Silybum marianum - Silybe de Marie, Chardon Marie
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Chardon Marie, Silybe de Marie, Lait de Notre-Dame, Chardon argenté, Chardon marbré, épice blanche, artichaut sauvage, nommé par les anglophones 'Milk thistle, Scotch thistle (, blessed milkthistle, Marian thistle, Mary thistle, Saint Mary's thistle, Mediterranean milk thistle, en allemand 'Marietidsel', en espagnol 'Cardo mariano, Cardo lechal, en italien et en portugais 'Cardo mariano', en russe 'Rastoropsha'.
    Nom latin : Silybum marianum  (L.) Gaertn.* synonymes Carduus marianus  L.*, Carduus lactifolius  Stokes, Carduus mariae  Crantz, Carthamus maculatus  (Scop.) Lam., Centaurea dalmatica  Fraa, Cirsium maculatum  Scop., Mariana lactea  Hill , Silybum maculatum  (Scop.) Moench, Silybum mariae  (Crantz) Gray, Silybum marianum var. albiflorum  Eig, Silybum marianum var. marianum , Silybum pygmaeum  Cass.
    famille : Compositae.
    catégorie : annuelle ou bisannuelle herbacée à tiges cylindriques ramifiées, cannelée à longue racine fibreuse, pivotante.
    port : dressé.
    feuillage : caduc, charnu, épineux, vert pâle brillant marbré de blanc le long des nervures. Grandes feuilles alternes sessiles, engainantes
    Autrefois ses feuilles très amères étaient consommées.
    floraison : du printemps à l'été courant mai-août. Capitule comestible de 25 à 50 mm, composé de fleurs tubulaires et d'un involucre à bractées épineuses recurvées sur plusieurs rangs terminées par un aiguillon.
    couleur : plusieurs tons du zinzolin à l'améthyste selon maturité.
    fruits : de nombreux akènes pourvus d'un pappus, de ± 1 cm d'un noir brillant maculé de taches jaunes.
    Pour récupérer les graines, il faut au début de l'été récolter les capitules parvenus à maturité , les faire sécher avant de les battre avec un fouet, les conserver à l'abri de la lumière et de l'humidité dans un sachet en papier kraft (un papier sans acide).
    croissance : rapide.
    hauteur : 0.30 à 1.50 m et plus.
    multiplication : par semis spontané, ou par semis en pleine terre au printemps.
    sol : frais, bien drainé, enrichi.
    emplacement : soleil .
    zone : 5 - 9.
    origine : Afrique du Nord, Asie, Europe, région méditerranéenne jusqu'à de 700 à 800 m d'altitude, naturalisé en Amérique du Nord et Amérique du Sud.
    NB : son nom Silybum vient du grec 'sibylan' qui est le nom donné à une espèce de chardon dont on consommait les feuilles, et son nom spécifique marianum de Marie, en souvenir de la Vierge Marie.
    Son nom commun chardon Marie est lui aussi lié à la légende selon laquelle la Vierge Marie fuyant la Judée vers l’Égypte pour échapper aux soldats du roi Hérode*, se serait cachée dans des chardons où elle lui aurait donné le sein à l'enfant Jésus, et quelques gouttes de lait seraient alors tombées sur leurs feuilles, d’où ces marbrures blanches.
    Ce genre comprenait 21 noms d'espèces retenues après révision seulement deux noms d'espèces ont été acceptées.
    Autre nom d'espèce retenu :
    - Silybum eburneum  Coss. & Durieu*, synonymes Silybum eburneum var. eburneum  L. , originaire de l'Europe et du nord-ouest de l'Afrique du Nord présent en Algérie, Tunisie et au nord du Maroc, port trapu, grande rosette de feuilles basales, à floraison d'un violet clair, l'involucre est fortement épineux; voir carte & photo, source - African Plant Database du Conservatoire et Jardin botaniques de la ville de Genève.
    Propriétés et utilisations :
    Le chardon-Marie est connu depuis l'Antiquité pour son usage alimentaire et ses nombreuses propriétés, dont celle de favoriser la lactation.
    Les sommités fleuries et les graines contiennent des flavonolignanes des composants forment un phytocomplexe appelé silymarine, qui est composé de trois principales molécules : silibine, silicristine et silidianine, des flavonoïdes (apigénine, quercétine et kaempférol), des stérols (sitostérol, campestérol) des tanins, des substances amères, des amines ( histamine, tyramine ) et des acides linoléique, oléique et palmitique ( des huiles ).
    La silibinine a des propriétés anti-hépatotoxiques, réputées bénéfiques dans le traitement et la prévention des maladies du foie, le traitement de l'hépatite, de la cirrhose chronique, a fait ses preuves lors de l’empoisonnement du foie et en cas d’empoisonnement par Amanita phalloides, également chez les sportifs comme détoxifiant pour limiter les effets hépatotoxiques des stéroïdes anabolisants oraux.
    Les feuilles sont ramassées pour faire des soupes ou pour les faire sécher, au début de l'été, elles ne contiennent pas de silymarine.
    Les graines depuis toujours sont réputées être bénéfiques pour traiter le foie, les problèmes digestifs et la tension artérielle prescrite sous forme de décoction ou d'infusions. La silymarine se concentre dans la couche protéique de la surface externe des graines.
    En phytothérapie et dans les différentes pharmacopées traditionnelles, l'extrait de Chardon Marie est réputé et il est commercialisé sous forme de poudre en gélule, granulées, ampoules, macérât hydro alcoolique et teintures mère.

    Annotations :
    *Cosse, abréviation botanique pour le botaniste, chirurgien français Ernest Saint-Charles Cosson ( 1819 - 1889 ), le spécialiste de la flore nord africaine, son herbier est conservé au Muséum national d'histoire naturelle de Paris.
    Avec Durieu ils attribuent ce nom au chardon Marie et ils le décrivent en 1855.
    *Durieu, abréviation botanique pour le botaniste militaire Michel Charles Durieu de Maisonneuve ( 1796 - 1878 ), il participe à des expéditions en Grèce, En France, Espagne nord du Portugal et Algérie, fut responsable des jardins de Bordeaux.
    Tous deux en 1852 séjournèrent en Algérie qu'ils relatent dans le "Rapport sur un voyage botanique en Algérie, d'Oran au Chott-el-Chergui", publié en 1853.
    *G.Gaertn., abréviation botanique pour l'apothicaire, botaniste allemand Philipp Gottfried Gaertner (1754-1825), il est le co-auteur d'une flore du Wetterau avec B. Meyer et J. Scherbius, éditée à Francfort entre 1799 et 1802, consultable en ligne à la BHL (biodiversitylibrary.org) sous le nom de Oekonomisch-technische Flora der Wetterau (une ancienne province située dans le land de Hesse au centre-ouest de l'Allemagne, région de Francfort-sur-Maine).
    *L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    *soldats du Roi Hérode, évangile selon Saint Mathieu, chapitre 2, versets 1 à 20
    01 Jésus était né à Bethléem en Judée, au temps du roi Hérode le Grand. Or, voici que des mages venus d’Orient arrivèrent à Jérusalem
    02 et demandèrent : « Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu son étoile à l’orient et nous sommes venus nous prosterner devant lui. »
    03 En apprenant cela, le roi Hérode fut bouleversé, et tout Jérusalem avec lui.
    04 Il réunit tous les grands prêtres et les scribes du peuple, pour leur demander où devait naître le Christ.
    05 Ils lui répondirent : « À Bethléem en Judée, car voici ce qui est écrit par le prophète :
    06 Et toi, Bethléem, terre de Juda, tu n’es certes pas le dernier parmi les chefs-lieux de Juda, car de toi sortira un chef, qui sera le berger de mon peuple Israël. » 07 Alors Hérode convoqua les mages en secret pour leur faire préciser à quelle date l’étoile était apparue ;
    08 puis il les envoya à Bethléem, en leur disant : « Allez vous renseigner avec précision sur l’enfant. Et quand vous l’aurez trouvé, venez me l’annoncer pour que j’aille, moi aussi, me prosterner devant lui. »
    09 Après avoir entendu le roi, ils partirent. Et voici que l’étoile qu’ils avaient vue à l’orient les précédait, jusqu’à ce qu’elle vienne s’arrêter au-dessus de l’endroit où se trouvait l’enfant.
    10 Quand ils virent l’étoile, ils se réjouirent d’une très grande joie.
    11 Ils entrèrent dans la maison, ils virent l’enfant avec Marie sa mère ; et, tombant à ses pieds, ils se prosternèrent devant lui. Ils ouvrirent leurs coffrets, et lui offrirent leurs présents : de l’or, de l’encens et de la myrrhe.
    12 Mais, avertis en songe de ne pas retourner chez Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin.
    13 Après leur départ, voici que l’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit : « Lève-toi ; prends l’enfant et sa mère, et fuis en Égypte. Reste là-bas jusqu’à ce que je t’avertisse, car Hérode va rechercher l’enfant pour le faire périr. »
    14 Joseph se leva ; dans la nuit, il prit l’enfant et sa mère, et se retira en Égypte,
    15 où il resta jusqu’à la mort d’Hérode, pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète : D’Égypte, j’ai appelé mon fils.
    16 Alors Hérode, voyant que les mages s’étaient moqués de lui, entra dans une violente fureur. Il envoya tuer tous les enfants jusqu’à l’âge de deux ans à Bethléem et dans toute la région, d’après la date qu’il s’était fait préciser par les mages.
    17 Alors fut accomplie la parole prononcée par le prophète Jérémie :
    18 Un cri s’élève dans Rama, pleurs et longue plainte : c’est Rachel qui pleure ses enfants et ne veut pas être consolée, car ils ne sont plus.
    19 Après la mort d’Hérode, voici que l’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph en Égypte
    20 et lui dit : « Lève-toi ; prends l’enfant et sa mère, et pars pour le pays d’Israël, car ils sont morts, ceux qui en voulaient à la vie de l’enfant. »
    par la Société des Gens de Lettres®Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.




compteur pour blog