Gleditsia triacanthos - Févier d'Amérique, Carouge à miel
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Févier d'Amérique ou Carouge à miel, Épine du Christ.
    Nom latin : Gleditsia triacanthos  L.*, synonyme Gleditsia triacantha  Gaertn.
    famille : Caesalpiniaceae.
    catégorie : arbre épineux.
    port : étalé à cime clairsemée. Tronc, branches et rameaux sont pourvus de longues, fortes épines à trois pointes acérées (5 - 15 cm ) d'un brun rouge . Écorce mince, lisse, fissurée et noirâtre, se desquamant par plaques écailleuses.
    feuillage : caduc, délicat, vert tendre et brillant, apparaissant tardivement, jaune d'or à l'automne. Feuilles alternes, pennées ou paripennées ( 12 à 30 cm), composées de 16 - 30 folioles elliptiques.
    floraison : en été (juin- juillet), nectarifère visitée par les abeilles. Minuscules fleurs unisexuées de 0,5 cm en grappes axillaires, séparées, dressées et courtes.
    couleur : verdâtre.
    fruits : longues gousses (25 à 45 cm pour 3,5 cm de large) coriaces, aplaties, légèrement vrillées d'un brun rougeâtre ou noire, contenant une pulpe sucrée comestible. Petites graines d'un brun jaunâtre (1 cm), photo bas de page.
    croissance : assez rapide.
    hauteur : 35 à 45 m.
    plantation : à l'automne ou au printemps. Protéger les jeunes sujets du gel. Distance 5 à 10 mètres.
    multiplication : par semis à l'automne après scarifié l'enveloppe ou par greffe pratiquée au printemps ou en été, pour les variétés.
    sol : profond, fertile et frais, acide ou neutre ou alcalin, tolère le calcaire et supporte finalement assez bien la sécheresse.
    emplacement : soleil, à l'abri du vent car ses rameaux sont cassants. Tolère le bord de mer sans trop d'effluves salines.
    zone : 3 - 10.
    origine : centre et est de l'Amérique du Nord ( du Nebraska, Pennsylvanie jusqu'au Texas)
    entretien : a tendance à drageonner. Son enracinement est pivotant et traçant. Supporte bien la taille, repousse par la souche
    NB : Dédié au botaniste allemand J.Gottlieb Gleditsch (1714 - 1786) qui fut le directeur du jardin botanique de Berlin. Triacanthos vient du grec 'treis' trois et 'akantha' épine . Ce genre comprend une douzaine d'espèces, originaire des régions tempérées et subtropicales d'Amérique du Nord, du Sud, d'Asie et Afrique. Il a été introduit en Angleterre vers 1700 par Bishop Compton au jardin de Fulham. Planté en Europe comme arbre d'ornement et d'alignement, supportant bien la pollution atmosphérique, mais aussi pour former des haies basses épineuses.
    Propriétés et utilisations :
    Son bois dur brun rougeâtre, à aubier très fin est recherché, aussi utilisé comme bois de combustion en Afrique. Les gousses fraîches sont consommées par le bétail, on en extrait également des colorants utilisés dans l'industrie du textile. Les graines étaient autrefois torréfies et utilisée en remplaçant du café. Le feuillage est un excellent fourrage, riche en protéine qui supporte très bien l'ensilage. Il est planté comme plante fourragère, pour être faucher au bout d'un an (Afrique, Amérique du Sud, Australie). Dans la pharmacopée africaine (Afrique du Sud, Lesotho) la pulpe de fruit est employée pour traiter certaines maladies pulmonaires.
    Parmi les cultivars, citons :
    - Gleditsia triacanthos  'Bujoti' ou ' Pendula', Févier pleureur à rameaux retombants, très effilés, folioles très fines.
    - Gleditsia triacanthos  'elegantissima'à feuillage gracieux.
    - Gleditsia triacanthos  ' Impérial' : moins de gousses, feuilles arrondies.
    - Gleditsia triacanthos f. inermi  Willd. : Févier inerme.
    - Gleditsia triacanthos  'Moraine' : inerme et sans gousses. Port pyramidal, folioles très fines.
    - Gleditsia triacanthos  'Ruby Lace' : pousses rougeâtres, à l'automne bronze.
    - Gleditsia triacanthos  'Shademaster' : inerme à port pyramidal. feuilles vert éclatant.
    - Gleditsia triacanthos  'Skyline' : feuillage vert sombre, automne: jaune d'or.
    - Gleditsia triacanthos  'Stevens' : port étalé vert éclatant, à l'automne jaune d'or.
    - Gleditsia triacanthos  'Sunburst', inerme, port dressé, jeunes pousses jaune vif, consulter sa fiche.
    Autres espèces :
    Gleditsia amorphoides  (Griseb.) Taubert, Févier d'Argentine
    Gleditsia aquatica Leaf, originaire du sud-est des États-Unis, en zone humide ou marécageuse (Texas, Floride, Caroline du Nord). Hauteur 15 - 18 m, zones 6 - 11.
    Gleditsia capsica  Desf., Févier de la Caspienne, originaire de l'Iran ( nord), Azerbaïdjan, Caucase, Géorgie, hauteur 10 - 12 m. feuilles pennées à folioles coriace, ovales légèrement crénelés. Gousses vrillées, zones 6 - 10.
    Gleditsia delavayi  Franch.,Févier de Delavay, originaire de Chine (sud-ouest), hauteur 10 m, très longues épines ( 20 cm), zones 6 - 10.
    Gleditsia ferox 
    Gleditsia fera  (Lour.) Merr, originaire du sud de la Chine.
    Gleditsia horrida  Makio, utilisé dans la pharmacopée asiatique (zao jia).
    Gleditsia japonica  Micq., originaire du Japon et de Chine, 20 - 25m de haut, feuilles pubescentes sur le revers.
    Gleditsia rolfei  Vidal , originaire d'Asie Taïwan.
    Gleditsia sinensis  Lam. synonyme Gleditschia xylocarpa , Févier de Chine, fortement épineuxhauteur 15 - 20 m. Feuillage mat d'un vert jaunâtre. Utilisé dans la pharmacopée asiatique (zao jia ci), zones 7 - 9.

    Annotations :
    *L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    - nmauric© 11/12/2001 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site