Ornithogalum thyrsoides  - Ornithogale en thyrse
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Ornithogale en thyrse, nommé par les anglophones 'Chincherinchee'.
    Nom latin : Ornithogalum thyrsoides  Jacq.*
    famille : Hyacinthaceae.
    catégorie : vivace bulbeuse thermophile et xérophile.
    port : touffe érigé.
    feuillage : caduc, feuilles basales rubanées.
    floraison : fin de printemps à début d'été, parfumée, nectarifère visitée par les abeilles et les papillons. Denses épis d'une vingtaine de fleurs étoilées.
    couleur : blanc pur.
    croissance : rapide
    hauteur : 0.45 à 0.50 m.
    plantation : au printemps de préférence, profondeur de plantation des bulbes et espacement environ 8 cm.
    multiplication : division des touffes au printemps si on laisse les bulbes en place.
    sol : bien drainé, riche, frais, acide ou neutre ou alcalin
    emplacement : chaude et ensoleillée.
    zone : 9 - 11. Il semblerait que la plante résiste à des hivers normaux de zone 8 sans protection hivernale particulière.
    origine : Afrique du Sud.
    entretien : en région plus froide, protéger l'hiver par un paillis de fougères sèches ou de feuilles mortes, diviser les touffes tous les deux ou trois ans. En région plus froide, il sera prudent d'arracher les bulbes à l'automne et de les garder au sec et hors-gel pour les replanter au printemps quand la terre est suffisamment réchauffée.
    NB : Son nom Ornithogalum  désigne le genre en latin et en grec, issu du mot 'ornitho' qui désigne l'oiseau et de 'gala' désignant le lait, faisant allusion à la blancheur des pétales, et son nom spécifique thyrsoides  signifie en en thyrse.
    Ce genre comprend 80 espèces de bulbeuses à floraison printanières, originaires de l'Afrique du nord (1 endémique à l’Algérie) et de l'Afrique australe, de l'Europe (12 en France) présent dans le Caucase, l'Asie Mineure et le Proche-Orient, quelques unes introduites dans nos jardins et pour certaines d'entre elles, cultivées intensivement comme fleurs à couper car sa floraison s’étale sur plusieurs semaines.
    Dont une découverte en 2002 en Anatolie Ornithogalum pamphylicum  La totalité des fleurs de l'épi mettent longtemps à toutes s'épanouir ce qui explique la durée de la floraison, et en vase également ces fleurs ont une longue durée de vie, aussi Ornithogalum thyrsoides est-il très cultivé en Afrique du Sud - pour l'exportation de fleurs coupées.
    Autres espèces du genre présentes dans l'Encyclopédie :
    Ornithogalum arabicum  L., Étoile de Bethléem, consulter sa fiche.
    Ornithogalum dubium  Houtt., Ornithogale douteux, consulter sa fiche.
    Ornithogalum umbellatum  L., Ornithogale en ombelle, Dame d'onze heures, consulter sa fiche

    Liste des autres espèces de bulbeuses présentes dans l'Encyclopédie, s'ouvrant dans un pop-up.

    Annotations :
    *Jacq. abréviation botanique de Nicolas Joseph Von Jacquin (1727-1817) médecin, botaniste et philosophe viennois d'origine néerlandaise, François Ier d'Autriche le nomme en 1752 responsable du Jardin Impérial de Schönbrunn, dont il initie le catalogue, et pour ce dernier, il entreprend entre 1755 à 1759 comme botaniste-collecteur un voyage aux Antilles et en Amérique centrale. Un genre jamaïcain d'arbustes persistants de la famille des Theophrastacea lui a été dédié par Linné Jacquinia . On lui doit de nombreux ouvrages dont 'Hortus botanicus vindobonensis (en 3 volumes - Vienne 1770-1776) et 'Plantarum rariorum horti caesari schoenbrunnensis' (Vienne, 1797 -1804).
    ® par la Société des Gens de Lettres Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site