Echeveria pulvinata  - Echevéria oreiller
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Università di Catania ©
    Nom commun : Echevéria oreiller, nommé par les anglophones 'Chenille Plant, Plush Plant, Rosy hen-and-chicks'.
    Nom latin : Echeveria pulvinata  Rose* ex Hook.f., synonyme Cotyledon pulvinata  Hook.f.
    famille : Crassulaceae.
    catégorie : succulente autostérile.
    feuillage : persistant épais, vert jade rougissant en hiver couvert de poils blancs. Feuilles de 4 à 5 cm en forme de spatule tronquée.
    port : buissonnant, ramifié.
    floraison : à la fin de l'hiver, début du printemps. Longue hampe florale pubescente, grappes de petites fleurs tubulaires en forme de clochette à 5 lobes, court calice poilu. Visitée par les colibris
    couleur : rouge.
    croissance : lente.
    hauteur : 0.30 m, chaque rosette fait environ 8 cm.
    plantation : à l'automne ou au printemps.
    multiplication : par semis, bouturage de feuilles ou de rosette.
    sol : très bien drainé, pas trop fertile, même assez sec, mettre en surface un lit de sable pour protéger les feuilles contre l'excès d'humidité..
    emplacement : soleil, mi-ombre lumineuse ou une partie de la journée.
    zone : 10 - 11, tolère jusqu'à - 3 à - 4°C. USDA zone 9b-11. Au jardin, une fois établi, bonne tolérance à la sécheresse.
    origine : sud du Mexique dans l'état de Oaxaca.
    entretien : du printemps à l'automne, arroser régulièrement en laissant sécher le substrat entre deux arrosages, dès l'automne les espacer et le laisser presque au sec en hiver. Il ne faut pas laisser stagner de l'eau dans les dessous de pot ou cache pot cela favorise le pourrissement racinaire.
    En hiver conserver les potées dans un endroit frais entre 5 et 10°C. Au sortir de l'hiver enlever les feuilles abîmées.
    maladies et ravageurs : convoité par les escargots et les limaces, peut être sujet aux cochenilles (feuillage ou racines), aux pucerons sur les fleurs, parfois également visité par l'otiorhynque de la vigne.
    Un arrosage excessif et un climat trop humide peut provoquer le pourrissement des feuilles (botrytis) et l'apparition de moisissures grisâtres.
    NB : le nom de ce genre mexicain Echeveria  a été donné en 1828 par Augustin Pyramus de Candolle* en l'honneur du mexicain Atanasio Echeverría y Godoy*, peintre naturaliste et animalier, auteur de nombreux illustrations de la Flore de la Nouvelle-Espagne et son nom spécifique pulvinata  selon Pline vient du latin 'pulvinatus' qui signifie fait en forme de coussin, d'oreiller (pulvillus), c'est Joseph N. Rose* qui lui donne ce nom en 1903.
    Elle ressemble beaucoup à Echeveria leucotricha  qui semble avoir des feuilles plus étroites.
    Ce genre comprend plus de 150 espèces succulentes originaires de l'Amérique centrale et du nord-ouest de l'Amérique du sud, 130 d'entre elles du Mexique et il existe un très grand nombre de variétés et d'hybrides.
    - Echeveria pulvinata  'Cristata', c'est une forme cristée.
    - Echeveria pulvinata  'Frosty ', couvert de courts poils blancs lui donnant un aspect givré, floraison jaune orangé à rouge orangé.
    - Echeveria pulvinata  'Lime Fuzz', voir photo.
    - Echeveria pulvinata  'Ruby', couvert de poils rouges, tiges duveteuses, feuilles rougissant au cours de l'hiver, virant au vert en été, à fleurs d'un rouge orangé.
    - Echeveria pulvinata  'Ruby Blush', aspect velouté très prononcé, port ramifié, rougissant en hiver, floraison rouge orangé.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    - Echeveria elegans  Rose, Echéveria élégant, consulter sa fiche.
    - Echeveria setosa  Rose and Purpus, Echevéria soyeuse fiche.
    Quelques autres espèces :
    - Echeveria agavoides  fe. vert-brun, fleur rouge et jaune au printemps
    - Echeveria amoena  fe. vert, fleur orange et jaune au printemps
    - Echeveria ciliata  fe. vert foncé bordé de rouge avec des poils à l'extrémité, fleur rouge au printemps
    - Echeveria cooperi  syn. Adromischus cooperi  syn. Cotyledon cooperi  syn. Adromischus clavifolius  fe. vert et pourpre, petites fleurs rose et blanc en été sur de grandes hampes florales.
    - Echeveria crenulata  fe. vert à bord rouge, fleur rouge et jaune en été à automne
    - Echeveria coccinea  fe. vert avec des poils, fleur rouge et orange en automne
    - Echeveria cuspidata  fe. gris-vert et rouge, fleur rouge au printemps
    - Echeveria derenbergii  (Dame peinte) fe. vert à bord rouge avec des poils à l'extrémité, fleur rouge et jaune au printemps.
    - Echeveria gibbiflora  feuillage gris-vert, fleur violette et jaune en automne et le cultivar Echeveria gibbiflora 'Metallica' à fe. vert-pourpre
    - Echeveria gigantea  H 0.5m, grandes feuilles vert à bord rouge, fleur rouge au printemps
    - Echeveria goldieana  feuillage vert, fleur rose et jaune au printemps
    - Echeveria harmsii  syn. Oliveranthus elegans  fe. vert à bord rouge, fleur rouge et jaune au printemps.
    - Echeveria multicaulis  feuillage vert, fleur orange et jaune en hiver.
    - Echeveria nodulosa  feuillage vert à bord rouge, fleur rouge et jaune en été à début automne.
    - Echeveria peacockii  syn. Echeveria desmetiana  syn. Echeveria subsessilis  feuillage gris-vert, fleur rose-rouge au printemps.
    - Echeveria pilosa  feuillage vert avec des poils, fleur rouge et jaune au printemps.
    - Echeveria secunda  feuillage gris-vert à bord rouge et extrémité poilues, fleur rouge et jaune au printemps.

    Annotations :
    *Augustin Pyramus de Candolle (1778-1841), botaniste suisse qui obtient en 1808 la chaire de botanique à la Faculté de Médecine de Montpellier, on doit une nouvelle classification des espèces expliquée dans 'La théorie élémentaire de la botanique (1813), ainsi que les 7 volumes du 'Prodomus systematis naturalis regni vegetablilis' (1824-1841) où sont décrites 60 000 espèces doublant ainsi les familles, ouvrages achevés par son frère et son petit-fils avec 80 000 plantes décrites. Il s'intéressait notamment aux propriétés médicinales des plantes, auteur de 'Plantarum Succulentarum' (1799) ou l'histoire des plantes grasses et la Théorie élémentaire de la botanique (1813). Abréviation botanique DC.
    *Atanasio Echeverría y Godoy avec le concours de l'illustrateur Juan Vicente de la Cerda, ils réalisent les illustrations botaniques et zoologiques (2000) de l'expédition royale de botanique entre 1787-1803 à la Nouvelle Espagne, sous le commandement de Martin de Sesse Lacasta et de José Mariano Mociño; aujourd'hui l'ensemble fait partie de la Collection permanente de l'Institut Hunt (Pittsburgh - Pennsylvanie).
    *Rose, abréviation botanique pour Joseph Nelson Rose (1919 -1923), auteur du réputé 'Cactaceae' illustrer par l'aquarelliste anglaise Mary Emily Eaton (1873-1961) aquarelliste anglaise, travaille pour le compte du New York Botanical Garden durant 21 ans.
    rgautier & nmauric © 20/11/2000 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site