Narcissus Tazetta  - Narcisse de Constantinople
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Narcisse Tazette, Narcisse de Constantinople, Narcisse de Chypre, Narcisse à bouquets, Hermione, nommé par les anglophones 'Bunch-flowered', 'Tazetta Daffodil', 'Bunchflower daffodil', 'Polyanthus narcissus'.
    Nom latin : Narcissus tazetta  L. groupe 8. section Section Tazettae, synonymes Narcissus aureus  Loisel., , Narcissus canaliculatus  Guss., Narcissus caucasicus  (Fomin) Gorschk, Narcissus cupularis  (Salisb.) Schult., Narcissus cypri  (Haw.) Sweet, Narcissus elatus  Guss., Narcissus italicus  Ker Gawl., Narcissus ochroleucus  Loisel., Narcissus pallidus  Poir., Narcissus patulus  Loisel., Narcissus remopolensis  Panizzi, Narcissus syriacus  Boiss. & Gaill, Tityrus primulaceus  Salisb., Patrocles orientalis  Salisb., connut des diverses flores sous le nom de Hermione.
    Donné pour synonymes de Narcissus tazetta  aureus (Loisel.) Baker , Narcissus tazetta  subsp. patulus  Loisel., Narcissus tazetta  var. redoutei  (Rouy) P. Fourn., Narcissus tazetta  var. ganymedoides  (Jord. & Fourr.) P. Fourn. K.Richt., Narcissus tazetta  subsp. cypri  (Haw.) Holmboe., Narcissus tazetta  subsp. italicus  (Ker Gawl.) Baker.
    famille : Amaryllidaceae
    catégorie : vivace bulbeuse herbacée très toxique à bulbe ovoïde.
    port : touffe dressée, rectiligne légèrement inclinée par le poids des fleurs.
    feuillage : caduc, vert pruineux glauque à nervures parallèles. Longues feuilles rubanées ( 45cm x 5-15mm) en forme de gouttière, ligne médiane bien marquée à pointe arrondie, pouvant être légèrement vrillées.
    floraison : fin hiver au début du printemps, parfumée, nectarifère visitée par les abeilles. Hampe creuse, en cime dans une spathe membraneuse engainante, inflorescence en fausse ombelle d'une quinzaine de fleurs hermaphrodites (2 à 4cm) à 6 tépales soudés, au centre couronne tubulaire à marge droite ,couronne staminale composée de 6 étamines, ovaire infère, sur des pédoncules de différente taille.
    Les boutons floraux sont enveloppés dans la bractée verte.
    couleur : blanc pour les tépales et jaune poussin pour la corolle et les étamines.
    fruits : capsule triloculée contenant dans chaque partie des graines noires
    hauteur : 0.30 à 0.80m
    plantation : début de l'automne à une profondeur de 10cm.
    multiplication : division caïeux au début de l'été après fanaison des feuilles ou par semis après avoir pris soin de conserver les graines au froid.
    sol : neutre, alcalin ou acide, humide, bien drainé.
    emplacement : soleil, mi-ombre.
    zone : 5 - 10, selon variétés, à l'abri des vents pour éviter que les tépales ne soient déchirés ou desséchés par le vent et le froid.
    origine : dans les prés humides, dans les zones de garrigues (pelouses sèches) voire olivaies et vergers du pourtour méditerranéen, Portugal, Espagne, France*, Italie jusqu'en Grèce inclus les îles Baléares, Corse, Sardaigne, Chypre et Crète.
    Afrique du Nord (Maroc, Algérie, Libye et Égypte), Europe centrale présent dans le Caucase, en Russie jusqu'à l'est de la Sibérie, au Moyen-Orient (Turquie, Israël, Liban, Syrie, Jordanie, Iraq, Iran), se rencontre à l'est de la Chine dans les provinces du Fujian et du Zhejiang.
    Nombre de cultivars sont issus de divers croisements entre Narcissus tazetta  et Narcissus poeticus .
    entretien : si nécessaire taille des fleurs fanées.
    Selon le climat , durant la période végétative, les bulbes sont soit laissés en place, soit déterrés, nettoyés puis séchés et conservés dans un endroit frais et sec à l'abri de la lumière jusqu'à l'automne.
    Il est conseillé pour ceux laisser en place de les déplacer tous les 3 ou quatre ans dans un sol plus fertile.
    NB : Son nom Narcissus  désigne le genre en latin, il vient du grec 'narkissos' venant de 'narkaô'* qui signifie enivrer, assoupi, 'narhê', assoupissement, faisant allusion à son parfum qui monte à la tête et à tendance à assoupir.
    Son nom spécifique tazetta  est un mot italien qui signifie petite tasse, faisant allusion à la corolle de la fleur.
    Dans la mythologie grecque, Narcisse, est un jeune éphèbe qui s'attira la colère des dieux en repoussant l'amour de la nymphe Écho. Pour le punir, Némésis, déesse de la vengeance, décida qu'il n'aimerait plus que sa propre image. Dans Les Métamorphoses d'Ovide, il est le fils du dieu-fleuve Céphise et de la nymphe Liriopé qui à sa naissance, apprit de Tirésias qu'il vivra longtemps, tant qu'il ne découvre son visage. Un jour, Narcisse découvrit dans l'eau d'une fontaine le reflet de son image, il se perdit dans sa contemplation, se laissant ainsi mourir de langueur, il se transforma en une fleur jaune à tête inclinée.
    Ce genre comprend une trentaine d'espèces, originaires des zones tempérées formant le long des cours d'eau, dans les prairies et les sous-bois humides des tapis lumineux.
    Propriétés et utilisations :
    Le narcisse dans son ensemble est très toxique pour les animaux et l'être humain, il contient des saponines et des alcaloïdes (narcissine et pseudolycorine) toxiques, l'absorption peut provoquer des troubles digestifs, nerveux et cardiaques.
    Attention aux enfants le simple fait de sucer une tige suffirait à déclencher des symptômes.
    Parmi les hybrides et cultivars citons :
    Narcissus tazetta var orientalis  'Chinese Sacred Lily'.
    Narcissus tazetta  L. subsp. tazetta  une espèce protégée dans le bassin parisien.
    Autres espèces ou cultivars présents dans l'Encyclopédie :
    Narcissus poeticus  L., Narcisse des poètes, Herbe-de-la-Vierge, Jeannette blanche, considérée comme le vrai Narcisse d'Europe occidentale, consulter sa fiche.
    Narcissus triandrus  L., synonyme de Narcissus capax  Roem. et Sch, Narcisse larmes d'Ange, Narcisse des Glénan, consulter sa fiche.
    Narcissus trompette,  Jonquille trompette et cultivars, consulter sa fiche.
    Voir également
    le Narcisse de Mer, Pancratium illyricum  L. , consulter sa fiche.

    Liste des autres espèces de bulbeuses présentes dans l'Encyclopédie, s'ouvrant dans un pop-up.

    Annotations :
    *Narkaô' mot ayant donné naissance par la suite à narcotique.
    *Sud de la France dans les Pyrénées-Orientales, Aude, Hérault, Gard, Bouches du Rhône, Var, Alpes-Maritimes, Alpes de Haute-Provence et Corse, présent aussi sur la côte atlantique (Pyrénées-atlantiques, Gironde, Charente-Maritime, Dordogne, Vendée, Finistère).
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site