Phytolacca dioica - Belombra, Bella sombra
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Belombra, Bella sombra, Phytolaque dioïque, nommé par les anglophones 'belhambra'.
    Nom latin : Phytolacca dioica  L.*, synonymes Phytolacca arborea  Hort. ex Moq., Phytolacca populifolia  Salisb.
    famille : Phytolaccaceae.
    catégorie : arbre dioïque dont le bois est très cassant.
    port : touffu et étalé.
    feuillage : persistant ou semi-caduc selon le climat. Grandes feuilles elliptiques, acuminées.
    floraison : en grappes pendantes en mai-juin, fleurs à calice blanchâtre, les mâles ont de nombreuses étamines.
    couleur : blanchâtre.
    fruits : baies toxiques charnues jaunâtres puis pourpres. qui donnent un colorant carmin.
    croissance : rapide, sans cernes annuels, grande longévité.
    hauteur : 15 m pour un étalement de plus ou - 3m.
    plantation : en automne ou au printemps Ne pas planter trop près d'une maison, ses racines sont envahissantes.
    multiplication : semis après un séjour dans de l'eau ou rejets.
    sol : ordinaire.
    emplacement : soleil.
    origine : Amérique du sud (Brésil - Argentine).
    zone : 9 - 11, tolère bien les embruns.
    entretien : sans.
    NB : son nom Phytolacca  vient de 'phyto' qui signifie plant et 'lacca' serait une forme latinisée de 'laque' faisant allusion à sa couleur, son nom spécifique dioica  pour nous préciser que les fleurs femelles et les mâles sont sur des sujets différents.
    Ce genre comprend trente cinq espèces de vivaces, d'arbustes ou arbres persistants originaires d'Afrique, des Amériques et d'Asie en zone tempérée ou tropicale.
    photos © Universita di Catania
    Le Belombra est à réserver pour les grands jardins même en bord de mer amis au climat doux.
    Vous pouvez en découvrir de beaux sujets dans le sud de la France, notamment sur l'île de Porquerolles dans le village.
    Toutes les parties sont toxiques
    Autre espèce présente dans l'Encyclopédie :
    Phytolacca decandra  L., synonyme Phytolacca americana  L. Phytolaque d'Amérique ou Raisin d'Amérique, consulter sa fiche.

    Annotations :
    *L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède. Son herbier 'Linnean Herbarium', le plus riche de son époque ne contenait que 7000 plantes, est conservé au Musée national d'histoire naturelle de Stockholm.
    - nmauric©17/08/2000 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site