Picea abies - Épicéa commun, Sapin de Norvège
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Épicéa commun, Sapin de Norvège, Sapin rouge, Arbre de Noël, nommé par les anglophones 'Norway spruce'.
    Nom latin : Picea abies  L., synonyme Picea excelsa  Lam.
    famille : Abietaceae.
    catégorie : arbre résineux monoïque (conifère), d'un grande longévité (entre 400 et + de 600 ans), à l'enracinement superficiel et traçant. L'écorce d'un brun tirant sur le rouge est écailleuse, la ramure verticillée est dirigée vers le bas, les jeunes rameaux pouvant être latéraux sont jaunâtres et souvent légèrement poilus.
    Il a été constaté que le renouvellement des aiguilles s'effectue en cinq ans et demi.
    port : conique, élancé autour d'un fût rectiligne, l'allure et la ramure est variable selon l'altitude et les conditions climatiques.
    feuillage : persistant, vert franc brillant. Aiguilles quadrangulaires (+ ou - 25mm x 1m) effilées en pointe, enchâssées dans des petites protubérances caractéristiques qui permettent de l'identifier.
    floraison : unisexuée au printemps courant mai-juin selon climat. En cime au bout des rameaux, les fleurs femelles parviennent les premières à maturité, en petits cônes dressés puis inclinés, verdâtres virant au rouge violacé, et plus bas dans la ramure lorsque les femelles ont été fécondées par le pollen des arbres avoisinants, les fleurs mâles d'un jaune rougeâtre, se développent en chatons ovoïdes nettement plus gros.
    Ce processus évite l'autopollinisation.
    cônes : longs et étroits cônes (9 à 16cm) brillants, cylindriques brun roux, dressés au début puis pendants, mettant une année pour parvenir à maturité, contenant sous les larges écailles à deux lobes pointus, des petites graines brunes ailées dispersées au printemps par le vent.
    croissance : lente ou plus rapide variant selon l'altitude et les conditions climatiques.
    hauteur : 30 à 40m, pouvant atteindre pour les centenaires 60m de haut.
    plantation : automne.
    multiplication : semis de graines ou bouturage assez délicat.
    sol : bien drainé, pas trop sec.
    emplacement : toutes les expositions lui conviennent c'est une essence de semi lumière, mais il préfère les climats frais et humides, redoute la pollution, il est excessivement sensible aux rafales de vent violent qui peuvent le déraciner.
    zone : 2 - 9.
    origine : Europe septentrionale, occidentale et centrale jusqu'à une altitude de 2000m (des Alpes jusqu'aux Carpates) présent au nord sur l'ensemble de la Scandinavie (Suède, Finlande) et Russie dans les taïgas jusqu'au cercle polaire et présent dans l'est de l'Asie.
    entretien : Il est conseillé de bassiner les jeunes plants. Il est sensible aux attaques de scolyte, à la pourriture rouge, un champignon qui s'attaque au bois, Heterobasidion annosum.
    Il peut être sujet au pourrissement des racines connue sous le nom de maladie du rond, provoquée par un champignon Ungulina annosa.
    Il est l'un des arbres hôte* des larves de la nonne Lymantria monacha (papillon nocturne) qui provoquent des dégâts conséquent sur les aiguilles.
    NB : Au printemps son abondante quantité de grains de pollen qui ont la particularité d'avoir de part et d'autre du corps deux ballonnets globuleux, remplis d'air qui facilitent sa dispersion par le vent; ces pluies soufrées recouvrent tout d'une épaisse couche de poussière jaune sur des kilomètres aux alentours exactement comme pour les fleurs mâles du Pin sylvestre dans les Landes et en Gironde .
    Ces grandes quantités de pollens dans certaines régions de l'Amérique du Nord et de la Scandinavie ont un rôle allergénique* important.
    Le Picea abies a donné naissance à de nombreux cultivars, dont des conifères nains.
    Propriétés et utilisations :
    Comme arbre de Noël, il est largement concurrencé par le sapin de Nordmann Abies nordmanniana Spach .
    Son enracinement superficiel fait que les sylviculteurs ne plantent pas de trop grandes étendues qu'ils entrecoupent régulièrement de feuillus pour l'imiter l'impact des vents et leurs dégâts.
    Son bois blanc rectiligne élastique et souple est recherché pour la fabrication de poteaux, bois de coffrages, de charpentes, d'instrument de musique tel que les violons et les pianos, mais aussi pour être utilisé en lamellé-collé ou sous forme de bardeaux, le reste entre dans la fabrication des caissettes ou de la pâtes à papier.
    Autre espèce présente dans l'Encyclopédie :
    Picea glauca  (Moench) Voss., Épicéa glauque, Épicéa blanc, Épinette blanche, consulter sa fiche.

    Annotations :
    *Autres arbres hôtes du Lymantria monacha, d'autres Picea, Larix (Mélèze), Abies, Pinus (dans l'Encyclopédie ces listes s'affichent dans la colonne à droite) et Pseudotsuga (Douglas).
    Allergies Prendre le temps de lire, notre dossier ‘Les arbres, leur pollen et les allergies’. Il existe des cartes d'alerte spécifique à l'épicéa.
    - mcrousier & nmauric©04.10.2000, 12/02/2009- - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site