Yucca elephantipes  - Yucca éléphantesque
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Yucca géant, Yucca éléphantesque, Yucca Pied d'Eléphant, Arbre de Josué*, Yucca du Guatemala, en espagnol 'Yuca pie de elefante (du féminin la yuca), Bayoneta, Espadilla, Palmito', au Guatemala et Salvador 'Izote', au Costa Rica 'Itabo', nommé par les anglophones 'Spineless Yucca', en allemand 'Palmlilie
    Nom latin : Yucca elephantipes  Regel*, n'a pas de synonymes retenus par The plant list, ailleurs donné pour synonymes de Dracaena lennei  Baker, Dracaena yuccoides  Baker, Sarcoyucca elephantipes  (Regel ex Trel.) Linding., Yucca eleana  W.Watson, Yucca elephantipes var. ghiesbreghtii  Molon, Yucca gigantea  Lemaire, Yucca guatemalensis  Baker, Yucca lenneana  Baker, Yucca mazelii  Watson, Yucca moreana  Peacock ex Baker, Yucca roezlii  Peacock ex Baker et Yucca ghiesbreghtii  Peacock ex Baker, sont invalides et Yucca elephantipes Regel ex Trel. est illégal.
    famille : Asparagaceae, autrefois Agavaceae.
    catégorie : arbrisseau ou petit arbre xérophyte à plusieurs troncs renflés à la base, au système racinaire rhizomateux.
    port : érigé, rectiligne peu ramifié avec une rosette de feuilles en cime, disposées en spirale.
    feuillage : persistant, épais, coriace, raide, légèrement arqué à marge lisse ou finement dentée, vert franc à vert bleuté sombre. Longues et étroites feuilles acuminées de 30 à 50 cm x 3 à 3.5 cm de large.
    floraison : longue, selon climat de la fin du printemps à l'automne, parfumée, nectarifère, visitée par les abeilles. Long épis de fleurs comestibles hermaphrodites en forme de clochette monopétale à 6 segments, 6 étamines et 3 stigmates, court pédicelle.
    Localement la pollinisation est assurée par des espèces de petits papillons nocturnes, des mites ou fausse teigne dont la fausse-teigne à cinq points du yucca Prodoxus quinquepunctellus, Prodoxus decipiens*  et Tegeticula yuccasella , c'est la plante hôte pour les larves de ces espèces.
    couleur : blanc ivoire fonçant avant la fanaison parfois lavé de pourpre, la base des fleurs est d'un blanc verdâtre.
    fruits : capsules charnues déhiscentes à 3 parties, contenant des graines plates, épaisses d'un noir brillant de 5 à 10 mm.
    croissance : vraiment lente.
    hauteur : 8-10 m, dans son habitat naturel, en appartement de 2 à 4 m.
    plantation : au printemps ou à l'automne sous climat doux.
    rempotage : s'effectue à la fin de l'hiver, début du printemps, prévoir des billes d'argile, graviers au fond du pot et dans le dessous de pot.
    multiplication : par semis et bouturage de fraction de tronc sous serre chaude entre 24 et 27°C et par séparation des rejets au printemps.
    La bouture se fait très facilement dans l'eau ou en terre, avec une fraction de tronc d'environ 10 cm plutôt qu'une extrémité on obtient plus facilement des pousses sur le pourtour du tronc.
    sol : tous à tendance sablonneux surtout bien drainé, et même sec.
    culture en pot : prévoir un mélange composé de 4 parts de terreau de feuilles enrichi, 2 parts de de terre de jardin ou tourbe et 1 part de sable de rivière assez grossier.
    emplacement : soleil, mi-ombre. Au jardin, choisir un emplacement loin des cheminements pour bien lui laisser de la place pour son développement.
    Cette variété à la particularité d'être très grande même en climat de zone10, mieux vaut l'éviter en appartement.
    zone : 9 - 12, tolère aisément entre - 15°C et - 20°C, adapté aux embruns et à la sécheresse. USDA zone 9a - 11.
    origine : Amérique centrale, Guatemala et Mexique.
    entretien : supprimer les inflorescences fanées et les feuilles sèches.
    maladies et ravageurs : peut-être sujet aux cochenilles, aux pucerons et au botrytis cinerea  (pourriture grise) un champignon qui provoque sur le feuillage des taches rondes et brunâtres. Une atmosphère trop sèche favorise le développement des araignées rouges.
    Une humidité excessive et des plaies favorisent le développement d'un champignon le phoma Coniothyrium concentricum  qui signale sa présence par des taches concentriques noirâtres sur le limbe avant le jaunissement et dépérissement des feuilles voire du sujet.
    Comme les autres du genre il peut être l'hôte des pontes, larves et chenilles de la teigne du bananier Opogona sacchari un papillon originaire d'Afrique tropicale humide, répandu aux Amériques, aux Antilles et en Asie que l'on peut retrouver sur certaines espèces de plantes ornementales dans les serres des producteurs et celles offertes à la vente dans quasiment toute l'Europe dont la France.
    Les larves et chenilles durant une cinquantaine de jours creusent à la base des tiges et racines des galeries qui provoquent le dépérissement de la plante hôte*.
    Le cycle biologique est d'environ 3 mois, sous climat ou les températures tout au long de l'année avoisinent les 15°C, il peut y avoir facilement 8 générations/an.
    L'arrêté NOR: AGRG0600353A du 13 février 2006, paru au Journal Officiel de la République Française du 22 février 2006 rend obligatoire la lutte contre ce papillon sur l'ensemble du territoire national, consulter l'arrêté format pdf.
    NB : son nom Yucca  vient de l'espagnol 'yuca', mot qui aurait pour origine une des 3 langues taïna parlée par les amérindiens Arawaks vivant aux Antilles, ce mot désignerait le manioc et son nom spécifique elephantipes  attribué vers 1859 par E. von Regel*, qui signifie en latin comme un pied d'éléphant pour mettre en avant la similitude avec l'aspect plissé, marqué de l'écorce de son tronc.
    La fleur appelée Flor de Izote est l'emblème national du Salvador, au Guatemala on lui donne le même nom.
    Ce genre décrit par Linné comprend 47 espèces de vivaces, d'arbustes et petits arbres xérophytes persistants, originaires des zones arides des l'Amériques.
    Propriétés et utilisations :
    Localement la jeune hampe florale avant le développement des boutons floraux est consommée comme les asperges après avoir été pelée et blanchie. Les boutons floraux et les pétales des jeunes fleurs sont comestibles après avoir été également blanchies rapidement dans de l'eau, crues le tout est un peu amer, ils sont consommés en salade, frits avec des oeufs ou comme légume d'accompagnement.
    Les rhizomes sont riches en saponines, traditionnellement utilisés localement par les indiens comme savon pour laver les cheveux, le cors et le linge, d'ailleurs le Yucca glauca  est appelé hierbajabon' (herbe savon), les fibres des feuilles servent à confectionner des cordes et de la vannerie.
    Le yucca fait partie des plantes dépolluantes, notamment contre le monoxyde de carbone mais aussi l'ammoniac et le benzène.
    Parmi les cultivars, citons :
    - Yucca elephantipes  'Jewel', au feuillage strié de jaune et vert le centre du limbe est jaune vert beurre à vert jade.
    - Yucca elephantipes  'Gloriosa'.
    - Yucca elephantipes  'Silver Star', feuillage au limbe d'un vert grisé marginé de vert franc, au revers d'un vert blanchâtre.
    - Yucca elephantipes  'Variegata', feuillage vert marginé de crème.

    Dans l'abécédaire, consulter les autres espèces de Yucca  présentes dans l'Encyclopédie.

    Annotations :
    *Arbre de Josué, Josua tree est le nom donné au Yucca brevifolia  que l'on trouve en grand nombre au sud-est de la Californie dans le parc national de Joshua Tree.
    Nom donné par Mormons, lors de leur traversée du désert de Mojave. Les branches du yucca levées vers le ciel leur auraient rappelé l’histoire de Josué (personnage biblique), lors de son combat à Rephidim contre les Amalécites qu'il gagnait tant que Moïse le bâton de Dieu en main conservait cette main levée vers le ciel. Relaté dans la Bible :
    Victoire sur les Amalécites (Exode 17.8-16).
    8 - Les Amalécites vinrent combattre Israël à Rephidim.
    9 - Alors Moïse dit à Josué: «Choisis-nous des hommes, sors et combats les Amalécites. Demain je me tiendrai au sommet de la colline, le bâton de Dieu dans la main.»
    10 - Josué se conforma à ce que lui avait dit Moïse pour combattre les Amalécites. Quant à Moïse, Aaron et Hur, ils montèrent au sommet de la colline.
    11 - Lorsque Moïse levait la main, Israël était le plus fort; et lorsqu'il baissait la main, Amalek était le plus fort.
    12 - Comme les mains de Moïse devenaient lourdes de fatigue, ils prirent une pierre qu'ils placèrent sous lui et il s'assit dessus. Aaron et Hur soutenaient ses mains, l'un d'un côté, l'autre de l'autre. Ainsi, elles restèrent fermes jusqu'au coucher du soleil,
    13 - et Josué fut victorieux d'Amalek et de son peuple au tranchant de l'épée.
    14 - L'Eternel dit à Moïse: «Ecris cela dans le livre pour qu'on s'en souvienne et déclare à Josué que j'effacerai le souvenir d'Amalek de dessous le ciel.»
    15 - Moïse construisit un autel et l'appela: «L'Eternel mon étendard.»
    16 - Il dit: «Parce que les Amalécites se sont attaqués au trône de l'Eternel, il y aura guerre de l'Eternel contre eux de génération en génération.»
    *Baker, abréviation botanique pour le botaniste écossais Joseph Gilbert Baker (1834-1920), spécialiste des mousses, responsable de l'Herbier de Kew; il fut l'assistant de William Jackson Hooker (1785-1865).
    *plante hôte, les autres espèces connues pouvant être l'hôte de ces larves :
    Aubergine, Alpinia, Beaucarnea, Begonia, Bougainvillea, Chamaedorea, Cycas, Capsicum, Cordyline, Dracaena, Dieffenbachia, Ensete, Musa, Euphorbia pulcherrima, Ficus, Gloxinia, Heliconia, Hippeastrum, Maranta, Philodendron, Sansevieria, Saintpaulia, Strelitzia, les Bromeliaceae et les Cactaceae.
    *Regel, abréviation botanique pour le jardinier puis botaniste allemand Édouard August von Regel (1815-1892) qui s'initie en travaillant au jardin botanique de Göttigen avant de s'installer en Russie en 1885. Nommé en 1875, directeur du Jardin Impérial botanique Pierre Le Grand à Saint-Pétersbourg , situé sur l'île de Vorony, jardin aujourd'hui rattaché à l'Institut botanique Komarov*. Deux genres, lui ont été dédiés, Neoregelia  de la famille des Bromeliaceae et Regelia  un genre australien de la famille des Myrtaceae.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site