Bouvardia - Bouvardie
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Bouvardia cv oriana
    Louis Benoît Van Houtte*
    Nom commun : Bouvardia, Bouvardie, nommée par les anglophones tout simplement 'Bouvardia' ou 'Trumpet Flowered Bouvardia'.
    Nom latin : Bouvardia spp. , illustration Bouvardia.  hybr. cv. oriana par L. van Houtte, Flore des serres et des jardin de l’Europe, vol. 12: t. 0 (1845) - Illustration contributed by the library of the Missouri Botanical Garden, U.S.A.
    famille : Rubiaceae (Cinchonoideae).
    catégorie : arbuste.
    feuillage : persistant, petit, opposé, long et étroit, lisse et brillant.
    port : très ramifié.
    floraison : en automne, souvent délicatement parfumée, en bouquets terminaux de fleurs tubulaires à 4 pétales. Boutons floraux très bombées souvent avec une griffure médiane verte., calice à 4 sépales lancéolés
    couleur : blanc, rose, rouge, suivant l'espéce.
    fruits : capsules loculées.
    croissance : rapide
    hauteur : 0.9 m.
    plantation : en mars en extérieur, à l'abri du vent.
    multiplication : au printemps par prélévement de portions de racines, par semis en février-mars, ou boutures de jeunes pousses ou de racines dans un mélange sablonneux.
    sol : sol riche en humus et bien draine. En pot mélange de terreau, tourbe, argile et sable.
    emplacement : très lumineux.
    zone : 10- 11, température minimale 13°C. Ailleurs en serre tempérée.
    origine : Amérique Centrale dont Mexique, Sud des États-Unis.
    entretien : craint les excès d'eau. Apport d'engrais de mars à octobre tous les 15 jours, diminuer l'arrosage en hiver.
    Rabattre en janvier- février les tiges à 10 cm.
    Il peut être sujet aux pucerons, aleurodes et aux cochenilles farineuses.
    NB : Son nom lui a été donné en souvenir de Charles Bouvard de Fourcreux (1572-1660) qui fut le médecin de Louis XIII, roi de France (1601-1643), qui devint vers 1635 le surintendant du Jardin Royal des plantes médicinales.
    Excellente fleur coupée d'une bonne conservation, entre 3 et 4 semaines si vous coupez régulièrement les tiges pour finir en court bouquet, utilisée par les fleuristes dans confection de bouquets de mariée, bouquets composées et chemins de table.
    Lorsque vous les cueillez ou les achetez il faut qu'il y ai juste une ou deux fleurs ouvertes sur chaque tige.
    Dans le commerce des fleurs, elles sont chimiquement prétraitées* car les fleurs sont très sensibles à l'éthylène qui favorise le flétrissement précoce des boutons floraux, des fleurs et des feuilles et leur chute (abscission). Elles ont un parfum indéfinissable pas très agréable d'ailleurs.
    Ce genre ne comprend qu'environ 49 espèces originaires principalement d'Amérique centrale.
    Quelques espèces :
    Bouvardia albiflora  Borhidi & E.Martínez.
    Bouvardia borhidiana  Lozada-Perez, découverte en 2008, originaire du Mexique, au sud de la Sierra Madre dans l'état de Guerrero, arbuste d'environ 80cm de haut, étroites fleurs tubulaires d'un pourpre foncé, dédié au spécialiste des rubiacées de la méso-amérique Attila Borhidi (1931-).
    Bouvardia hogarthi  Hort. ex Gard., une obtention très en vogue dans les revues horticole vers 1886, très proche des variétés rouges présentes chez les fleuristes Bouvardia jasminiflora  Hort. floraison parfumée blanche, boutons floraux très renflés.
    Bouvardiae laevis  M. Martens & Galeotti, synonymes Bouvardia flava  Decne. , Bouvardia mollis  Linden Ex Schltdl., Bouvardia nubigena  Standl. & Steyerm., Bouvardia suberula  Decne, fleurs longues et étroites d'un jaune orangé, saumonné, corail clair ou jaune.
    Bouvardia longiflora  H.B. & K., synonymes Bouvardia humboldtii  Hend. & Andr.Hend., Houstonia longiflora  A. Gray, nommée par les anglophones 'Sweet Bouvardia', originiare de la Méso-Amérique (sud du Mexique, Guatemala, San Salvador, Honduraset et Nicaragua), port buissonnant très ramifié, floraison parfumée de l'automne à l'hiver (septembre/octobre à décembre), période où vous la trouvez proposée chez les fleuristes avec d'autres hybrides non parfumés de couleur rose comme 'Mary' ou rouge comme 'Président Cleverland'. Longues fleurs tubulaires blanches à 4 pétales en croix.
    Bouvardia terniflora  Schlecht., synonyme Bouvardia triphylla  Salisb., Bouvardia splendens  Graham, appelée par les anglophones 'Firecracker Bush', originaire du Mexique, feuillage vert clair légèrement velu, superbe floraison tubulaire d'un rouge orangé, non parfumée, photo du bas. Il existe des cultivars recherchés pour leur longue floraison tels que 'White Joy' à floraison blanche et le rose 'Giant Pink'.

    Bouvardia terniflora
    photo © Kurt Stueber
    Annotations :
    *Louis Benoît Van Houtte (1810-1876) horticulteur-botaniste belge, qui fut en 1845 l'éditeur de la fort célèbre revue aux planches illustrées 'Flore des serres et des jardins de l'Europe :ou descriptions et figures des plantes les plus rares et les plus méritantes, nouvellement introduites sur le continent ou en Angleterre ...'(23 volumes) durant plus de 38 ans, en collaboration avec le botaniste français Charles Antoine Lemaire (1800-1871) et le botaniste belge Michael Joseph François Scheidweiler (1799-1861), consulter le volume 1 à la BHL (biodiversity library).
    * chimiquement prétraitées avec du Méthylcyclopropéne (1-MCP) un conservateur utilisé aussi pour la conservation des pommes,traitement qui selon de récentes études induirait l'augmentation de la concentration de flavonoïdes dans les pommes.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site