Antirrhinum majus  - Gueule de loup, Muflier des jardins
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Gueule de loup, Gueule de lion, Muflier à grands fleurs, Muflier des jardins, nommé par les anglophones 'Snapdragon' ou 'Garden snapdragon'.
    Nom latin : Antirrhinum majus  L.*
    famille : Scrophulariaceae
    catégorie : vivace cultivée en annuelle.
    floraison : printemps à été (mai/juin-septembre) et parfois plus, parfum sucré qui attire les abeilles.
    couleur : blanc, jaune, orange, rouge, violet.
    fruits : minuscules graines marron foncé.
    hauteur : 0.3 m à 1 m selon la variété.
    plantation : printemps.
    multiplication : semis en hiver sous serre, ou en été pour culture en bisannuelle, repiquer une fois avant de mettre en pleine terre.
    sol : drainé, riche.
    emplacement : soleil, mi-ombre.
    zone : 9 - 10
    origine : méditerranée, présente dans quelques états de l'Amérique du Nord.
    entretien : pincer, enlever fleurs fanées, tuteurer les espèces hautes.
    NB : Son nom Antirrhinum  désigne le genre en latin vient du grec 'antirrhinon' qui signifie 'semblable à un nez', mettant en avant cette ressemblance avec une gueule animale 'anti' en face de, semblable à , et 'rhinos qui désigne le nez, le museau, son nom spécifique majus  signifie grand.
    Pourquoi gueule de loup ? appuyez délicatement avec le pouce et l'index sur le coté de la fleur et vous découvrez que la gueule du loup s'ouvre,...
    Ce genre comprend une quarantaine d'espèces d'annuelles, vivaces ou sous-arbrisseaux persistants, originaires majoritairement du bassin méditerranéen et 2 espèces d'Amérique du Nord*.
    Parmi les cultivars, citons :
    Antirrhinum majus  'Kimosi', 0.30 m de haut en diverses couleurs.
    Antirrhinum majus  'Madame Butterfly' de 0,80 m de haut.
    Antirrhinum majus  'Minaret' H 0.50 m.
    Antirrhinum majus  'Rocket' H 0.60-1 m.
    Antirrhinum majus  'Sonnet' H 0.50 m, très florifère.
    Autres espèces :
    Antirrhinum molle  L. : sous-arbrisseau H 0.2 m fleur blanc-rose en début d'été, zone 8.
    Antirrhinum pulverulentum  Laz. : sous-arbrisseau, couvre-sol H 0.2m fleur blanc-jaune en été, zone 8.
    Antirrhinum sempervirens Lapeyr. : sous-arbrisseau H 0.2 m fleur blanc-jaune en début d'été, zone 8.
    Antirrhinum latifolium  Mill., des Gueules de loup sauvages, jaune pâle, elles abondent en Provence dans les sites, parois rocheuses qui leurs conviennent.
    Elles sont souvent plus rustiques qu'on ne le croit généralement. Dans les régions où elles sont cultivées en annuelles, on aura interêt à simplement les rabattre à l'automne, sans les arracher, et on aura peut-être de bonnes surprises au printemps. On a vu des mufliers survivre à plusieurs hivers (relativement cléments, il est vrai), en zone 7.
    Un semis de printemps donnera une floraison de fin d'été. Pour avoir une floraison du printemps jusqu'à l'automne, on peut effectuer le semis en fin d'été, en région froide, hiverner les jeunes plants sous abri et les mettre en place au milieu du printemps.
    Si on cultive de grands mufliers (type 'Madame Butterfly', de 0,80 m de haut) pour les intégrer à des massifs, on aura intérêt à les pincer quand les plants atteignent une quinzaine de centimètres de haut pour qu'ils se ramifient. Mais si on les destine plutôt aux compositions florales, on évitera au contraire de les pincer pour qu'ils développent une hampe florale unique et haute sur tige. En ce cas, ils seront plantés plus serrés.

    Annotations :
    Amérique du Nord Antirrhinum majus  et Antirrhinum bellidifolium (L.) Willd. tous les deux nommés 'Lilac Snapdragon'.
    * L. , abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    nmauric©02.01.2000- Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site