Celastrus scandens - Célastre grimpant, Bourreau des arbres
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Helen Sharp, 31 septembre 1888
    Nom commun : Bourreau des arbres, Célastre grimpant, Célastre du Canada nommé par les anglophones 'American Bittersweet' ou 'Bittersweet'.
    Nom commun : Bourreau des arbres, Célastre grimpant, Célastre du Canada nommé par les anglophones 'American Bittersweet' ou 'Bittersweet'
    Nom latin : Celastrus scandens  L., synonymes Euonymus scandens  (L.) E. H. L. Krause, Euonymoides scandens  (L.) Medik.
    Illustration planche 20 en date du 31 septembre 1888, dans "Water-color sketches of American plants, especially New England, (1888-1910) par Helen Sharp, contributed by Chicago Botanical Garden, U.S.A. .
    famille : Celastraceae.
    catégorie : arbrisseau ou arbuste dioïque volubile et sarmenteux.
    port : grimpant.
    feuillage : caduc, glabre, vert franc à vert foncé. Grandes feuilles (± 10cm) alternes, elliptiques, oblongues, acuminées, souvent repliées à marge finement dentelée et large pétiole.
    floraison : nectarifère visitée par les abeilles à la fin du printemps à début de l'été (courant mai-juin selon climat). En cime, en bout de tiges larges panicules axillaires de petites fleurs étoilées à 5 pétales à marge dentelée, 5 étamines et un style.
    couleur : vert pâle pour la corolle étamines jaune.
    fruits : en été sur les sujets femelles, grappes pendantes de petites capsules ovoïdes jaune-orange avec le style qui persiste en pointe sur les 3 loges déhiscentes qui à maturité (septembre) dévoilent en se retroussant 3 arilles d'un éclatant rouge écarlate, contenant de 1 à 2 graines oléagineuses toxiques, fruits convoités par les oiseaux et petits animaux fructivores qui assurent la dissémination des graines. Voir Calphotos, University of California, Berkeley.
    croissance : moyenne.
    hauteur : 6 à 7 m.
    plantation : automne ou printemps en prenant soin de bien choisir l'emplacement car son enracinement est pivotant.
    multiplication : par semis de graines fraîches, par marcottage ou bouturage de tiges aoûtées.
    sol : tous frais et léger, même calcaire et sablonneux.
    emplacement : soleil léger, mi-ombre lumineuse.
    zone : 3 - 9 .
    origine : prairies et savanes, lisières de bois de feuillus, taillis, berges de cours d'eau de l'Amérique du Nord, tout l'est des États-Unis (37 états) depuis le Montana, Wyoming, Kansas, Oklahoma, Texas jusqu'à l'Atlantique excepté en Floride, présent au Canada au Saskatchewan, Manitoba, Ontario, Québec, Nouveau-Brunswick. Aujourd'hui dans certains états c'est une espèce protégée.
    entretien : aucun, à palisser, s'enroule sur le support.
    ravageurs : le feuillage consommés par les cervidés, bovidés et les lapins.
    NB : Son nom Celastrus  donné en 1784, vient du grec 'kêlastra, kêlastros', nom qui aurait été donné par Théophraste à un arbuste du genre Rhamnus (Nerprun), et son nom spécifique scandens  grimpant.
    Ce genre comprend une trentaine d'espèces d'arbrisseaux, arbustes et/ou grimpants ligneux caducs, originaires de l'Afrique (Cap de Bonne-Espérance en Afrique du sud), Madagascar, Australie et Nouvelle Zélande, d'Asie tempérée et d'Amérique du Nord, certaines espèces ont des propriétés médicinales.
    Cultivé en France, cité en 1825 dans le 'Traité des arbrisseaux et des arbustes cultivés en France', par J.H. Jaume Saint-Hilaire t. 43.
    Propriétés et utilisations :
    Comme d'autres espèces du genre les graines sont toxiques.
    Dans les pharmacopées amérindiennes, il est réputé pour ses propriétés analgésique, antirhumatismale, astringente, diurétique, émétique, fébrifuges, laxative et narcotique.
    Des décoctions de feuilles ou d'écorce sont prescrites pour soigner les troubles intestinaux et gastriques; en usage externe sous forme d'onguent l'écorce est utilisée pour soigner les éruptions cutanées, les plaies, les ulcères et des tumeurs.
    Les racines amères aux propriétés laxatives sont prescrites pour soigner la tuberculose et la toux.
    Les branches sont recherchées pour les compositions florales et pour confectionner des couronnes à Noël.
    Autre espéce présente dans l'Encyclopédie :
    Celastrus orbiculatus  Thunb.*, Célastre orbiculaire consulter sa fiche.
    - 2000 nmauric©01/06/2011- - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site