Fuchsia x  'La Campanella'
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Fuchsia 'La Campanella' (La Cloche).
    Nom latin : Fuchsia x  " La Campanella"
    famille : Onagraceae.
    catégorie : arbrisseau.
    port : compact, retombant.
    feuillage : caduc, vert clair à vert foncé, nervures plus claires, marge légèrement dentée. Feuilles opposées ovales-lancéolées à court pétiole rosâtre, sur des tiges d"un rouge framboisé.
    floraison : longue du printemps à l'automne dès le moi de juin, nectarifère visitée par les papillons et les colibris. Fleurs comestibles semi-doubles à 4 pétales, calice tubulaire à 4 sépales, 8 étamines, un long style, long pédoncule rosâtre.
    fruits : baies vertes ovoïdes pendantes virant au rouge ou rouge violacé à maturité contenant de nombreuses graines.
    couleur : sépales blanc lavé de rose plus foncé vers la base, la partie tubulaire est rose, les pétales violine puis violet plus foncé avec le temps, étamines roses, anthères jaune pâle, style blanc. Les boutons floraux ovales pointus sont d'un blanc verdâtre
    hauteur : 0.30-0.50 m Ø environ 0.45 m.
    plantation : au printemps pour être cultivé à l'extérieur en pleine terre.
    multiplication : par semis ou par bouture de tiges aoûtées.
    sol : léger, plutôt acide( pH 6/7) ou neutre, riche en humus et bien drainé.
    Pour une culture en pot, préparer un mélange de bonne terre de jardin, de terreau de rempotage et d'engrais organique, sans oublier en fond de pot une couche de graviers ou de billes d'argile.
    emplacement : mi-ombre lumineuse ou soleil en région fraîches, à l'abri des vents qui dessèchent feuilles et fleurs.
    zone : 9 - 11, température idéale entre 15°C et 25°C.
    entretien : au début de la croissance il est généralement favorable de pincer pour avoir un port plus compact ( 2 à 4 fois successives), supprimer les fleurs fânées au fur et à mesure si vous ne souhaitez pas favoriser la fructification au dépend de la floraison. En été, lorsque les tiges s'allongent et fleurissent moins, couper environ 1/3 de la longueur pour favoriser une ramification et une nouvelle floraison.
    Au jardin, n'oubliez pas de l'arroser de préférence le matin avec une eau non calcaire, de prévoir un bon paillage pour conserver la fraîcheur en période estivale et le protéger du gel en hiver et d'effectuer chaque année un apport d'engrais organique.
    A l'automne, tailler à un noeud au dessus des ramifications en ne laissant que les branches principales.
    Pour une culture en pot, arroser régulièrement en prenant soin de laisser sécher le substrat entre deux arrosages, durant la période de croissance effectuer un apport d'engrais pour plantes à fleurs, ne pas laisser d'eau stagner dans les dessous de pot. Une taille n fin de saison avant de rentrer les potées à l'abri du gel.
    Dans les deux cas, lorsqu'il fait trop chaud et sec, vaporiser le feuillage.
    maladies et ravageurs : comme tous les autres fuchsias il n'aime pas les excès en eau, qui favorise l'apparition de maladies cryptogamiques comme la pourriture grise (botrytis), l'oïdium et la fusariose, il peut être sujet aux aleurodes (surtout en serre et à l'intérieur), altises (trous dans le feuillage), araignées rouges, pucerons, thrips et à la terrible galle du fuchsia (Aculops fuchsiae*), qui signale sa présence par une déformation des pousses et la présence d'un voile blanc, déformation des fleurs et du feuillage colorant ce dernier en rouge. Ce parasite serait véhiculé en hiver par des acariens Eriophyide cécidogène, en cas de contamination il faut impérativement brûler les sujets atteints, arrêté ministériel paru au Journal officiel en date du 10 mai 2004, NOR AGRG0401163A, lire arrêté.
    NB : son nom Fuchsia  lui a été donné en 1696 par son découvreur le révérend père marseillais Charles Plumier* (1646-1704) en souvenir du luthérien bavarois, professeur de médecin et botaniste Léonhart Von Fuchs (1501–1566) qui est considéré comme le père de la botanique allemande; on lui doit un traité de botanique sur 512 plantes avec leurs vertus médicinales (toujours réédité) 'De Historia stirpium commentarii insignes' (Bâle -1542).
    Sa première description est le fuchsia à 3 feuilles qu'il effectue au cours de l'année 1703.
    Ce genre comprend environ cent vingt cinq d'espèces (pour certains auteurs 144 espèces) de vivaces herbacées, d'arbustes ou de lianes caducs ou persistants épiphytes ou non et des milliers de cultivars et d'hybrides, toutes ces espèces sont originaires des forêts pluviales en altitude et dans les zones tempérées humides, principalement de l'Amérique Centrale et de l'Amérique du Sud (120 espèces surtout au nord des Andes), une espèce des Antilles Fuchsia cyrtandroides et quatre de Nouvelle-Zélande dont un caduc et un grimpant. Leur introduction en Europe remonte au 18 ème siècle.
    Ce très florifère fuchsia, primé par la RHS*, a sa place au jardin dans les bordures, plate-bandes, massifs et mixed-borders ou plus traditionnellement dans des potées, balconnières et suspensions pour fleurir balcons, patios et terrasses.

    Annotations :
    Charles Plumier, membre de l'Ordre des Minimes, il fut l'élève de Joseph Pitton de Tournefort, conformément à la mode qu'il instaura de donner le nom de personnes célèbres (botanistes, naturalistes, explorateurs..) à un genre, l'un d'entre eux lui fut dédié il participa à plusieurs expéditions aux Antilles françaises en 1689, puis entre 1893 et 1695 en Amérique centrale au cours desquels il découvrit de nombreuses espèces dont le genre bégonia qu'il dédia à Michel Begon, qui fut l'intendant des Galères à Marseille, au retour de ses voyages il fut nommé botaniste du Roi. On lui doit l'un des premiers herbiers de la Provence et du Languedoc.
    *RHS, the Royal Horticultural Society, La Société Royale d'Horticulture, fondée à Londres 1804.
    *Aculops fuchsiae, une araignée jaune originaire de l'Amérique du Sud, introduit en 1981 en Californie dans la région de San Francisco, apparaît en France pour la première fois en 2003 dans le Morbihan sur 3 espèces Fuchsia arborescens, magellanica et procumbens, il est aujourd'hui présent dans plusieurs pays d'Europe. Il a été constaté qu'il ne s'attaquait pas à toutes les espèces et variétés.
    nmauric©04.03.2000 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site