Ipheion uniflorum - Ipheion uniflore, Étoile de printemps
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Ipheion uniflorum -  Étoile de printemps Nom commun : Iphéion uniflore, Étoile de printemps, nommé par les anglophones 'Spring star flower, Spring star'.
    Nom latin : Ipheion uniflorum Raf.*, avait pour synonymes Triteleia uniflora Lindl.*, Brodiaea uniflora (Lindl.) Engl., Beauverdia uniflora (Lindl.) Herter, Hookera uniflora (Lindl.) Kuntze, Leucocoryne uniflora (Lindl.) Greene, Milla bonariensis Gilg ex Baker, Milla uniflora Graham.
    famille : Amaryllidaceae, certaines flores le classe dans les Alliaceae.
    catégorie : vivace bulbeuse émettant plusieurs tiges par bulbe aux racines charnues.
    port : touffe herbacée, dressée puis couchée.
    feuillage : 'caduc', vert franc, Longues et fines feuilles réduites aux gaines à odeur d'ail.
    floraison : longue entre 3 et 5 semaines, de la fin de l'hiver jusqu'au début du printemps courant février-mai, au parfum de miel, nectarifère visitée entre autre par les abeilles.
    Sur une tige jonciforme d'environ 10 cm, petite fleur solitaire en étoile ( 2,5 - 3 cm de diamètre) hermaphrodite, composée de 6 pétales (3 en dessous, 3 par-dessus en quinconce) étroits pointus avec une nervure centrale plus foncée.
    couleur : blanc, blanc bleuté, bleu, bleu violet.
    hauteur : 0.15 m.
    plantation : de la fin de l'été à l'automne, entre 4 et 5 cm de profondeur, mettre si nécessaire un lit de gravier au fond du trou pour le drainage .
    multiplication : par semis de graines fraîches au printemps ou séparations des caïeux à la fin de l'été durant la période de dormance.
    sol : acide ou neutre ou alcalin modérément fertile, riche en humus, humide mais bien drainé.
    emplacement : soleil, mi-ombre partielle à besoin de plus de 6 h d'ensoleillement pour bien fleurir.
    zone : 6 - 10, dans les régions ayant une sécheresse estivale, ailleurs a cultiver dans des potées. U-K hardiness H5, USDA zone 5a-9b.
    origine : Amérique du Sud (nord de l'Argentine, Pérou, Uruguay), largement naturaliser à travers le monde; consulter la carte de l'Amérique du Sud.
    entretien : juste se souvenir de leur emplacement afin de ne pas arroser durant leur période de dormance, rabatte la touffe défleurie au printemps. Dans les régions où les températures descendent en dessous de -10°C prévoir un bon paillis dès l'automne.
    maladies et ravageurs : les jeunes pousses tendres ont tendance à attirer limaces et escargots.
    NB : découvert en 1830, ce serait C.S Rafinesque qui décrit le genre en 1837 dans Flora Telluriana*, son nom Ipheion serait peut-être celui d'un mont de la mythologie grecque. Sous cette appellation, il ne comprendrait que deux espèces reconnues dont celle-ci, les 23 autres sont classées dans le genre Tristagma.
    Autre espèce retenue : - Ipheion sessile ( Phil.) Traub.*, donné pour synonyme de Tristagma sessile (Phil.) Traub, originaire de l'Amérique du Sud, présent au Chili et en Uruguay.
    C'est Rodolfo Amando Philippi qui en 1858, le nommera initialement sous le nom de Triteleia sessilis, puis en 1953 le botaniste Hamilton P. Traub* lui donnera le nom de Ipheion sessile pour 10 ans plus tard lui donner celui de Tristagma sessile mais certains botanistes sud-américains pensent qu'il devrait se nommer Tristagma recurvifolium, à suivre ...
    La bataille durant depuis plus de 100 ans, en attendant qu'ils se mettent d'accord, vous pouvez le découvrir à Kew Garden; de courtes feuilles aux fines nervures longitudinales lui donnant un aspect strié, fleurs blanches avec la nervure médiane verte, étamines jaunes, fond de gorge jaune et vert, voir photo ou sur Flickr.
    Parmi les cultivars et anciennes espèces, citons :
    - Ipheion hirtellum (Kunth) Traub, synonymes Nothoscordum hirtellum (Kunth) Herte, Tristagma hirtellum (Kunth) Traub, endémique à l'Uruguay et à l'est de l'Argentine, environ 20 cm de haut, floraison jaune de septembre à décembre.
    - Ipheion uniflorum 'Alba', à fleurs blanches.
    - Ipheion 'Alberto Castillo' à fleurs blanches.
    - Ipheion 'Alice', floraison bleu assez foncé.
    - Ipheion uniflorum 'Charlotte Bishop', mauve rosée plus pâle en coeur.
    - Ipheion 'Diana', floraison rose.
    - Ipheion uniflorum 'Froyle Mill', floraison violine, primé par la RHS*.
    - Ipheion 'Jessie', floraison bleu foncé.
    - Ipheion 'Judy', floraison précoce, à grandes fleurs blanches surlignée de deux tons de bleu.
    - Ipheion 'Hoo House', 20 cm de haut, floraison bleu foncé assez proche de 'Whisley Blue'.
    - Ipheion uniflorum 'Rolf Fiedler', floraison bleue mauve, primé par la RHS*.
    - Ipheion sessile 'Tessa', floraison rose soutenu ligne médiane des tépales plus foncée par la RHS.
    - Ipheion sellowianum , synonyme Beauverdia sellowiana à floraison jaune vif .
    - Ipheion uniflorum 'Whisley Blue', bleu mauve- bleu violet, primé par la RHS*.
    - Ipheion f. violaceum, floraison violette.
    - Ipheion 'Mix Light' un mélange blanc, rose et bleu.


    Annotations :
    *Flora Telluriana, consultable en ligne à la BHL.
    *Lindl., abréviation botanique pour le botaniste britannique John Lindley (1799-1865) Il fut l'un des premiers à occuper une chaire de botanique à l'Université de Londres et de Cambridge, l'assistant de Bank's, nommé en 1822 secrétaire de la Royal Society of Horticultur.
    Spécialiste des orchidées et de leur hybridation, on lui doit les descriptions des 77 espèces découvertes par Thomas L. Mitchell lors de ses 3 expéditions en Australie orientale vers 1838 et par la suite celles découvertes en Australie occidentale par Drummond et Molloy. En 1838, son intervention a permis de sauver Kew Garden de la destruction.
    *Raf., abréviation botanique pour l'excentrique naturaliste, linguiste et archéologue autodidacte français Constantine Samuel Rafinesque-Schmaltz (1783-1840) qui dès 1802, séjourne et travaille en Amérique, auteur de nombreux canulars. En 1841, Nutall lui dédie un genre de chicorée Rafinesquia comprenant juste 2 espèces présent au nord-ouest du Mexique et sud-ouest des Etats-Unis (Asteraceae).
    *RHS, abréviation pour The Royal Horticultural Society, La Société Royale d'Horticulture, fondée à Londres 1804 qui décerne chaque année The Award of Garden Merit (AGM) à de nouvelles obtentions au cours du Chelsea Flower Show qui se déroule 5 jours durant du 23 au 27 mai à l'Hôpital Royal de Chelsea, à Londres. C'est l'une des plus grandes expositions florales au monde.
    *Traub, Dr. Hamilton Paul Traub (1890-1983), botaniste américain auteur de 'The Amaryllis Manual' illustré par Allianora Rosse, édité pour la première fois en 1958.
    natacha mauric © 15/11/2000 ® Jardin! L'Encyclopédie
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.


compteur de visite html