Liriope muscari - Liriope platyphylla 
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Liriope à feuilles plates, autrefois Liriope muscari, en japonais 'Yabu-ran' qui se traduirait par 'lancer de javelot', en chinois 'Kuo ye shan mai dong', nommé par les anglophones 'Lilyturf, Border Grass, Monkey Grass'.
    Nom latin : Liriope muscari (Decne.*) L. H. Bailey*, aujourd'hui nommé Liriope platyphylla F.T. Wang & T.Tang, Liriope graminiflora var. densiflora Maxim. ex Boulanger, Ophiopogon muscari Decne., Liriope exiliflora (LHBailey) HHHume, Liriope gigantea H.H.Hume, Liriope spicata(Thunb.) Loureiro var. densifolia, Ophiopogon spicatus (Thunb.) Ker Gawler var. communis Maxim.* (Maxim. ex Baker) CH Wright, Liriope spicata var. latifolia Franchet, Liriope yingdeensis RH Miao., 25 en tout, consulter la liste sur The Plant list.
    famille : Asparagaceae, autrefois Liliaceae (Convallariaceae).
    catégorie : vivace herbacée aux courts rhizomes tubéreux, fusiformes et fibreux, à souche traçante.
    port : dense touffe compacte, dressée puis évasée.
    feuillage : coriace, anguleux, d'un vert foncé, brillant. De longues feuilles étroites linéaires de 8 à 12 mm, graminiformes, qui fait penser à de longues herbes brillantes.
    floraison : selon le climat et le continent, de juin/août jusqu'à novembre. Sur des longues tiges tubulaires, filiformes de 25 à 40 cm, épis de clochettes nectarifères, visitées par certains papillons.
    Courtes grappes de 3/4 à 8 petites fleurs bisexuées à 6 tépales elliptiques-oblongs, 6 étamines et un style, court pédicelle pour les grappes et des bractéoles ovales.
    couleur : bleu-violet à mauve lilas, étamines mauves aux anthères d'un jaune pâle.
    fruits : à l'automne, petites baies vertes, globuleuses de 6 à 7 mm, charnues virant à maturité au violet foncé, elles sont consommées par de nombreuses espèces d'oiseaux, comme le Jaseur boréal Bombycilla garrulus (Bohemian waxwing).
    croissance : lui laisser prendre son temps pour s'installer, plus rapide ensuite.
    hauteur : 0.30 à 0.50 m et plus pour les cv pour un étalement égal ou supérieur.
    plantation : à l'automne ou au printemps courant mars-avril, avec une préférence pour l'automne pour lui permettre d'installer son système racinaire avant l'été. Espacement entre les plantes de 60 cm, en couvre-sol prévoir entre 9 et 12 godets au m².
    multiplication : par division des touffes au printemps courant mars-avril en prenant soin en démêlant ses racines charnues et fibreuses, à ne pratiquer que tous les 4 à 5 ans.
    sol : bien drainé, plutôt frais, riche, acide, mais accepte aussi le presque sec, fertile ou pauvre, neutre ou alcalin.
    emplacement : ombre, y compris l'ombre sèche, mi-ombre, soleil léger, si le sol est suffisamment frais et humide.
    origine : sud-est de l'Asie tempérée, dans les ravines ombragées et humides des bois et des bambouseraies du sud la Chine, au Japon, au sud de l'île principale de Honshu, en Corée, au Vietnam et sur l'île de Taïwan, jusqu'à une altitude de 1 400 à 2 000 m, selon le pays. Surtout cultivé dans le sud de la Chine, pour la pharmacopée et comme légume.
    zone : 5/6-10, U-K hardiness H , USDA zones 5–10, tolère aisément - 20 °C, une fois installé, excellente résistance à la sécheresse.
    entretien : supprimer les feuilles jaunies et les épis fanés. Les premières années, à chaque printemps, effectuer un apport de compost.
    b>maladies et ravageurs : exempt de maladies pour l'instant, mais, les limaces (slugs) et les escargots (snails) aiment bien ses jeunes pousses tendres.
    NB : son nom Liriope est présent dans la mythologie grecque selon Ovide, Liriopé est une discrète nymphe violée par Céphise, dieu du fleuve, qui vit dans l'ombre de son fils Narcisse, et son nom spécifique muscari parce que ses clochettes rappellent celles de la muscari, mot venant du latin scientifique 'muskarimi' ou 'muscarium', nom donné à une espèce méditerranéen à l'odeur musquée, mot venant du grec 'moschos' qui désigne le musc.
    Depuis la révision de 2012, ce genre ne comprend plus que 7 espèces de vivaces (The Plant List n'en retient que 6), toutes originaires de l'Asie tempérée et toutes présentes en Chine et seulement deux d'entre elles au Japon : Liriope muscari et Liriope minor.
    La rustique Liriope muscari souvent confondue avec l'Ophiopogon à sa place dans les jardins ombragés, c'est une excellente couvre-sol, qui a sa place dans les bordures, les plates-bandes, dans les massifs fleuris ou au pied des massifs arbustifs et des bambous ou sous les massifs d'arbustes à feuilles caduques, dans les mixed borders et les rocailles ou sur les talus, notamment pour les fixer ou simplement dans des vasques ou des potées pour les balcons, patios et terrasses.
    Propriétés et utilisation :
    Sa racine tubéreuse dans la cuisine asiatique est consommée bouillie et servie comme accompagnement au riz, dans les soupe et croquée crue au Japon.
    Elle est considérée comme une espèce ayant des propriétés médicinales, prescrite pour traiter la toux, réputée augmenter la salivation et de ce fait, réduire la sensation de soif.
    Parmi les cultivars, citons :
    - Liriope muscari 'Améthyste', environ 40 cm, à la fin de l'automne, de longs épis d'un bleu améthyste, les boutons floraux    sont plus foncés, sur une hampe aubergine.
    - Liriope muscari 'Big Blue', 40 à 50 cm en fleurs avoisine 70 cm, feuillage long et étroit d'un vert moyen et de longs et grêles épis d'un mauve bleuté, boutons floraux plus violacés sur une hampe aubergine.
    - Liriope muscari 'Gold-Banded', 40 à 50 cm de haut, feuillage panaché de plusieurs tons de vert acide, marginé d'un liseré  jaune, de juillet jusqu'en octobre, floraison lila mauve soutenu sur une hampe légèrement framboisé
    - Liriope muscari 'John Burch', un feuillage vert acide panaché de jaune, environ 30 cm, floraison violet pâle sur une hampe mauve rosé.
    - Liriope muscari 'Lilac Beauty', de larges feuilles vert clair, de la fin de l'été au début de l'automne, de longs et denses épis d'un mauve améthyste sur des tiges pourpres.
    - Liriope muscari 'Majestic', de 30 à 40 cm, des feuilles d'un vert moyen un peu plus large que les autres et de courts mais denses épis lilas mauve soutenu.
    - Liriope muscari 'Monroe's White', commercialisé aussi sous 'Monroe, Munroe White', 40 cm, feuillage d'un vert acide, de longs et denses épis blanc, aussi adapté pour l'ombre.
    - Liriope muscari 'Variegata', Lily Turf 'Variegated', 30 cm de haut, feuillage panaché, de courts épis de fleurs blanches.
    Les autres espèces retenues :
    - Liriope graminifolia (Linnaeus) Baker, synonyme Liriope angustissima Ohwi., originaire du Japon, dans 3 des îles principales d'Honshü, Shikoku, Kyushu et dans l'archipel des Ryükyü sur l'île d'Okinawa, présent également en Corée, Chine, Vietnam et l'île de Taïwan, 30 à 40 cm, floraison de juillet à septembre d'un pâle mauve, les boutons floraux sont d'un mauve rosé, hampe florale d'un vert lavé de rose.
    - Liriope kansuensis (Batalin) C. H. Wright, synonyme Ophiopogon kansuensis Batalin, le long des cours d'eau du nord-ouest du Séchouan et du sud de Gansu, feuilles filiformes, floraison violacée au mois de juin.
    - Liriope longipedicellata F. T. Wang & Tang, de Chin, présente au nord-est de la province du Séchouan jusqu'à 2 400 m d'altitude, 30 à 50 cm de haut , feuillage étroits linéaires, floraison estivale d'un rouge pourpré.
    - Liriope minor (Maximowicz) Makino, synonyme Liriope cernua (Koidzumi) Masamune. présent au Japon et en Chine dans les provinces du Hénan, Hubei, Séchouan, au nord-est du Liaoning, dans la région autonome de Guangxi, les provinces côtières du Zhejiang et du Jiangsu et à Taïwan.
    - Liriope spicata (Thunberg) Loureiro, synonyme Convallaria spicata en chinois shan mai dong, originaire du Japon, Corée, Vietnam et Chine, presque sur l'ensemble du territoire, environ 40 cm de haut, port dressé, feuillage un peu plus étroit et fin, floraison d'un vif lilas mauve en longs épis à la fin de l'été courant août/octobre, les clochettes en coupe sont plus grandes.
    C'est une plante cultivée pour ses racines tubéreuses qui sont utilisées dans la pharmacopée chinoise.
    - Liriope spicata 'Silver Dragon', nommé par les anglophones 'Silver Dragon Lilyturf' se distingue par des pousses et un jeune feuillage blanc qui passe progressivement au vert marginé de crème, floraison estivale d'un blanc un peu rosé, photo en bas de page.
    - Liriope zhejiangensis G. H. Xia & G. Y. Li, nouvelle espèce découverte en 2012, dans la superbe réserve de Réserve naturelle de Tianmu shan*, dont elle porte le nom, elle n'est pas encore décrite.

    Annotations :
    *Decne., abréviation botanique pour le botaniste franco-belge Joseph Decaisne (1807-1882), auteur du 'Manuel de l'Amateur des Jardins', en collaboration avec le biologiste français Charles Victor Naudin (1815-1899), un traité général d'horticulture en 4 volumes publié de 1862 à 1874, éditeur Firmin-Didot frères - Paris), il participe aussi à une revue Horticole.
    *L.H.Bailey, abréviation botanique pour le botaniste horticulteur américain Liberty Hyde Bailey (1858-1954), originaire du Michigan, le fondateur de l'American Horticultural Society en 1903.
    Maxim., abréviation botanique pour le botaniste taxonomiste russe-allemand Carl Johann (Ivanovich) Maximowicz (1827-1891) un grand explorateur collecteur qui fut le spécialiste des flores du Japon et de Mongolie, de nombreuses espèces asiatiques lui ont été dédiées. En 1852, nommé conservateur du jardin botanique de Saint-Pétersbourg*. L'année suivante, pour enrichir les collections, il entreprend un tour du monde qui débute par Rio de Janeiro et Valparaiso, ce voyage à bord de la frégate russe Diana, est interrompu par la guerre de Crimée (1854-56), qui le mène à explorer les rives du fleuve Amour et l'est sibérien jusqu'en 1857, lui permettant ainsi de publier 'Amurensis Primitias Florac' (1859), avant de se rendre en Mandchourie, puis, durant les quatre années suivantes, il parcourt l'archipel du Japon (Yesso, aujourd'hui Hokkaïdo, Nippon = Honshu et Kyüshü) avant de découvrir l'Angleterre.
    En 1864, il est nommé membre de l'Académie impériale des sciences de Saint-Pétersbourg. A partir de 1869, il rédige de nombreuses publications dans le Bulletin de l'Académie Impériale sur la flore d'Asie orientale et plusieurs monographies notamment celle des viola et des rhododendrons 'Rhododendrae Asie Orientalis' éd. 1870.
    *Tianmu shan réserve située dans la province côtière de Zhejiang, au sud-ouest de Shanghai, une réserve classée en 1996, réserve de biosphère par l'UNESCO.
    nmauric© 11/10/2000 ® Jardin! L'Encyclopédie
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.

Liriope spicata 'Silver Dragon'





widget compteur de visite