Ornithogalum umbellatum  - Dame de Onze-heures
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Ornithogale en ombelle, Dame de Onze-heures (Dame d'onze heures), à tort étoile de Bethléem, nommée par les anglophones 'Sleepydick, Common ornithogalum, Star Of Bethlehem, Eleven-o’clock Lady, Grass Lily, Nap-at-Noon'.
    Nom latin : Ornithogalum umbellatum  L.*, synonymes Ornithogalum affine  Boreau, Ornithogalum baeticum  Boiss., Ornithogalum boraeanum  Jord. & Fourr., Ornithogalum nanum  Ten.
    famille : Hyacinthaceae.
    catégorie : vivace bulbeuse thermophile, à bulbe ovoïde blanc à fines racines fibreuses.
    port : touffe dressées puis évasées et retombantes.
    feuillage : caduc, vert franc à vert foncé brillant avec une ligne blanche médiane. De 6 à 10 feuilles étroites et linéaires de 10 à 30 cm de haut.
    floraison : au printemps courant avril-mai. Ombelle de 3-10 fleurs hermaphrodites étoilées ( 1,5-2 cm ) à 6 pétales qui ne s'ouvrent que lorsqu'il y a du plein soleil vers 11 h d'où son nom de Dame de Onze-heures et se refermer au coucher du soleil.
    couleur : blanc pur avec la base des pétales verdâtre, revers maculé de vert marginé de blanc pour les boutons.
    fruits : capsules subglobuleuses à 3 faces contenant des graines toxiques rugueuses noires ovales d'environ 2 mm.
    hauteur : 0.10-0.20 m.
    plantation : de la fin de l'été à l'automne à 7 - 15 cm de profondeur.
    multiplication : à la fin de l'été par division des bulbilles ou par semis au printemps ou à l'automne après stratification durant au moins 3 semaines, compter environ 4 années pour observer la première ombelle.
    sol : drainé, fertile.
    emplacement : soleil, mi-ombre.
    origine : Europe centrale et méridionale dde la Bulgarie à l'Ukraine, de l'Espagne et du Portugal jusqu'en Albanie et Grèce, au nord jusqu'aux Pays-Bas, Asie Mineure Chypre et Turquie, nord-ouest de l'Afrique du Nord.
    Introduite initialement dans les jardins de l'Amérique du nord où elle est nommée Pyrenees star of Bethlehem, star-of-Bethlehem, elle s'est largement naturalisée, aujourd'hui elle est considérée comme invasive dans l'état du Connecticut et elle figure dans 46 états dans la liste des mauvaises herbes nuisibles (noxious weed lists et Federaland State Noxious Weeds).
    zone : 6 - 10. USDA zones 4 - 8
    entretien : en zone plus froide déterrer les bulbes en automne et replanter à la fin de l'hiver.
    Propriétés et utilisations : son nom Ornithogalum  désigne le genre en latin et en grec, issu du mot 'ornitho' qui désigne l'oiseau et de 'gala' qui sigifie lait, faisant allusion à la blancheur des pétales, et son nom spécifique umbellatum  signifie en ombelle.
    Son nom commun d’étoile de Bethléem fait référence à l'étoile qui à Noël qui en Judée du temps du roi Hérode le Grand, annonce aux rois mages la naissance de Jésus-Christ et les guide vers Bethléem.
    Elle est citée dans l'évangile selon Saint Mathieu chapitre 2, versets 1-12
    1 - Jésus étant né à Bethléem de Judée, aux jours du roi Hérode, voici que des mages d'Orient arrivèrent à Jérusalem,
    2 - disant: " Où est le roi des Juifs qui vient de naître? Car nous avons vu son étoile à l'orient et nous sommes venus l'adorer. "
    3 - Ce que le roi Hérode ayant appris, il fut troublé, et tout Jérusalem avec lui.
    4 - Il assembla tous les grands prêtres et les scribes du peuple, et il s'enquit auprès d'eux où devait naître le Christ. Ils lui dirent:
    5 - " A Bethléem de Judée, car ainsi a-t-il été écrit par le prophète:
    6 - Et toi, Bethléem, terre de Juda, tu n'es pas la moindre parmi les principales villes de Juda, car de toi sortira un chef qui paîtra Israël, mon peuple. "
    7 - Alors Hérode, ayant fait venir secrètement les mages, s'enquit avec soin auprès d'eux du temps où l'étoile était apparue.
    8 - Et il les envoya à Bethléem en disant: " Allez, informez-vous exactement au sujet de l'enfant, et lorsque vous l'aurez trouvé, faites-le-moi savoir, afin que moi aussi j'aille l'adorer. "
    9 - Ayant entendu les paroles du roi, ils partirent. Et voilà que l'étoile qu'ils avaient vue à l'orient allait devant eux, jusqu'à ce que, venant au-dessus du lieu où était l'enfant, elle s'arrêta.
    10 - A la vue de l'étoile, ils eurent une très grande joie.
    11 - Ils entrèrent dans la maison, trouvèrent l'enfant avec Marie, sa mère, et, se prosternant, ils l'adorèrent; puis, ouvrant leurs trésors, ils lui offrirent des présents: de l'or, de l'encens et de la myrrhe.
    12 - Et ayant été avertis en songe de ne point retourner vers Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin.
    Ce genre comprend 80 espèces de bulbeuses à floraison printanières, originaires de l'Afrique du nord (1 endémique à l’Algérie), de l'Afrique australe, de l'Europe (12 en France) présentes dans le Caucase, l'Asie Mineure et le Proche-Orient, quelques unes introduites dans nos jardins et pour certaines d'entre elles, cultivées intensivement comme fleurs à couper car sa floraison s’étale sur plusieurs semaines.
    NB :
    Depuis 1930 ses fleurs sont utilisées sous forme d’élixir floral qui est prescrit pour apporter du réconfort après un choc, un traumatisme, un chagrin, un deuil, faisant partie des 38 élixirs floraux du médecin, homéopathe britannique Edward Bach ( 1886 - 1936).
    Autres espèces du genre présentes dans l'Encyclopédie :
    - Ornithogalum arabicum  L., Étoile de Bethléem, consulter sa fiche.
    - Ornithogalum dubium  Houtt., Ornithogale douteux, consulter sa fiche.
    - Ornithogalum thyrsoides  Jacq., Ornithogale en thyrse, consulter sa fiche.


    Dans l'abécédaire consulter la liste des autres espèces de bulbeuses présentes dans l'Encyclopédie.


    Annotations :
    *L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    ® par la Société des Gens de LettresConformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
compteur de visite html