Humulus japonicus  - Houblon du Japon
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Houblon du Japon, nommé par les anglophones 'Japanese Hop'.
    Nom latin : Humulus japonicus  Siebold & Zucc.*, synonyme Humulus scandens  (Lour.*) Merr.
    famille : Cannabinaceae.
    catégorie : annuelle herbacée, grimpante dioïque, qui selon la latitude peut être aussi vivace.
    port : grimpant, étalé, dense, volubile.
    feuillage : 'caduc' vert clair, rugueux, revers pubescent et glanduleux. Sur des tiges poilues et striées, volubiles, feuilles opposées (7-10 cm), stipulées, palmées à 5 lobes dentés, pourvues d'un long pétiole poilu.
    floraison : en été mai- juin (printemps), minuscules inflorescences dioïques. Les femelles par deux à l'extrémité des rameaux ovales et pendantes, les mâles en en longs panicules axillaires (15-25cm). Plante anémophile (pollinisation par le vent), son pollen est un allergène modéré.
    couleur : vert-jaune.
    fruits : strobiles ou cônes à nombreuses bractées à texture de papier munies de poils pourvus de glandes résineuses jaunâtre (lupulin), protégeant des petites akènes noirs (2 - 3 mm) visibles à la fin courant septembre. La récolte s'effectue en septembre, attention, la cueillette peut provoquer des réactions allergiques.
    croissance : très rapide.
    hauteur : 3/4 - 9 m.
    plantation : au printemps, après les gelées, comptez 1 plant au m².
    multiplication : par semis au printemps en place ou sous abri (une température de 16° à 18 ° est nécessaire pour une bonne germination), pour Humulus lupulus par éclats de souche ou fragments de racines. Attention, il se ressème spontanément très facilement.
    sol : profond, riche en humus et humide, acide ou neutre ou alcalin, tolère bien le calcaire.
    emplacement : soleil ou mi-ombre.
    zone : 5 - 9.
    origine : dans les fourrées, les friches, les lisières de forêts, le long des cours d'eau et des routes au Japon, largement distribuée en Chine jusqu'à une altitude de 1500m, excepté sur les hauts plateaux tibétains province du Qinghai incluse.
    entretien : les houblons ne peuvent s'accrocher que sur des supports verticaux, toujours dans le sens des aiguilles d'une montre, il peuvent être nuisible pour la végétation avoisinante.
    Prévoir un bon paillage au sol pour conserver l'humidité.
    maladies et ravageurs : sensible aux araignées rouges et aux pucerons. Peut être sujet à la galle du collet Agrobacterium tumefaciens ainsi qu'à un champignon Pseudocercospora humuli  qui s'attaque au feuillage.
    NB : Humulus est le nom de la plante en latin. Ce genre comprend trois espèces de vivaces ou annuelles. Humulus lupulus  a été introduit en France vers le 12 éme siècle, pour être cultivé dans les houblonnières du Nord et de l'Est ( principalement en Alsace) mais uniquement des plantes femelles.
    Parmi les cultivars, citons :
    - Humulus japonicus  'Aureus' au feuillage vert-jaune.
    - Humulus japonicus  'Cascade', obtention américaine, aux saveurs de citron et de pin.
    - Humulus japonicus  'Chinook ', obtention américaine, aux saveurs amères et citron, utilisé dans la fabrication des 'ales' américains nettement plus fort's.
    - Humulus japonicus  'Diva ' se distingue par sa floraison blanche.
    - Humulus japonicus  'Fuggle', obtention anglaise à saveur douce amère.
    - Humulus japonicus  'Hallertau Mittelfrüh', obtention bavaroise aux saveurs florales.
    - Humulus japonicus  'Kent Golding' aux saveurs boisées et citronnées.
    - Humulus japonicus  'Saaz' c'est l'obtention la plus couramment plantée, sa saveur citronnée.
    - Humulus japonicus  'Sunbeam' la plus couramment utilisée pour confectionner les 'pale ale' britanniques.
    - Humulus japonicus  'Variegatus', au feuillage panaché de blanc.
    - Humulus japonicus  'Zeus' la plus couramment utilisée pour confectionner les 'pale ale' britanniques.
    Propriétés et utilisations :
    Ce sont les glandes résineuses qui donnent le parfum et la saveur amère à la bière (principes amers = humulone, lupulone). La bière était déjà connue des Égyptiens, mais bien que ne l'aimant pas ce sont les Romains qui la diffusèrent en Europe et en Asie. Durant des siècles, le houblon a même été considéré comme nocif, altérant même le goût de la bière qui était appelé le " bois du diable".
    En Angleterre il y avait une loi qui interdisait aux brasseurs son utilisation. Les premières recettes aromatisées, sont nées au Moyen Age dans les monastères en France, puis importées en Angleterre, en Allemagne et en Scandinavie.
    Les jeunes pousses peuvent être consommées blanchis et son feuillage donne un colorant brun.
    Pline recommandait déjà le houblon pour ses propriétés médicinales, neurosédative, tonique et stomachique, il contient des oestrogènes et ses poils contiennent une huile essentielle volatile qui a des propriétés hypnotiques et sédatives. Elle est utilisée en phytothérapie dans le traitement de l'anxiété, les états dépressifs, les troubles mensuels et pour stimuler la prolactine. Dans l'industrie parapharmaceutique, elle entre huile dans la fabrication de cosmétiques, lotions, parfums, savons et shampoings. Dans les anciens temps, on avait l'habitude dans mettre dans les oreillers pour s'assurer un bon sommeil.
    Autrefois les capsules du Dodonea viscosa  entraient aussi dans la préparation de la bière lors du brassage d'où son nom en anglais de 'Purple Hopbush' qui signifie Buisson à houblon.
    Autres espèces :
    Humulus lupulus  Linn appelé Houblon commun ou Vigne du Nord, originaire de l'Europe continentale, d'Asie occidentale (région autonome du Xinjiang, dans les autres provinces il est cultivé) et d'Amérique du Nord. Vivace au feuillage vert franc à vert sombre, rugueux à 3 ou 5 lobes, zones 5 - 9, photo ci-contre.
    Humulus yunnanensis  Hu, endémique à la province du Yunnan, espèce proche aux bractées striées.

    Annotations :
    *Sieb. & Zucc. abréviation botanique pour le médecin et naturaliste bavarois Philipp Franz Balthazar von Siebold (1796-1866) qui vécu au Japon entre 1823 et 1830, on lui doit l'introduction en Europe via ses établissements de Leide (Pays-Bas) de nombreuses nouvelles espèces de la flore japonaise dont les premiers hydrangea japonais en 1860 -1861., Auteur en collaboration avec le botaniste allemand Joseph Gerhard Zuccharini (1797-1848) de la très célèbre Flora japonica, publiée entre 1835-1870, en 30 volumes avec des illustrations d'artistes japonais tel que Keiga Kawahara, descriptions et dessins consultables sur le site de l'université de Kyoto.
    *Lour. abréviation botanique pour le jésuite naturaliste portugais Joao de Loureiro (1717-1791), envoyé en 1739 comme missionnaire dans l'état de Goa, en 1742 il se rend en Cochinchine, région qui correspond à l'actuelle est du Cambodge et sud du Vietnam, il séjourne à la cour du roi de Cochin en se faisant passer pour un médecin - naturaliste, ce qui l'oblige à s'initier à la botanique, étudier les plantes et leurs propriétés thérapeutiques pour pouvoir soigner les gens. Jusqu'en 1779, il collecte, répertorie et fait parvenir sous forme d'herbier de nouvelles espèces en Suède et Angleterre, avant de rentrer à Lisbonne, où en 1790, l'Académie des Sciences publie sa 'Flora Cochinchinensis' en 2 volumes, plus de 1300 espèces et 185 nouveaux genres y sont décrits.
    nmauric© 21/01/2002 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.

strobiles d'Houblon du Japon

un compteur pour votre site