Salix x sepulcralis  - Saule pleureur doré
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Saule pleureur doré, nommé par les anglophones 'Weeping Willow'.
    Nom latin : Salix x sepulcralis  Simonk, synonyme Salix alba  'Tristis'
    famille : Salicaceae.
    catégorie : arbre aux jeunes rameaux d'un jaune doré virant progressivement au brun.
    port : pleureur.
    feuillage : caduc, vert clair brillant sur le dessus, revers glauque, virant au jaune à l'automne. Feuilles lancéolées.
    floraison : au printemps vers la fin mars-début avril en même temps que la feuillaison.
    couleur : vert ou doré.
    croissance : rapide.
    hauteur : 6 à 12 m.
    plantation : toute l'année.
    multiplication : bouture (à bois sec en hiver).
    sol : frais, drainé.
    emplacement : soleil.
    zone : 4 - 10.
    entretien : on peut faire une taille sévère en fin d'hiver sinon taille de mise en forme.
    maladies et ravageurs : comme tous les autres du genre il peut subir les assauts des chenilles, des pucerons est sujet à des maladies cryptogamiques comme l'anthracnose du saule Marssonina salicicola  qui provoque des taches brunes sur le feuillage et des nécroses noires sur les tiges; sujet à la tavelure du saule Pollaccia saliciperda , sensible également au mildiou et à la rouille (pustules sur le feuillage), en leur présence il est conseillé de de supprimer les rameaux morts et de les brûler avec les feuilles tombées au sol.
    Consulter et télécharger, le Guide écologique sur les maladies et ravageurs des saules par Jérôme Jullien (expert national en surveillance biologique du territoire CAUE de Seine-et-Marne), 7 novembre 2013 format pdf.
    NB : son nom Salix  est le nom de l'espèce en latin dérivé du celte 'sal' qui signifie près, proche et de 'lis' qui désigne l'eau, son nom spécifique sepulcralis  relatif au sépulcre, qui est triste faisant allusion à son port pleureur.
    Selon les flores, ce genre comprend entre 400 à 520 espèces d'arbres, d'arbustes et d'arbrisseaux caducs, originaires des zones tempérées ou froides de l'hémisphère nord, 275 en Chine dont 189 y sont endémiques, 26 au Pakistan, plus de 70 espèces en Europe dont une trentaine en France (Corse incluse), une centaine en Amérique du Nord dont 62 d'entre elles sont présentes au Canada et de très nombreux hybridations spontanées qui rendent la détermination des saules vraiment difficile.
    Ils ont un pollen qui peut-être allergisant, consulter notre dossier : 'Nos arbres, leur pollen et les allergies'.
    Vous pouvez en découvrir un sujet à Kew Garden, primé en 1984 à reçu l'Award of Garden Merit par la RHS.
    De nos jours, le saule pleureur le plus cultivé dans le monde serait Salix × sepulcralis  'Chrysocoma', une obtention allemande datant de 1888 par Franz Ludwig Späth (pépinière Späth à Baumschulenweg - Berlin), qui serait issue de croisements entre Salix alba  'Vitellana', sélectionné pour sa rusticité et ses tiges jaunes avec Salix babylonica  'Babylon'*, sélectionné pour son port pleureur, initialement référencé sous l'appellation Salix vitellina pendula nova .
    - Salix × pendulina  'Blanda', au port nettement moins pleureur, se distingue par son feuillage au revers argenté.
    - Salix × pendulina  'Elegantissima', également pleureur mais il n'a pas de rameaux jaunes.

    Consulter la liste des autres espèces de saules présentes dans l'Encyclopédie, s'ouvrant dans un pop-up.

    Annotations :
    *Salix babylonica  'Babylon', moins rustique que les autres, il aurait été introduit à Twickenham Park en 1784 par Sir Thomas Vernon.
    sauf nom spécifique fait référence à Babylone, dont il n'est pas originaire, juste un lieu de transit sur la route de la soie, route commerciale entre l'Europe et l'Asie. Le nom babylonica  lui aurait été donné pour se remémorer la déportation des Hébreux à Babylone, qui en signe de deuil et en mémoire de leur patrie, y auraient suspendu leurs harpes aux branches des saules. Aujourd'hui il est largement naturalisé dans toute l'Asie et en Europe.
    - nmauric© 09/05/2000- - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site