Crinum x powellii  - Crinole de Powell
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Crinole de Powell, nommé par les anglophones 'Powell's Cape-lily', 'Powell's crinum lily', 'Cape lily', Powell's Swamp Lily.
    Nom latin : Crinum x powellii  Hort.* ex Baker.
    famille : Amaryllidaceae, Tribu Amaryllideae.
    catégorie : gros bulbe de plus ou moins 10 cm.
    port : touffe + hampe florale.
    feuillage : très longues, rubannées de plus de 1m de long se désséchant progressivement vers la fin de l'été - début de l'automne.
    floraison : en été (de juillet à septembre) parfumée et nectarifére visitée par les abeilles, bourdons, colibris et papillons.
    Ombelles en couronnes de fleurs en trompettes à 6 tépales soudés à la base et récurvés à l'extrémité.
    couleur : rose pour Crinum x powellii  'Rosea' et blanc pur Crinum x powellii  'Album'.
    croissance : lente.
    hauteur : 0.80 à 1 m.
    plantation : au printemps (collet du bulbe affleurant le sol).
    multiplication : séparation des bulbes ou par semis à l'étouffé et patienter bien 3 ou 4 ans pour découvrir la première floraison.
    sol : bonne terre de jardin riche en humus et surtout très bien drainé.
    emplacement : soleil à l'abri des vents et gelées printanières, exposition idéale au pied d’un mur plein sud.
    origine : une obtention anglaise de la fin du 19e siècle, décrite pour la première fois vers 1880, issue d'un croisement entre Crinum bulbispermum  et Crinum moorei .
    zone : 6/9 -10 à hiver sec, ailleurs cultiver en pot en prenant soin de les rentrer durant l'hiver.
    entretien : protéger en hiver par des feuilles recouvertes par une planche.
    NB : son nom Crinum  vient du grec 'krinon' mot qui désigne un lis et powellii  dédié à l'américain Charles Wesley Powell (1854- 1927) un horticulteur amateur, collectionnnant les orchidées de Panama, il en devient le grand spécialiste. En 1926, il lègue son jardin d'orchidées au Missouri Botanic Garden (MBG) de Saint-Louis.
    Ce genre comprendrait (les avis sont très partagés et certaines sous-espèces seraient supprimées) entre 60 et 130 vivaces à bulbe, originaires des zones tropicales de l'Afrique occidentale, de l'Australie (6), de l'Asie du sud-est (2 de Chine) et des Amériques.
    Des études récentes font penser que ce genre initialement originaire du continent africain aurait été à travers les siècles dispersé (les capsules flottent et dérivent) via les océans et les cours d'eau vers l'Asie, les archipels du Pacifique puis ailleurs et c'est ainsi que certaines du genre prospèrent en zones semi-aquatiques dans les mangroves ou le long des berges et d'autres en zones arides.
    Il est parfois confondu avec l'Amaryllis belladonna, dont il se différencie par le positionnement des fleurs.
    Comme tous les autres du genre l'intégralité de la plante est toxique, son bulbe contient des alcaloïdes (amabiline, augustine, buphanisine, crinamine et lycorine) en 1993 on a découvert que l'amabiline avait des propriétés antimalariques et cytotoxiques (qui à la faculté de détruire des cellules indésirables). Sa sève peut chez certaines personnesprovoquer des réactions dermiques à son contact.
    Dans les pharmacopées traditionnelles asiatiques certaines espèces comme Crinum asiaticum  sont utilisées pour leurs propriétés émétiques.

    Annotations :
    *Hort., abréviation botanique pour signaler une origine horticole, venant du latin 'hortulanorum', mot qui désigne les horticulteurs.
    *Baker, abréviation botanique pour le botaniste écossais Joseph Gilbert Baker (1834-1920), spécialiste des mousses, responsable de l'Herbier de Kew; il fut l'assistant de William Jackson Hooker (1785-1865).
    - mcrousier & nmauric © 30.06.2000 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site