Gunnera manicata  - Gunnère du Brésil
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Gunnère du Brésil, plus rarement Rhubarbe géante, nommée par les anglophones 'Giant Rhubarb', bien qu'elle ne soit pas comestible.
    Nom latin : Gunnera manicata  Linden* ex Delchev., synonyme Gunnera brasiliensis  Schindl.
    famille : Gunneraceae jusqu'en 1992 dans la famille des Haloragidaceae.
    catégorie : vivace rhizomateuse dont toutes les parties sont épineuses.
    port : touffe érigée et évasée.
    feuillage caduc, vert moyen, épais, rêche, gaufré. Au bout d'épais et grands pétioles épineux, très grandes feuilles palmatilobées à marge dentelée, de plus d'1m de diamètre.
    floraison : en été. Racèmes de centaines de minuscules fleurs sessiles formant des thyrses pouvant atteindre 1m de haut.
    couleur : rouge verdâtre qui vire au brun.
    fruits : petites drupes.
    croissance : rapide.
    hauteur : 1,80m à 3 m dans son pays d'origine, diamètre 2 m 40.
    plantation :mars- avril.
    multiplication : par division des rhizomes en avril-mai et aussi par semis au printemps ou à l'automne.
    sol : profond, riche et constamment humide, au bord d'une pièce d'eau.
    emplacement : soleil, mi-ombre, ombre mais surtout protégé du vent qui abîme le feuillage. En été, sous l'ardeur du soleil, le feuillage a tendance à s'avachir un peu.
    zone : 8 - 9, à -10°C, la partie aérienne souffre dès 0°C, tandis que la souche résiste bien si on prend soin de la recouvrir avec ses feuilles rabattues.
    origine : marécages des régions montagneuses du Brésil et de la Colombie.
    entretien en automne couper les feuilles au ras de la motte et s'en servir pour la protéger. Important, un excès de protection entraîne un démarrage trop rapide au printemps pour les régions à gelées tardives.
    maladies et ravageurs : visité par les escargots et limaces.
    NB : Le Gunnera est dédié à l'évêque de de Trondheim (Norvège) Johan Ernst Gunnerus (1718-1773), un botaniste-naturaliste à qui l'on doit les deux tomes de 'Flora Norvegica' édité en 1766 puis 1776 et son nom spécifique manicata ou 'manicatus' vient de 'manica' qui désigne une manche longue d'une tunique, faisant référence aux gaines foliaires. Ce genre comprenait 45 à 50 espèces, originaires des zones tempérées d'Afrique, région Australe, d'Asie, 38 espèces en zone néotropicale*. Plante spectaculaire, un phénomène botanique, elle est indispensable au bord d'une pièce d'eau, présentée pour la première fois en 1867 dans la Revue horticole de Paris puis en 1884 dans l'Illustration horticole de Bruxelles.
    Vous pouvezla découvrir avec 5 autres espèces au Jardin Exotique & Botanique de Roscoff (29680 - Finistère).
    Quelques autres espèces :
    Gunnera hamiltonii  Kirk ex W. Ham. , Gunnère de Hamilton, originaire de Nouvelle Zélande H 0.1m, feuilles persistantes, zone 8, voir à Roscoff.
    Gunnera herteri  Osten, une exception, c'est la seule annuelle du genre.
    Gunnera insignis  Oerst., Ombrelle du pauvre, 'Sombrilla del Pobre', originaire de l'Amérique centrale présente du Nicaragua à la Columbie et au Costa Rica.
    Gunnera magellanica  Lam., Gunnère de Magellan, originaire du Chili, 15 cm de haut, au port tapissant, zones 7 - 9, voir à Roscoff.
    Gunnera perpensa  L., originaire d'Afrique du Sud où elle est nommée 'River pumpkin, wild rhubarb', une aquatique aux feuilles de 30 cm repliées en forme de coupe, zones 8 - 9, voir à Roscoff.
    Gunnera prorepens  Hook.f., Gunnère rampante, originaire de Nouvelle Zélande, espèce rampante 45 cm de haut, feuilles violacées, fruits rouge vif, zones 8 - 9, voir à Roscoff.
    Gunnera tinctoria  synonymes Gunnera chiliensis Lam., Gunnera scabra  Ruiz & Pav., Gunnère chilienne, proche de Gunnera manicata , mais à croissance lente, il est souvent plus petit, fruits décoratifs, zones 6 - 7, voir à Roscoff.

    Consulter la liste des autres aquatiques ou semi-aquatiques présentes dans l'Encyclopédie, s'ouvrant dans un pop-up.

    Annotations :
    *Linden abréviation botanique pour le botaniste-horticulteur luxembourgeois Jean Jules Linden (1817-1898), qui dès l'âge de 19ans part pour le compte du gouvernement belge explorer les régions tropicales de l’Amérique latine, un grand chasseur d'orchidées - notant avec grand soin sur leur développement et conditions de croissance dans leur élément naturel, avec ces informations il va révolutionner et introduire enfin les bonnes conditions pour faire prospérer ses espèces. il fut durant une courte période le directeur du jardin botanique et zoologique de Bruxelles.
    Un genre d'orchidée lui est dédié Lindenia et de nombreuses espèces sous la forme lindenii, Il publie une revue mensuelle sur les orchidées récoltées dans les forêts tropicales, acclimatées et cultivées dans ses serres, regroupée une Encyclopédie 'Lindenia. Iconographie des orchidées' en 5 volumes avec des planches en quadrichromie éditée par Vanderhaeghen, à Gand entre 1885 et 1906, réédité en 1992, un site lui est dédié.
    *zone néotropicale correspond à l'Amérique du sud, l'Amérique centrale et les Antilles, gunnera est présente en Bolivie, Brésil, Amérique centrale, Mexique, Colombie, Equateur, Pérou, Argentine, Chili et le Venezuela.
    - nmauric ©17.06.2000 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site