Adansonia digitata - Baobab, Arbre à palabre
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Baobab, l'Arbre à palabre ou l'Arbre bouteille.
    Nom latin : Adansonia digitata  L.*
    famille : Bombaceae
    catégorie : arbre (utilisable en 'plante d'appartement')
    port : large, étalé sur un énorme tronc court à l'écorce est grise et lisse.
    feuillage : caduc, durant la saison sèche. Grande feuille (12 cm) divisées à plusieurs folioles autour d'un pétiole.
    floraison : été (mai à août), parfumée, nectarifère visitées par les abeilles, au bout d'une longue tige. Grosse fleur nocturne, pendante à 5 pétales.
    couleur : blanc porcelaine, étamines parfois violacées.
    fruits : fruit dur oblong, velu de 30 cm. Sa pollinisation est assurée par les chauves-souris.
    croissance : lente au démarrage.
    hauteur : 20 à 24 m, diamètre du tronc pouvant atteindre 8 - 9 m.
    multiplication : par semis ou bouturage.
    sol : aime le calcaire, sol alcalin ou neutre ou faiblement acide, plutôt sec, fertile, pauvre en phosphates.
    emplacement : soleil.
    zone : 11 - 12.
    origine : Afrique centrale, mais se retrouve du Sahel au Transvaal, en zone de savane sèche.
    entretien : s'adapte très bien à la culture en pot, et sous forme de bonzaï.
    NB : Son nom de Baobab, vient de l'arabe " bu hibab" fruit à nombreuses graines. Figure dans les récits de voyage d'Ibn Battuta (1352) puis en en 1445 par des navigateurs portugais (Gomes Pires) sur l'île de Gorée (Sénégal). En 1749, lors de son séjour à Saint-Louis du Sénégal et au Cap Vert, Michel Adanson en fit la description et en rapporta. Jussieu le lui dédia en 1757. Ce genre comprend 8 espèces dont six sont endémiques à Madagascar, et le dernier est endémique à l'Australie.
    Adansonia digitata est le seul à avoir des fleurs pendantes, les autres espèces ont des fleurs érigées.
    Le tronc au bois spongieux, peut contenir 90 000 litres d'eau, c'est un véritable réservoir.
    Des graines est extraite une huile alimentaire, elles sont consommées grillées, elles peuvent remplacer le café. D'autre part étant riche en phosphate, elles sont utilisées pour la fabrication d’engrais et de savons.
    L'écorce fibreuse sert à confectionner cordes et cordages. Le Baobab à la particularité de pouvoir régénérer cette dernière. La sève, rentre dans la fabrication du papier.
    la feuille de baobab riche en protéines et minéraux (calcium, de fer, du potassium, du magnésium, du manganèse, du phosphore, et du zinc) se consomme bouillie. Elle sert de fourrage pour le bétail durant la saison sèche.
    La pulpe des fruits frais ou séchée est utilisée pour la confection de boissons, riches en vitamines B1 et C. Les jeunes pousses et les racines des jeunes plants, sont consommées comme des asperges. En Afrique, l'Arbre à palabre est un arbre sacré, il est l'emblème du Sénégal. Le plus vieux et célèbre du genre se trouve à Shiramba, le long du Zambèze, il serait âgé de 2 000 ans, il a été vu par Livingstone.
    Propriétés et utilisations :
    Dans la médecine traditionnelle africaine, les feuilles sont utilisées comme antidiarrhéique, fébrifuge, anti-inflammatoire et antifilarien. La poudre de feuilles desséchées est antianémique, antirachitique, tonique, émolliente, antiasthmatique et antirhumatismal. La pulpe peut combattre la diarrhée, la dysenterie, la variole et la rougeole. L’écorce est fébrifuge et anti-inflammatoire pour le tube digestif. La fibre du fruit (en décoction) est emménagogue et antidiarrhéique.
    Autres espèces :
    Adansonia grandidieri  Baill., endémique de Madagascar: écorce rouge grisâtre, fleur: blanc. Le fruit est comestible appelé " Pain de singe". Les graines sont oléifères. L'allée de baobabs millénaires est à voir dans la région de Morondava ( Madagascar), d'une hauteur de 30 à 40 m.
    Adansonia gregorii F. Muell. synonyme Adansonia gibbosa  (A. Cunn.) Guymer ex D.A. Baum , synonyme Adansonia stanburyana  Hochr. : endémique à l'Australie (nord-ouest: Queensland), zones 11-12. Nommé "dead rat tree" ou "bootle tree".
    Adansonia madagascariensis  Baill.: 5 m à 20 m de haut. Fleur érigée: rouge foncé
    Adansonia perrieri  Capuron : nord de Madagascar, espèce très rare ,en voie de disparition. plus de 30 m de haut. Fleur érigée : blanc virant au jaune clair. Gros fruit ovoïde (30 cm).
    Adansonia rubrostipa  Jumelle & Perrier , synonyme Andansonia fony Baill.: à une forme de bouteille, le plus petit du genre entre 4 et 5 m, écorce marron-rouge. Feuille à bord dentelé. Fleur érigée: jaunes vif à orange.
    Adansonia suarezensis  H.Perrier, spécifique au nord de Madagascar. En voie de disparition, plus de 25 m Tronc resserré aux deux extrémités. Fleur érigée: blanc. Fruit long.
    Adansonia alba  Jumelle & Perrier, synonyme Adansonia za  Baill.: le plus répandu à Madagascar ou il est symbole de vie (réservoir d'eau pour la saison sèche). Tronc conique à écorce grise. Fleur érigée de couleur jaune.

    Annotations :
    * L. : abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suèdois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linné médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe latins, désignant le genre suivi du nom de l'espéce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigna àl'Universitéd'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    ® par la Société des Gens de Lettres Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site