Agathis australis  - Kauri
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Agathis australis Nom commun : Agathis, Dammara d'Australie, Kauri, nommé par les anglophones 'Kauri spruce' ou 'Kauri-pine'.
    Nom latin : Agathis australis  (D. Don*) Lindl.*, synonyme Dammara australis  Lamb.
    famille : Araucariaceae.
    catégorie : arbre.
    port : conique.
    feuillage : sessile, persistant, vert luisant, oblong rose ou cuivrée lorsqu'il est jeune, éparse sur les rameaux secondaires.
    inflorescence : à l'aisselle des feuilles, chatons mâles solitaires; strobiles coniques femelles avec une graine à la base de chaque écaille.
    hauteur : 25 à 45 m voir 90 m.
    plantation : au printemps.
    multiplication : par semis ou bouture à talon de jeunes rameaux.
    sol : légèrement argileuse.
    emplacement :au soleil et à l'abri du gel.
    origine : au nord de la Nouvelle Zélande.
    zone : 9 - 10.
    NB : son nom Agathis vient du grec où il désigne une pelote d'épingle faisant référence aux cônes.
    Ce genre comprend une vingtaine de conifères originaire principalement du sud-ouest du Pacifique .
    Arbre à réserver pour un grand jardin ou un parc.
    On en extrait une résine, la gomme dammara ou kauri employée pour les vernis.
    Quelques autres espèces :
    Agathis amentotaxus  Pilg.
    Agathis atropurpurea  B. Hyland, originaire d'Australie province du Queensland.
    Agathis corbassonii  de Laub., se rencontre en Nouvelle calédonie. Agathis borneensis  Warb., originaire de l'île de Borneo, Sumatra, Malaisie
    Agathis dammara  (Lamb.) Rich. & A. Rich, originaire des îles Philippines et Sulawesi.
    Agathis endertii  Meijer-Drees, originaire de l'île de Borneo.
    Agathis flavescens  Ridl. : Originaire de Malaisie en altitude.
    Agathis kinabaluensis  de Laub., originaire de l'île de Borneo.
    Agathis labillardieri  Warb., originaire de Nouvelle Guinée.
    Agathis lanceolata  (Lindl. ex Sebert & Pancher) Warb., se rencontre en Nouvelle calédonie.
    Agathis lenticula  de Laub., originaire de l'île de Borneo.
    Agathis macrophylla  (Lindl.) Mast., se rencontre sur les îles Salomon.
    Agathis montana  de Laub., se rencontre en Nouvelle Calédonie.
    Agathis moorei   (Lindley) Masters., se rencontre en Nouvelle Calédonie.
    Agathis microstachya  J.F.Bailey & C.T.White, originaire d'Australie province du Queensland.
    Agathis orbicula  de Laub., originaire de l'île de Borneo.
    Agathis ovata   (Vieill.) Warb., se rencontre en Nouvelle calédonie Agathis philippinensis  Warb., originaire des îles Philippines et Sulawesi.
    Universita di Catania ©
    Agathis robusta  (C. Moore ex F.Muell.) Bailey, originaire d'Australie, région du Queensland et en Nouvelle Guinée il est plus rustique. A voir au jardin Thuret au Cap d'Antibes.
    Agathis silbae  de Laub., originaire de Nouvelle Guinée.
    Agathis spathulata  de Laub., originaire de Nouvelle Guinée.

    Annotations :
    * D. Don., abréviation botanique pour le professeur de botanique - taxonomiste écossais David Don (1799-1841), un collectionneur spécialiste des conifères, nommé en 1822 bibliothécaire à la Société linnéenne de Londres à laquelle sera légué son herbier. Il rédige les premières descriptions du Douglas, du Taxodium, du Cryptomeria japonica et du Sequoia sempervirens, édite en 1825 'Prodromus florae nepalensis', des espèces collectées et rapportées par le botaniste zoologiste Francis Buchanan-Hamilton (1762-1829) et le botaniste danois Nathaniel Wallich (1786-1854) en Angleterre dans le courant de l'année 1860.
    *Lindl., abréviation botanique pour le botaniste britannique John Lindley (1799-1865), l'un des premiers à occuper une chaire de botanique à l'Université de Londres et de Cambridge, assistant de Bank's, nommé en 1822 secrétaire de la Royal Society of Horticultur.
    Spécialiste des orchidées et de leur hybridation, on lui doit les descriptions des 77 espèces découvertes par Thomas L. Mitchell lors de ses 3 expéditions en Australie orientale vers 1838 et par la suite celles découvertes en Australie occidentale par Drummond et Molloy. En 1838, son intervention permis de sauver Kew garden de la destruction.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site