Plantago lanceolata - Plantain lancéolé
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Plantain lancéolé, Petit plantain, Plantain femelle, Herbe à 5 côtes, Herbe à 5 coutures, Herbe au charpentier, Oreille de lièvre, nommée par les anglophones 'Ribwort plantain'
    Nom latin : Plantago lanceolata  L.*, photo ci-contre.
    famille : Plantaginaceae.
    catégorie : vivace adventice.
    port : touffe dressée en rosette basale.
    feuillage : 'caduc' vert acide à vert soutenu, comestible. Feuilles simples, étroites, spatulées à 3 à 7 nervures parallèles et longuement pétiolées.
    floraison : du printemps à l'automne (avril-octobre selon climat) , pollinifère* et nectarifère visité par les papillons et de nombreux instectes. Sur une longue hampe cannelée (5 côtes) dense et court épis cylindrique entre des bractées minuscules fleurs hermaphrodites formées d'une corolle à 4 lobes ovales, et 4 étamines et au calice à 4 sépales.
    couleur : blanc ou gris noirâtre
    fructification : petites capsules à 2 loges contenant chacune 1 minuscule grains plate ellipsoïdale (3,5mm) brune, lisse et brillante, des graines convoitées par les petits oiseaux sauvages.
    croissance : rapide.
    hauteur : 0,10-0,60m.
    multiplication : par semis ou par division.
    sol : surtout bien drainé, riche plutôt acide
    zone : 6-10.
    origine : se rencontre un peu partout en Asie et Europe dans les pelouses, prairies, bord des chemins et friches aussi bien en altitude qu'en bord de mer.
    emplacement : soleil ou mi-ombre
    NB : son nom Plantago  vient du latin où il désigne le genre, mot qui vient de 'planta' qui signifie la plante des pieds faisant allusion à la ressemblance de certaines feuilles.
    Un genre qui comprend environ deux cents espèces d'annuelles,bisannuelles, de vivaces ou d'arbustes, un genre largement réparti sur tout le globe dont un grand nombre sont considérées comme des adventices.
    Parmi les cultivars citons :
    Ils sont souvent utilisés dans les jardins d'eau, le long des berges.
    - Plantago lanceolata  'Marginata', feuillage marginé de blanc.
    - Plantago major  'Purpurea' recherché pour son large feuillage irrégulièrement rouge pourpré.
    - Plantago major  ‘Rosea’ inflorescence large comme celle de 'Rosularis'.
    - Plantago major  ‘Rosea spicata’ recherché pour ses épis en forme de pyramide.
    - Plantago major  'Rosularis', le Plantain rose d'environ 15 cm de haut large feuillage en rosette d'un vert acide, inflorescence (fleurs et bractées) verte en forme de large pompon dans le courant du mois de juin, sa multiplication se fait par division des souches.
    - Plantago major  ‘Rubrifolia’ comme son nom l'indique feuillage rouge, environ 15-20 cm de haut.
    - Plantago major  ‘Variegata’ au feuillage panaché de crème.
    Propriétés et utilisations :
    Le pollen des plantains peut provoquer des réactions allergiques de type rhume des foins.
    Réputé depuis la nuit des temps à travers les diverses pharmacopées, Pline lui attribuait le pouvoir de guérir oh! bien une vingtaine de maladie et Sainte Hildegarde (1098-1179) le recommandait pour traiter entre autre pour soulager les crises de goutte, calmer les brûlures d'estomac et les ulcères gastro-duodénal.
    Le plantain contient de l'aucubine, de l'ampigénine, des flavonoïdes et de la pectine,il est aussi riche en tanins, mucilage (notamment les graines), soufre et sels minéraux (calcium, fer, phosphore, zinc et vitamines A, B1, B2 et PP.
    Il a de nombreuses propriétés (feuilles et racines): adoucissante, analgésique, antimicrobien (aucubine), antivenineuse, astringente, anti-inflammatoire, anti-tussifcalmante, cicatrice, dépurative,diurétique et laxative, émolliente, expéctorante, sédative, prescrit pour traiter les brûlures causer ar des plantes urticantes ou pour des piqûres d'insectes, il suffit de bien froisser fortement quelques feuilles pour libérer le suc et de frotter le siège de la brûlure ou piqûre pour calmer rapidement les démangeaisons.
    La pharmacopée traditionnelle les utilisaient fraîches sous forme de cataplasme pour arrêter les saignements, favoriser la cicatrisation des plaies ou simplement soigner les ampoules, les hémorroïdes.
    Les feuilles séchées étaient utilisées en tisane ou décoction pour traiter les conjonctivites, les problèmes digestifs et urinaires Dans l'industrie pharmaceutique pour l'homéopathie, la phytothérapie et l'allopathie, il entre dans la composition de divers crèmes, pommades calmantes et cicatrisantes, de produits dermatologiques (savons, laits, lotions) pour traiter l'acné juvénile et l'eczéma, dans des collyres et dans la composition de pastilles et de sirops pour calmer la toux.
    Les graines entrent dans la composition de pansements gastriques et de laxatifs mucilagineux.
    On en extrait une teinture mère et une macération glycérinée qui est utilisée en phythothérapie notamment pour traiter les oreilles douloureuses en lieu est place comme le faisait nos anciens en épluchant et lavant une racine de plantain pour l'introduire doucement dans le conduit auditif, ou Le feuillage comestible était autrefois utilisé par les anciens pour confectionner diverses soupes et les jeunes pousses étaient consommées en salade ou en omelette, de plus ayant une valeur nutritive pouvant être supérieure à celle de certaines graminées, il était fréquemment donné comme fourrage aux bétails et aux rongeurs herbivores, autrefois il était même largement cultivé à cet effet.
    Il attire de nombreuses chenilles de noctuelles et celle du Damier du plantain Melitaea cinxia ou encore celle de l'écaille du plantain Parasemia plantaginis.
    Les graines surtout celles de Plantago major  sont données à consommer aux oiseaux en cage.
    Quelques autres espèces :
    - Plantago argentea  Chaix, synonymes Plantago fuscencens  Jord, Plantago rubens  Host, Plantago victorialis  Poir., Plantain argenté, se rencontre dans les pelouses sur le pourtour méditerranéen en zones calcaires en basse et moyenne altitude et vivace environ 50 cm de haut au feuillage recouvert sur les deux faces de poils soyeux, très longue hampe florale, inflorescence blanche assez courte et arrondie
    - Plantago arenaria  Waldst. et Kit., synonymes Plantago indica  L., Plantago ramosa  Aschers, Plantain des sables, Pucier, Herbe aux puces (faisant référence aux graines, présent sur le pourtour du bassin méditerranéen et au Moyen-Orient (Turquie et Irak), annuelle semi-buissonnante d'environ 25 cm de haut, aux feuilles étroites lancéolées, nombreux petits épis blanchâtre.
    - Plantago crassifolia  Forssk., Plantain à feuilles grasses, vivace de 30 cm.
    - Plantago coronopus  L., Plantain corne-de-cerf, Courtine, Herbe étoilée, Plantain maraîcher, il se rencontre le long des sentiers en bord de mer et dans les dunes, annuelle ou bisannuelle au feuillage lancéolé largement découpé, inflorescence en épis aux longues étamines cultivé au potager pour ses jeunes pousses qui entrent dans la composition de salades de type mesclun ou cuites.
    - Plantago indica  L., Psyllium, les graines sont utilisées dans les pharmacopées comme laxatif et antispasmodiques notamment pour traiter les colites et spasmes du colon..
    - Plantago lagopus  L., Courtine, Oreille de lièvre, se rencontre dans les pelouses sèches en zone méridionale, annuelle de + ou - 40 cm inflorescence ovoïde et duveteuse.
    - Plantago major  L., synonyme Plantago officinarum  Crantz nommé Grand plantain, Plantain mâle, Plantain commun, Plantain à grandes feuilles ou Herbe aux cailles : (photo du bas) vivace herbacée, de 10 à 50 cm de haut au large et ovale feuillage pubescent au long pétiole cillié marge irrégulière, longue inflorescence en épis effilés à reflets grisâtres ou rougeâtres (corolle), capsule contenant de très nombreuses graines, couramment utilisées dans les pharmacopées pour traiter les dermatoses.
    - Plantago media  L., Plantain moyen, Plantain intermédiare, Plantain bâtad, Langue d'agneau : bisannuelle de + ou - 25 cm de haut, large feuillage elliptique à 5 à 9 nervures au revers poilu, cultivé à titre ornementale pour sa floraison automnale légèrement rosée (étamines), fréquemment utilisées dans les pharmacopées.
    - Plantago ovata  Forsk., synonymes Plantago afra  L, Plantago isphagula , Plantain rose ou Psyllium indien, Psyllium blond, Ispaghul, originaire d'Asie et Moyen Orient (Inde, Iran, Pakistan) le tégument des graines blondes et les cosses sont utilisées dans les pharmacopées pour traiter l'hypercholestérolémie, l'hyperlipidémie (cholestérol et les triglycérides), le transit intestinal, colites et ulcères duodénaux, et dans les régimes amincissants utilisé comme coupe-faim (forme un gel non assimilable par l’organisme), dans l'industrie alimentaire elles sont utilisées comme épaississant.
    - Plantago psyllium  L., Psyllium noir cultivé pour ses graines noires.
    - Plantago nivalis  Jord., Plantain des neiges, une vivace tomenteuse de quelques centimètres endémique à la Sierre Nevada (Espagne) où il est nommé Estrella de las nieves (étoile des neiges).
    - Plantago sempervirens  Crantz, synonyme Plantago cynops  L., Plantain toujours vert, Plantain oeil-de-chien, Herbe aux puces, Badasse, vivace arbustive à souche ligneuse d'environ 60cm de haut, à l'étroit feuillage verticillé par 2 ou 3, petites fleurs réunies en très court épis blanchâtres.
    - Plantago subulata  L., Plantain à feuilles en alène, vivace de 20 cm de haut.
    - Plantago bellardi  All., Plantain de Bellardi, plantain velu, une annuelle de 10 cm.
    Voir également le faux plantain.

    Annotations :
    *L., abréviation botanique pour le médecin, botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l’espèce, c'est la base de la taxinomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivie d'un parution 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    - rgautier & nmauric © 28.10. 2000 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site