Camassia cusickii  - Camassie, Quamash de Cusick
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Camassie de Cusick, Camas, Camash, Quamash de Cusick, nommé par les anglophones 'Cusick's Quamash, Cusick camas'.
    Nom latin : Camassia cusickii  S. Watson, synonyme Quamasia cusickii  (S.Watson) Coville
    famille : Asparagaceae autrefois Hyacinthaceae.
    catégorie : vivace au bulbe ellipsoïde de 3 à 7 cm.
    port : touffe dense érigée, légèrement évasé.
    feuillage : 'caduc', pruineux, vert à bleu-vert. Longues feuilles basales dressées, linéaires-lancéolées fortement carénées.
    floraison : au printemps courant avril-mai, nectarifère, visitée par les papillons. Sur une tige centrale charnue, longue inflorescence (20 cm environ) de fleurs en étoile ( 5 cm), s'ouvrant progressivement depuis la base. Fleurs à 6 tépales, 6 longues étamines aux anthères doubles jaunes, un style.
    Il peut se passer un mois entre l'ouverture du premier bourgeon à la base et le dernier à s'ouvrir en cime.
    couleur : bleu pâle, bleu moyen à bleu-violet, étamines du même bleu anthère simple jaune.
    fruits : capsules globuleuses loculées, déhiscentes, de 5 à 10 mm contenant de 2 à 5 graines par locules.
    croissance : rapide.
    hauteur : 0.60 à 0.90 m.
    plantation : au début de l'automne, par groupe de ( et plus à environ 10 à 15 cm de profondeur et à 20-22 cm de distance , pour avoir une belle touffe comme sur la photo.
    multiplication : par semis ou division des bulbes en été. Attendre au moins 3 ans avant de diviser. Pour les semis, il faudra attendre 4 à 5 ans avant d'obtenir une floraison.
    sol : tous, riche en humus, frais et humide, adapté au sol argileux, acide ou neutre ou alcalin, supporte le calcaire, fertile ou riche.
    emplacement : plein soleil même encagnardé puisque sa floraison est précoce, mais il tolère assez bien l'ombre partielle.
    zone : 4 - 9.
    origine : Amérique du Nord dans l'état de l'Oregon où il fut découvert en avril 1914 par W.C.Cusick dans la vallée de Umpqua près de Roseburg.
    entretien : supprimer les hampes florales dégarnies et respecter la dormance sèche, juste marquer leurs emplacements, pour ne pas les déranger et les détériorer.
    maladies et parasites : se méfier des limaces, sujette aux pucerons noirs. Les bulbes peuvent se laisser en place, ils ne sont pas consommés par les rongeurs.
    NB : son nom vient de 'quamash', mot d'origine amérindienne qui signifie doux.
    Ce genre comprend 6 espèces reconnues, originaires de l'Amérique du nord, sur la côte ouest, depuis la Colombie Britannique jusqu'au nord de la Californie dans les zones de prairies humides.
    Dans l' ouest des États-Unis, au centre-nord de l'Idaho, à l'ouest du Montana , Oregon et Washington de grandes zones sont appelées ' The camas prairie', les prairies de Camas où durant des milliers d'années, les Amérindiens venaient récolter les bulbes, dans le comté de Camas, en Idaho c'était le lieu de rassemblement annuel des Nez-Perçés, aujourd'hui une grande partie de ses terres ont été converties en terre agricole et les camas ont quasiment disparu.
    Le Camas à sa place au jardin dans les bordures, massifs, mixed-border et dans les prairies, elle peut également être plantée près des pièces d'eaux ou simplement dans des potées, prés des ouvertures pour profiter de sa précoce floraison, ici elle a lieu avant les narcisses.
    Propriétés et utilisations :
    Les bulbes de Camas étaient la nourriture de base pour les Amérindiens. Le bulbe le plus recherché était celui du Camassia quamash  récolté de préférence à l'automne en pratiquant la technique du brûlis.
    Consommé cru, bouilli, rôti ou séché puis réduit en poudre pour être utilisé dans la confection de galettes ou comme épaississant. Attention, toutes les autres parties de la plante sont toxiques et il faut aussi éviter de les confondre avec les Zigadenus  (Death Camas) qui sont eux entièrement toxiques.
    Une excellente fleur à couper, éviter de déposer le vase sur une nappe ou un napperon blanc, les fleurs en tombant peuvent les tacher.
    Parmi les cultivars, citons :
    - Camassia cusickii  'Zwanenburg' d'un bleu soutenu.
    - Camassia quamash  'Blue Melody' d'un bleu foncé en mai-juin, 0.2-0.3 m de haut, feuilles panachées de jaune.
    - Camassia quamash subsp. linearis  'Orion' d'un bleu profond à bleu violet, 'San Juan' d'un bleu soutenu, zones 4 - 9.
    - Camassia leichtlinii  'Alba', blanc, 70 à 90 cm de haut, cette forme blanche, qui fleurit entre 10 et 15 jours après les bleus, primé par la RHS avec The Award of Garden Merit (AGM).
    Camassia leichtlinii  'Avon stellar hybrids', camaïeu de rose, mauve, bleu et violet, une des vedettes du RHS Chelsea Flower Show* en 2016.
    - Camassia leichtlinii  'Blauwe Donau' d'un bleu violet.
    - Camassia leichtlinii  'Caerula', d'un bleu clair à bleu violet.
    - Camassia leichtlinii  'Caerula Maybelle', il fleurit deux semaines plus tard que l'espèce type, plus court ne dépassant pas 60 cm de haut, nettement plus bleu que les autres, en fin de floraison faiblement marginé de bleu violet.
    - Camassia leichtlinii ssp. suksdorfii d'un bleu soutenu.
    - Camassia leichtlinii ssp. suksdorfii 'Alba', certains le donnent pour synonyme de Camassia leichtlinii  'Alba', 90 à 1.20 m de haut, floraison plus tardive, fleurs d'un blanc crème lavé de jaune-verdâtre sur le revers, étamines blanches aux anthères parme. Les boutons floraux sont lavés de rose - Camassia leichtlinii  'Sacajawea', c'est une forme issue de 'Alba' au feuillage marginé de blanc-crème, fleurs blanches.
    Il est dédié à l'amérindienne qui en 1805 servait d'interprète à l'expédition de Lewis et Clark traversant pour la première fois d'est en ouest l'Amérique, les aidant également à trouver les bulbes pour se nourrir. Les bulbes étaient stockés par les rats à poche (gophers) dans des terriers.
    - Camassia leichtlinii  'Semi Plena', une forme stérile à fleurs doubles blanc-crème à blanc ivoire, boutons floraux vert chartreux blanchâtre à la base, floraison plus tardive courant juin et plus longue du fait de sa stérilité, zones 4 - 8.
    Autres espèces :
    - Camassia angusta  (Engelm. & A.Gray) Blank., synonymes Camassia alba auct, Quamasia angusta  (Engelm. & A.Gray) Piper, Camassia fraseri var. angusta  (Engelm. & A.Gray) Torr. & A.Gray, Scilla angusta  Engelm. & A.Gray., nommé 'Prairie Camas', originaire des prairies du Midwest, Arkansas, Illinois, Indiana, Iowa, Kansas, Montana, Oklahoma et Texas, environ 80 cm de haut, floraison bleu clair à bleu lavande, aux anthères jaune d'or, bulbe globuleux de 3 cm. Il fleurirait vers la fin du printemps 2 à 3 semaines après celle du Camassia scilloides 
    - Camassia howellii  S.Watson, synonyme Quamasia howellii  (S.Watson) Coville, nommé Howell's camas, Camas de Howell, originaire de l'Oregon, 60 cm de haut, épis de 15 à 40 cm, fleurs d'un violet-bleu assez foncé, floraison une quinzaine de jours après Camassia leichtlinii, bulbes ovoïdes de 3 cm.
    - Camassia engelmannii  Sprenger, non résolu.
    - Camassia quamash  (Pursh) Greene, synonyme Camassia esculenta  Lindl. : 0.30 à 0.50 m de haut, floraison courant mai-juillet , fleurs de 3 cm de diamètre, bleu à violet bleu, anthères jaunes ou tirant sur le violet; le bulbe globuleux d'environ 5 cm est comestible.
    - Camassia leichtlinii  (Baker) S. Watson, synonymes Camassia esculenta var. leichtlinii  Baker, Camassia leichtlinii subsp. leichtlinii, Quamasia leichtlinii  (Baker) Coville, Camas de Leichtlin, White Camassia, originaire de ouest des États-Unis, pousse dans les prairies au sol lourd, humide dans les montagnes Rocheuses, 0.80 m à 1 m de haut, longue floraison à la fin du printemps (mai-juin) d'un blanc ivoire ou bleu.
    Découvert en Colombie Britannique en 1851 par le collecteur Mr. John Jeffrey, qui oueuvrait pour le compte du jardin botanique d'Edimbourg Introduit plus tard dans les rocailles de Kew garden où il fleurit en mai 1873. Lors de son introduction en Angleterre, Baker en fait la première description sous le nom de Chlorogalum leichtlinii  Baker, 3 années plus tard il le référence sous le nom de Camassia, il sera le 'White Camassia' des jardiniers britanniques.
    - Camassia scilloides  (Raf.) Cory., synonymes Camassia fraseri  (Baker) S. Wats., Camassia hyacinthina  (Raf.) E.J.Palmer & Steyerm., Quamasia hyacinthina  (Raf.) Britton, Cyanotris scilloides  Raf., Lemotrys hyacinthina  Raf., Ornithogalum nuttallianum  Kunth, Ornithogalum texanum  Scheele, Oxytria texana  (Scheele) Pollard, Phalangium luteum  Nutt., Schoenolirion texanum  (Scheele) A.Gray, Scilla esculenta  Ker Gawl., Scilla fraseri  (Torr.) A.Gray, c'est Eastern camas, wild hyacinth', autrefois c'était le plus largement répandu en Amérique du Nord présent dans 24 états, bulbe ovoïde d'environ 3cm, 0.40 à 0.50 m de haut, feuilles étroites, épis moins fourni, courant avril-mai, floraison blanche virant vers le bleu, pour certains il et bleu clair tirant sur le blanchâtre, étamines aux anthères jaunes vif. C'est une Espèce menacée dans certaines régions de 'Amérique du Nord comme l'Ontario et le Canada, zones 5 - 9.

    Dans l'abécédaire, consulter la liste des autres espèces de bulbeuses présentes dans l'Encyclopédie.

    Annotations :
    *RHS, abréviation pour The Royal Horticultural Society, La Société Royale d'Horticulture, fondée à Londres 1804 qui décerne chaque année The Award of Garden Merit (AGM) à de nouvelles obtentions au cours du Chelsea Flower Show qui se déroule 5 jours durant du 23 au 27 mai à l'Hôpital Royal de Chelsea, à Londres. C'est l'une des plus grandes expositions florales au monde.
    - nmauric © 26.04.2002 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site