Erythrina crista-galli - Érythrine crête de coq, Arbre corail
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    photo © Jean Pelmont
    Nom commun : Érythrine crête de coq, Arbre corail, nommé par les anglophones 'Crybabytree' ou 'Coral tree'.
    Nom latin : Erythrina crista-galli  L.* peut s'écrire aussi cristagalli  Erythrina laurifolia  Jacq.
    famille : Fabaceae (Légumineuses) Papilionaceae.
    catégorie : arbuste à ramification épineuse à l'écorce très fissurée en croisillons.
    port : érigé puis étalée.
    feuillage : caduc, coriace, vert foncé légérement bleuté, brillant. Grandes feuilles composées à 3 folioles oblongues-lancéolées, à pétiole épineux.
    floraison : fin printemps à début été (mai-aôut suivant climat) réunies en bouquets terminaux grandes fleurs de pois (environ 5 cm) à l'étendard dirigé vers le bas.
    couleur : corail brillant (rouge-orange).
    fruits : longues gousses brunâtres à maturité contenant des graines noirâtres.
    croissance : rapide.
    hauteur : 2 à 4 m dans son milieu naturel peut atteindre 8 à 9 m de haut.
    plantation : sous climat approprié au printemps courant mai.
    multiplication : par semis, les graines sont coriaces il faut lesfaire tremper dans de l'eau durant 2 jours avant de semer, par bouturage à talon au printemps sous serre chaude.
    sol : drainé, humifère, frais à humide (sauf en hiver), fertile ou riche, acide ou neutre ou alcalin.
    emplacement : plein soleil, à l'abri du vent pour protéger la floraison.
    zone : 8 - 11.
    origine : Amérique du Sud ( Argentine, Brésil, Paragay et Urugay, Puerto Rico) en zone tropicale.
    entretien : arrosage abondant, nettoyage en fin d'hiver. L'Érythrine, peut être traitée comme une vivace herbacée en rabattant les tiges et en veillant à protéger la souche ligneuse avec un paillis pour l'hiver.
    En régions froides déplanter la souche et la mettre à l'abri et replanter en mai, ou cultiver en serre.
    NB : Attention c'est une plante toxique. Son nom Erythrinanbsp; vient du grec 'erythros' qui signifie 'rouge' et cristagalli  vient de 'crista' crête et gallus' qui signifie coq. C'est la plus connue du genre qui comprend environ 180 espèces d'arbustes ou arbres à feuilles semi-persistantes ou caducs originaires principalement de l'Afrique et des Amériques, quelques uns originaires de l'Asie, en zones tropicales ou subtropicales.
    Vous pouvez en découvrir un sujet à 5 troncs au Parc Phoenix à Nice, un autre dans le jardin de Jean Gatumel à Roquebrune-Cap-Martin (sur R.V) et dans les Pyrénées-Orientales, au jardin exotique de la digue d'Orry à Perpignan (ouvert le lundi et le vendredi), où se trouve le lent et rarissime néo-zélandais Rhopalostylis sapida avec 24 autres palmiers.
    Parmi les cultivars citons :
    Erythrina crista-galli  'Compacta', trapu et compact H 1.5 m.
    Erythrina crista-galli  'Marie Bellanger' à floraison printemps.
    Erythrina crista-galli  'Spectabilis' au feuillage panaché
    Erythrina x bidwillii  Lindl., hybride issu de croisement entre Erythrina crista-galli  et Erythrina herbacea , arbuste de 2 à 4.5 m, fleur rouge, zones 9 - 11.
    Autre espèce présente dans l'Encyclopédie :
    Erythrina caffra Thunb., Érythrine caffre, consulter sa fiche.
    Erythrina variegata, voir photo.
    Quelsques autres espèces :
    Erythrina acanthocarpa  E. Mey., originaire d'Afrique du Sud, à l'est de la région du Cap, arbuste H 2 m, floraison printemps à début été, zone 10.
    Erythrina flabelliformis  Kearney, synonyme Erythrina purpusi  Brandegee, originaire du sud des États-Unis (Arizona, Californie), arbuste H 3m fleur rouge, zones 9 - 11.
    Erythrina herbacea  L., originaire d'Amérique du Nord, vivace à souche ligneuse, H 1-1.5 m, (jusqu'à 4 à 5 m quand forme un tronc), fleur rouge en été, photo 2 au Jardin Botanique de Montpellier, contre la grande serre.
    Erythrina humeana  Spreng., synonyme Erythrina princeps  A. Dietr., originaire d'Afrique du Sud, H 3 à 4 m, fleur rouge au printemps à été, accepte les sols secs, zone 9-10.
    Erythrina indica  Lam., 'Indian Coral tree' , originaire d'Asie du sud-est (Chine, Indes orientales), caduc, aux épis denses érigées d'un rouge vif, il existe un cv 'Alba' aux épis blancs à floraison hivernale.
    Erythrina lobulata  Miq. , synonyme Erythrina indica  Zoll., se rencontre sur l'île de Java.
    Erythrina lysistemon  Hutchinson, originaire d'Afrique du Sud (Transvaal), arbre semi-persistant H 7-10 m, fleur rouge au printemps avant les feuilles.
    Erythrina microcarpa  Koord. & Val., se rencontre sur l'île de Java.
    Erythrina ovalifolia  Roxb., synonymes Erythrina fusca  Lour., Erythrina glauca  Willd., se rencontre en Malaisie, photo 3.
    Erythrina poeppigiana  O.F.Cook, synonymes Erythrina micropteryx  Poepp. ex Walp. , Micropteryx poeppigiana Walp., originaire d'Amérique du sud (Pérou).
    Erythrina sandwicensis  Degener, endémique à Hawaï, photo sur la fiche de l'Erythrina caffra.
    Erythrina spinosa  Mill. , synonyme Erythrina corallodendron  L., originaire d'Amérique, arbuste, fleur rouge écarlate au printemps mai.
    Erythrina variegata  L., originaire d'Asie, arbre étalé, feuillage panaché le long des nervures, fleur rouge en été, zone 10, photo sur l'autre fiche.
    Erythrina zeyheri  Harv., originaire d'Afrique du Sud, H 0.6 m, port étalé, feuilles à 3 folioles plus grandes que les autres espèces, fleurs rouges au printemps à début été, zones 9 - 11.

    Annotations :
    * L. , abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    *Jacq. abréviation botanique de Nicolas Joseph Von Jacquin (1727-1817) médecin, botaniste et philosophe viennois d'origine néerlandaise, François Ier d'Autriche le nomme en 1752 responsable du Jardin Impérial de Schönbrunn, dont il initie le catalogue, et pour ce dernier, il entreprend entre 1755 à 1759 comme botaniste-collecteur un voyage aux Antilles et en Amérique centrale. Un genre jamaïcain d'arbustes persistants de la famille des Theophrastacea lui a été dédié par Linné Jacquinia . On lui doit de nombreux ouvrages dont 'Hortus botanicus vindobonensis (en 3 volumes - Vienne 1770-1776) et 'Plantarum rariorum horti caesari schoenbrunnensis' Vienne (1797-1804).
    nmauric ©08.06. 2000 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site