Pinus pinaster  - Pin maritime, Pin des Landes
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Georg Dionysius Ehret (1708-1770)
    Nom commun : Pin maritime, Pin de Bordeaux ou encore Pin des Landes, nommé par les anglophons 'Maritime pine'.
    Nom latin : Pinus pinaster  Ait.*, synonyme Pinus maritima   Lam.*
    Illustration planche IV et Vet de G.D. Ehret dans 'A description of the genus Pinus illustrated with figures, directions relative to the cultivation and remarks on the uses par Aylmer Bourke Lambert vice président of the Linnean Society, édité par J. White Londres 1803, contributed by Missouri Botanical Garden.
    famille : Pinaceae.
    catégorie : arbre (conifère) à faible longévité au tronc assez large et à l'écorce grise chez les jeunes sujets d'un rouge violacé parcouru de profondes fissures rouges.
    port : compact pyramidal qui en vieillissant à tendance à s'étaler irrégulièrement.
    feuillage : persistant, vert bleuté à vert foncé, brillant. A l'extrémité des courts rameaux, longues aiguilles (+ ou - 20 cm) acuminées, rigides réunies en faisceaux par 2-3.
    floraison : au printemps, unisexuée, sur les pousses de l'année, nombreuses fleurs mâles réunies en chatons polliniques ovoïdes, les femelles à l'extrémité des pousses formant des petits cônes.
    fruits : longs cônes brillant, effilés (10 à 20cm) virant au brun rouge à maturité (2ans) contenant des graines pourvues d'une longue aile, très court pédoncule.
    croissance : rapide.
    hauteur : 20-40 m de haut étalement 6-8 m.
    hauteur : à l'automne, en prenant soin de bien choisir son emplacement car son enracinement est pivotant et traçant.
    sol : il n'aime pas les sols calcaires, une préférence pour sols acides, siliceux. Parfaitement adapté aux sols sablonneux à forte salinité.
    emplacement : soleil, mi-ombre.
    multiplication : semis de graines fraîches après stratification à froid.
    zone : 5 - 9 Tolère facilement jusqu'à -25°C, excellente résistance aux embruns.
    origine : sur le littoral atlantique du sud-ouest de la France (des Landes jusqu'en Bretagne) et du Portugal, sur le littoral occidentale de la Mer méditerranée et en Afrique du Nord.
    NB : Son nom Pinus  les avis sont partagés, pour certains il aurait pour origine le mot 'pit' mot indo-européen qui désignerait la résine, pour d'autres il viendrait du celte 'pen' qui désignerait la tête, en latin 'pinus' désigne plus précisément le pin parasol et pinaster signifie pin sauvage. Ce genre comprend environ 120 espèces d'arbres à feuilles persistantes originaires dans l'ensemble de l'hémisphère nord.
    Propriétés et utilisations :
    Utilisé sur le littoral pour fixer le sable, stabiliser les dunes ou en lieu est place des landes marécageuses. Depuis le 19 ème siècle, il est dans le Massif de Gascogne utilisé comme essence de reboisement et il compose quasiment l'intégralité de la forêt landaise couvrant aujourd'hui environ 1.100.000 d'hectares, certainement le le plus grand massif cultivé de l'Europe.
    Son bois dur et peu altérable est utilisé dans la construction pour la confection d'ouvrages intérieurs (charpente massive ou lamellé collé, escalier, parquet, lambris) et extérieurs (bois de coffrage, voligeage et bardage) ainsi que pour la confection de mobilier d'intérieur ou extérieur; il est aussi utilisé dans la papeterie et caisserie.
    Sa résine (gemme) était autrefois très recherchée pour confectionner de l'essence de térébenthine et le résidus après distillation donne une résine solide, transparent de couleur jaune appelée résine de Colophon ou colophane, elle a des propriétés adhésive, décapante, émulsifiante et hydrofuge elle est présente dans un grand nombre de produits manufacturés, dans la poix pour le calfatage des bateaux, les plastiques, les peintures et les vernis.
    Elle était récoltée par gemmage en pratiquant des incisions dans l'écorce durant la période de végétation, un pin pouvait produire une trentaine de kilos chaque année.
    Autrefois elle était très utilisée dans l'industrie pharmaceutique pour la confection du sparadrap et des emplâtres;. Elle est régulièrement utilisée par les musiciens pour enduire sur les crins des archets afin d'assurer un meilleur mordant sur les cordes, diminuer les bruits parasites, utilisé aussi par les danseurs, gymnastes, grimpeurs et autres athlètes pour augmenter l’adhérence des mains et des pieds, et la térébenthine après transformation est utilisée comme expectorant.
    A savoir l'inhalation prolongée de poussières de bois peuvent provoquer des réactions cutanées ou des rhinites allergiques* et la résine serait responsable de dermatose et d'asthme professionnel qui sont provoquer par l'inhalation des vapeurs ou des fumées.
    Des aiguilles et des cônes verts, on extrait une huile essentielle qui est réputée pour ses propriétés antiseptique, antirhumatismale, bactéricide et révulsive, elle est recommandée pour traiter les affections pulmonaires (inhalations) et les infections urinaires.

    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    Consulter la liste s'ouvrant dans un pop-up.

    Annotations :
    *allergiques, consulter notre dossier 'Les arbres, leur pollen et les allergies', vous pouvez y configurer vos alertes polliniques.
    *Ait., abréviation botanique pour William Townsend Aiton (1731-1793) jardinier-botaniste écossais qui œuvra au jardin de Chelsea avant d'être chargé en 1759 par la princesse de Galles (Augusta de Saxe-Gotha-Altenburg) (1719-1772) de gérer les collections, d'introduire de nouvelles espèces et développer le jardin exotique de Kew House, date qui correspond à la fondation des Jardins botaniques royaux de Kew.
    *Lam., abréviation botanique pour le naturaliste-biologiste-botaniste français Jean Baptiste Antoine Pierre de Monnet de Lamarck (1744-1829), fondateur de la biologie, il en établi les principes théoriques, voir 'Philosophie zoologique' (1809) où il établi une nouvelle classification pour les animaux; il est considéré comme le plus grand botaniste de son temps, on lui doit un traité de botanique 'Encyclopédie méthodique' (1783-1793), il y énonce un principe fondamental sur l'évolution des animaux et végétaux qui sous l'influence de diverses conditions induisent des adaptations et modifications.
    - nmauric©20.08.2000 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété; intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site