Brachychiton acerifolius  - Flamme australienne
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Flamme australienne, nommée localement 'Illawarra Flame', 'Flame durrajong' ou 'Flame tree'.
    Nom latin : Brachychiton acerifolius  (A.Cunn. ex G.Don) Macarthur & C.Moore, synonymes Sterculia acerifolia  A. Cunn., Clompanus acerifolia  (G.Don) Kuntze
    Illustration planche 8437 en 1912, Hortus Camdenensis
    famille : Sterculiaceae.
    catégorie : arbre.
    feuillage : caduc ou semi-persistant selon climat, de forme très variable : de entier à trilobé voire plus.
    port : colonne large.
    floraison : printemps à été, nectarifère, visitée par les papillons et par les abeilles. Nombreuses petites clochettes pendantes.
    La floraison commence, pour cette espèce, avant le développement du nouveau feuillage, mais il n'y a pas de période particulière pour celui-ci et on peux donc trouver en même temps un arbre avec du feuillage et juste à coté un autre sans.
    couleur : rouge vif.
    croissance : lente en climat tempéré.
    hauteur : 6-15 m et et plus dans son milieu naturel.
    plantation : au printemps.
    multiplication : semis (lent), bouture en été (difficile).
    sol : drainé, riche, plutôt frais surtout en été, mais supporte de longues périodes de sécheresse, acide ou neutre.
    emplacement : soleil.
    zone : 9-10.
    entretien : aucun, taille éventuelle en fin d'hiver.
    origine : Australie, dans les provinces du Queensland et Nouvelle-Galles du sud dans les forêts humides.
    NB : son nom Brachychiton acerifolius  provient du grec 'brachy'qui signifie 'court et de 'chiton' désigne une tunique et son nom spcifique Brachychiton acerifolius  signifie à feuilles d'érable.
    Ce genre comprend 11 espècestoutes originaires de l'australie; cette Flamme australienne a été introduit en Angleterre en 1824, présent dans la serre tempérée de Kew Garden en 1826, planté quelques années plus tard sur la Riviera italien, au Cap Mortola (Vintimille) dans le célèbre jardin de Lady Hanbury, en même temps que Brachychiton bidwillii, populneus, populneus var.occidentalis, en provenance directement de l'Australie, figure dans l'Hortus Mortolensis de 1912, vous pouvez en découvrir un sujet dans le jardin de la Villa Maria-Serena à Menton* ( demande écrite à la mairie).
    Quelques autres espèces de Brachychiton :
    Brachychiton acuminatus  Guymer, synonyme Brachychiton australis  Terrac. fl. blanc H 15 m, vous pouvez en découvrir un spécimen au jardin japonais de la principauté de Monaco.
    Brachychiton bidwillii  Hook., synonyme Sterculia bidwillii  (Hook) Benth. Localement nommé 'Little Kurrajong', fleur rouge au printemps, un sujet se trouve dans l'un des 3 jardins de la Principauté de Monaco avec d'autres espèces australiennes et de Nouvelle-Zélande.
    Brachychiton discolor  F.Muell., synonyme Brachychiton luridum  H 8-10m, feuillage duveteux cordiforme, floraison rouge-rose de la fin du printemps à l'automne.
    Brachychiton gregorii F.Muell. fleur crème H 4-9 m, supporte la sécheresse, zone 9.
    Brachychiton megaphyllus  fl. orange-rouge, zone 10.
    Brachychiton populneus  R. Br. synonyme Sterculia diversifolia  (Brachychiton à feuille de peuplier) fl. crème ou rose en été H 10-20m, supporte le calcaire, le vent et les embruns, zone 9.
    Brachychiton rupestris  (Lindl.) K. Schum., localement nommé Queesnland Bottle Tree, arbre bouteille du Queensland, de 6 à 15 m de haut, port conique, au tronc court en forme de bouteille utilisé en bonsaï*.
    Brachychiton hybrides  (notamment Brachychiton acerifolius x populneus) fl. rouge en été en même temps que les feuilles.
    Autre espèce de sterculia présente dans l'Encyclopédie :
    Sterculia platanifolia  L. f., synonyme Firmiana platanifolia  Schott & Endl., Firmiana simplex  W.F Wight, consulter sa fiche.

    Annotations :
    *Villa Maria-Serena à Menton (1886), 21, Promenade Reine-Astrid, plans réalisés par l'architecte Charles Garnier, elle fait partie du patrimoine de la Ville de menton, jardin de 1 hectare, des visites guidées ont lieu de temps en temps et sur demande écrite à la Mairie.
    *Bonsaïs découvrir les bonsaïs centenaires dans les jardins de l'ère Edo du salon de thé japonais Happo-en à Tokyo, voir Diaporama.
    ® par la Société des Gens de LettresConformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites
un compteur pour votre site