Kochia scoparia  'Trichophylla' - Faux cyprès
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Kochie à balais, Bassie à balais, Faux cyprès, Belvédère, nommé par les anglophones 'Burningbush, Mexican burningbush, Mexican fireweed, Fireweed, Mock cypress, Broom Cypress' ou encore 'Summer cypress'.
    Nom latin : Kochia scoparia  (L.) Schrad., synonymes Kochia trichophylla  Stapf, Kochia scoparia  (L.) Schrad. var. trichophila  (Stapf) L.H. Bailey, Kochia sieversiana  (Pall.) C.A. Mey., Kochia alata  Bates & Aellen, Bassia scoparia  (L.) A. J. Scott, Bassia sieversiana  (Pall.) W.A. Weber.
    famille : Chenopodiaceae.
    catégorie : annuelle arbustive.
    port : colonnaire, compact très ramifié, en forme de buisson arrondi, rappelant à un petit Cyprès.
    feuillage : semi-persistant, vert granny smith virant à l'orange puis au poupre à la fin de l'été ou début de l'automne selon climat. Très fines feuilles.
    floraison : insignifiante mais abondante en grappes axillaires en cime.
    couleur : verdâtre.
    fruits : akène contenant une petite graine (2 mm) ocre jaune.
    croissance : rapide.
    hauteur : 0,50 à 1,50 m Ø au moins 0,80.
    plantation : au printemps après les gelées avril-mai,en prenant soin de laisser entre 40-50cm entre les plants.
    multiplication : semis spontané, semis sous châssis au printemps, ou carrèmment en place courant avril-mai.
    sol : ordinaire de préférence léger et bien drainé mais parfaitement adapté au sol sablonneux et/ou alcalins.
    emplacement : soleil.
    zone : 8 - 11, adaptée à la sécheresse et aux sols salins.
    origine : tuteurage éventuel; pour un culture en pot, i faut surtout veiller a effectuer des arrosages réguliers.
    entretien : Asie tempérée dont Chine et Corée, naturalisée en Europe et Amérique du Nord.
    NB: Son nom Kochia  lui a été donné en souvenir du botaniste allemand Wilhelm D.J. KOCH et son nom spécifique scoparia  vient du latin 'scopa' balais, signifie servant à faire des balais, c'est aussi le nom du Genêt à balais Cytisus scoparius.
    La kochie commercialisée aussi sous le nom de Bassia  était autrefois fort en vogue jusqu'aux années 60, fait un retour dans les catalogues ces dernières années, elle est a utilisée pour former des haies basses, des bordures, notamment le long des façades et des murets, en fond de massifs ou mixed-border, également cultivée dans des vasques et grandes potées. Très en vogue dans les jardins russes.
    Le genre Bassia  comprend environ 86 espèces d'annuelles ou de vivaces, originaires des zones tempérées du globe, la plupart d'entre elles sont considérées comme des adventices des zones aux sols salins.
    Depuis quelques années au Canada Bassia scoparia  est inscrite dans la liste des mauvaises herbes nuisibles, présentes dans les plaines agricoles de la Colombie-Britannique et du Manotoba, considérée comme un élément fortement perturbateur, ayant un impact important sur l'économie agricole; car il a été constaté et confirmé par des études menées au printemps 2007, que les graines prélévées sur plus d'une centaine de parcelles avaient développées une résistance aux herbicides, aux États-Unis, elle s'est largement propagée dans les prairies et pâturages semi-arides figurant aussi sur la liste des herbes nuisibles dans les états de Washington, de l'Oregon, de l'Ohio et du Connecticut.
    Propriétés et utilisations :
    Les graines riches en protéines sont comestibles et sont consommées sous forme de farine.
    Dans la pharmacopée traditionnelle chinois elle est prescrite lors des troubles hépatiques voire même la jaunisse, soigner les ulcères et maladies de peau, recommandée pour traiter l'arthrite rhumatoïde.
    Cultivée dans les pays de l'Est et en Asie pour confectionner des balais, nourrir le bétail et la volaille (graines) et aussi pour fixer les sols.
    Des études menées en 1997 puis en 2004 ont démontré qu'elle pouvait être planter pour assainir les sols contaminés par des hydrocarbures mais aussi servir de bio indicateur et accumulateur (comme les lichens et les mousses) pour le césium 137 Parmi les cultivars, citons :
    Kochia Trichophylla  'Horse Guard' elle porte bien son nom, feuillage ébouriffé retombant, forme semblable aux bonnets d'ours de la garde écossaise (Scots Guards) de la reine d'Angleterre, annuelle semi-persistante de 1m à 1,30 de haut.

    Annotations:
    *W.D.J.Koch , abréviation botanique W.D.J.Koch pour Wilhelm Daniel Joseph KOCH (1771-1849) médecin et botaniste rhénan qui enseigna la botanique à l'Université d'Erlangen, on lui doit une flore germano-helvétique réalisé entre 1835 et 1837 paru sous le nom de 'Synopsis florae germanicae et helveticae' incluant celle de l'Istrie et la Biélorussie, consultable en ligne à la BHL (Biodiversity Heritage Library)
    - nmauric©07/12/2000 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site