Nos arbres, leur pollen et les allergies
Portail de Jardin! L'Encyclopédie



    Intérêt du capteur de pollen
    Celui-ci est un "outil clé" de la médecine de prévention des allergies : près de 20% de la population française a un terrain allergique et le Var, par exemple, est une des régions les plus riches en pollens allergisant avec notamment :
    Actuellement le point crucial concerne le pollen de Cyprès qui devient un véritable problème de santé publique par des taux de pollens toujours plus importants et l'augmentation du nombre d'individus allergiques à ce pollen.

    Bien sûr il n'est pas question d'éliminer du paysage le Cyprès mais de limiter sa plantation, surtout en diversifiant les espèces.
    Une démarche en ce sens a été faite par la DRASS et Agence Méditerranéenne de l'Environnement (AME), en diffusant une brochure intitulée " Paysage, Pollens et Santé "( hélas! consultable dans les centres de documentation et CAUE) vous trouverez sur la page liée la situation actuelle, des explications très intéressantes sur les mécanismes allergiques, des solutions de remplacement dont est tirée la phrase suivante "On réduit donc le risque d'allergie si dans une région on diversifie les espèces plantées et si, dans les haies, on privilégie des plantes à fleurs dont le pollen est principalement transporté par les insectes."

    Il est à noter que ce problème spécifique au sud de la France se retrouve dans d'autres régions comme l'Est de la France avec les Bouleaux et peut se produire partout ou une plante est cultivée de façon intensive, les Cyprès de Leyland remplaçant peu à peu les Thuyas dans le reste de la France (du fait de leur destruction par le buprestre), le problème peut devenir national.
    Le Québec semble pour l'instant épargné par ces plantations homogènes, espérons que cela continue !

    Les espèces susceptibles de déclencher une maladie allergique sont nombreuses :
    Dans les liens ceux ayant * (liste du genre n'est consultable que via l'encyclopédie).
    Acer*, Alnus, Ambrosia, Artemisia, Aesculus*, Betula, Buxus*, Broussonetia, Calluna*, Castanea, Cedrus*, Celtis*, Centaurae*, Cerealia, Chenopodiaceae (oseille), Cruciferae, Comp.liguliflores, Corylus*, Cyperaceae*, Cupressaceae*, Erica*, Fraxinus*, Fagus, Filicinae (Fougères), Graminae, Hedera*, Juglans*, Ligustrum*, Mercurialis, Moraceae*, Olea, Ombellifera, Plantago, Picea, Pinus*, Platanus*, Polygonum, Pistacia*, Phillyrea*, Populus*, Quercus*, Rosaceae, Rhamnus*, Rumex*, Salix*, Sangisorba*, Sambucus*, Tamarix*, Taxus*, Tilia*, Ulmus*, Urticaceae, Vitis*, Viburnum*.
    le R.N.S.A. a édité un poster montrant feuilles, fleurs, fruits, arbres, écorces le consulter.
    Certains gestes du quotidien permettent aussi de limiter les conséquences des pollens. Ainsi, il est recommandé de se laver les mains, le visage et les yeux régulièrement, brosser ses cheveux à l'extérieur en rentrant, d'éviter d'ouvrir ses fenêtres trop régulièrement et de faire régulièrement le ménage pour éviter une accumulation des allergisants.

    Fonctionnement
    Un capteur aspire de l'air et les pollens se fixent sur un support adhésif, les pollens sont ensuite identifiés et comptés au microscope. Les résultats en grains/m3 d'air par tranche horaire, jour et semaine sont globalement représentatifs du risque d'exposition de la population.

    Un des 43 capteurs français, dépendant du Réseau National de Surveillance Aérobiologique, est installé sur le toit de l'hôpital de La Seyne-sur-Mer (83500 - Var, France). Avec des médecins "sentinelles" ce RNSA travaille en étroite collaboration avec le Réseau National de Santé Publique sous la forme de bulletin pollinique hebdomadaire indiquant le pollen dominant, les secondaires ainsi que l'indice allergique; ces bulletins sont diffusés au niveau local ou au niveau national: www.rnsa.asso.fr.

    • Réseau d'alerte pour l'Europe.
    • Réseau d'alerte pour la France, par ville.
    • Réseau d'alerte pour les pays Méditerranéens MedAreoNet.
    • Réseau d'alerte pour l'Amérique du Nord.
    • i-Pollen (2016), une application complète de surveillance des niveaux de pollen et de la qualité de l'air, pour mieux prévenir les allergies.


    nos remerciements M.BEAUFORT (biologiste en charge du capteur de La Seyne-sur-Mer).


    Parfum de scandale prendre le temps de lire l'enquête de Greenpeace, sur la composition chimique des eaux de toilette et des eaux de parfum de marques parfois prestigieuses, contenant des phtalates et des muscs de synthèse.
    Télécharger le PDF Parfum de scandale (314 Kb) - source © Greenpeace


Compteur site