portefeuille 64, folio 9.
    port : buissonnant dressé, évasé, arrondi.
    feuillage : persistant ou caduc selon climat, brillant vert franc aux nervures d'un vert jaunâtre, marge en dents de scie. Les jeunes sont légèrement rougeâtre. Feuilles pendantes opposées, légèrement ondulées, ovales-lancéolées à pétiole rouge.
    floraison : dans son pays d'origine de novembre à janvier, nectarifère visitée par les abeilles et par les papillons, plante hôte du nocturne Polythysana cinerascens. Courts racèmes axillaires pendants, de 3 à 6 petites fleurs hermaphrodites en coupe, 5 pétales arrondis dans un calice engainant à lobes aigues, réceptacle glanduleux, courtes étamines à anthères bifides, style saillant.
    Illustration 208, 209 et 210 de A.Farguet dans l'Histoire des plantes de H.E.Baillon, volume 4, contributed by Missouri Botanical Garden, St. Louis, U.S.A.
    couleur : blanc, à blanc verdâtre, calice vert jaunâtre.
    fruits : comestibles appelés maqui (Macqui), baies globuleuses d'un bleu violet pruineux, convoitées par les oiseaux.
    croissance : rapide.
    hauteur : dans son milieu naturel 3 à 4 m pour 3 m de Ø.
    plantation : au printemps et à l'automne.
    multiplication : par semis en place à l'automne et bouturage de tiges aoûtées.
    sol : riche en humus, humide et frais mais drainé, avec une préférence pour les sols neutre ou acide.
    emplacement : soleil, ombre partielle, mi-ombre.
    zone : 9, tolère -10°C sur de courtes périodes, USDA zone 9.
    origine : en abondance le long des routes, dans les champs, sur les coteaux et versants jusqu'aux lisières des zones boisées de la Cordillère andine au milieu et au sud du Chili et au sud de l'Argentine, voir carte.
    entretien : supprimer les rameaux morts.
    maladies et ravageurs : sans pour l'instant.
    NB : le genre Aristotelia  est dédié au grand philosophe grec Aristote (383/4 - 322 av. JC), pendant un temps disciple du penseur Platon, il fut précepteur d’Alexandre le Grand; son nom spécifique chilensis  pour nous préciser son origine chilienne. Au Chili il est appelé Queldón, il y pousse en abondance le long des route, s ce qui fait que pour l'instant il n'est pas nécessaire de le cultiver, e sont les tribus Mapuches qui enseignèrent aux espagnols leurs utilisations et ce sont eux qui récoltent de nos jours les baies pour la commercialisation.
    Ce genre comprend 18 espèces, il fut décrit par Charles Louis L'Héritier de Brutelle dans Stirpes Novae aut Minus Cognitae tome 6 (1784). Il à sa place dans les jardins au climat approprié dans les massifs, dans les haies ou en sujet isolé mais également cultivé dans des vasques et potées pour orner balcons, terrasses et vérandas.
    L'Héritier de Brutelle (1784)
    Parmi les cultivars, citons :
    - Aristotelia chilensis  'Variegata', 2 à 2.50m Ø 1 à 1.50m, feuillage largement panaché de jaune crème.
    Propriétés et utilisations :
    Les baies sont riches en vitamine B et C, fer et potassium, elles contiennent le taux le plus élevé d'anthocyanines appelés delphinidines, qui sont des pigments pourpres ayant d'importantes propriétés antibactériennes, antioxydantes, anti-inflammatoires, recherchées pour traiter les maladies dégénératives. Ces pigments inhiberaient également la croissance des cellules cancéreuses du côlon.
    Elles contiennent comme les raisins des polyphénols alliés contre le développement des tumeurs, le vieillissement, le mauvais cholestérol, jouant ainsi un rôle important dans les maladies cardiovasculaires, le tout ayant une action sur l'arthrite et le diabète.
    Ces propriétés antibactériennes ont un rôle important sur les infections alimentaires provoquées par la contamination des matières premières par l'environnement souillé (eaux usées, fumiers) par les bactéries entériques ( Escherichia coli O157:H7, Salmonella et Campylobacter jejuni) que l'on peut retrouver dans la viande hachée et le lait cru, les bactéries telluriques (Listeria et Clostridium perfringens) et par des agents pathogènes présents dans les excréments d'animaux et humains (Norovirus, virus de l’hépatite A, Entamoeba) et le Toxoplasma gondii, un parasite qui provoque après ingestion de ses oocystes la toxoplasmose, dangereuse pour la femme enceinte, généralement véhiculé par les chats.
    Dans la pharmacopée andine et celle de l'archipel de Chiloé, les baies, les bourgeons et l'écorce sont réputées traiter le muguet buccal, les maux de gorge, les diarrhées, les dysenteries et les éruptions cutanées; les feuilles sont prescrites en tisane pour traiter aussi les maux de gorge et sous forme de cataplasme pour soigner les plaies et l'écorce tel que en usage externe pour soulager les maux de tête.
    Les baies de maquis sont consommées crues, cuites ou séchées (fruits secs) sous forme séchée réduite en poudre, jus de fruits, smoothies, sirops, vins, liqueurs et la chicha, boisson nationale au Chili, glaces, sorbets, coulis et sauces, entremets et pâtisseries.
    nmauric© 24/01/2017 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites

Imingo compteursite