Linum perenne - Lin vivace, Lin de Sibérie
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Lin vivace, Lin de Sibérie, nommé par les anglophones 'Perennial flax' ou 'Blue flax'.
    Nom latin : Linum perenne  L.*, synonyme Linum sibiricum  DC.*
    famille : Linaceae.
    catégorie : vivace herbacée.
    port : touffe arrondie.
    feuillage : persistant, gris-vert glauque. Tiges grèles, feuilles linéaires, étroites, lancéolées.
    floraison : fin du printemps et l'été selon climat, visitée par les papillons. Corymbe de fleurs en forme de coupe à 5 pétales, enchâssées dans un court calice à 5 lobes inégaux, deux ovales légèrement pointus et les 3 autres plus arrondis. Les fleurs ne durent qu'une journée.
    couleur : bleu ciel, veinules bleu foncé.
    fruits : petites capsules enchâssées dans le calice contenant une dizaine de petites graines brunes brillantes en forme de goutte.
    croissance : rapide.
    hauteur : 0.40 à 0.60 m.
    plantation : au printemps de préférence ou à l'automne, espacer les plants de 30cm.
    multiplication : par semis courant mars-avril ou boutures, la division des cultivars n'est pas vraiment évidente. Il a une faible durée de vie mais le plus souvent, il se renouvelle de lui même par des semis spontanés.
    sol : tout sol bien drainé, fertile ou pauvre, sec ou frais, acide ou neutre ou alcalin ou calcaire, même caillouteux.
    emplacement : soleil, supporte les embruns.
    zone : 5/7 - 10, tolère la sécheresse et les embruns.
    origine : de Sibérie de l'Europe et de l'Asie tempérée, présente à l'est de l'Amérique du Nord.
    entretien : au jardin rabattre les tiges ayant fleuries et prévoir un paillage pour l'hiver.
    maladies et parasites : excellente résistance, les jeunes pousses peuvent juste subir la convoitise des limaces.
    Au potager, pensez à en semer avec vos pommes de terre pour éloigner les doryphores.
    NB : son nom linum  désigne le genre en latin et en grec. Ce genre comprend 200 espèces d'annuelles, de bisannuelles, de vivaces et de sous-arbrisseaux, originaires des zones tempérées et sub-tropicales du globe. On trouve en France, une quinzaine d'espèces de vivaces herbacées ou ligneuses.
    Ce lin à l'aspect plumeux à sa place dans tous les jardins mêmes ceux qui sont secs ou en bord de mer, il s'utilise dans la confection des bordures, des plates-bandes, entre dans la composition des massifs, mixed-borders et les rocailles ou dans des potées.
    Propriétés et utilisations du lin :
    Dans les siècles passés, il était cultivé pour ses tiges pour obtenir après battage une filasse, puis du fil pour confectionner des toiles, les fibres sont sur le pourtour des tiges. D'ailleurs, ce sont les 'déchets' de ces fibres qui sont réduits en paillettes pour servir de paillage au jardin pour protéger les plantations du gel, pour l'été conserver l'humidité du sol et limiter la prolifération des mauvaises herbes. Il est est riche en matières organiques, idéal pour tout type de sol puisqu'il a un Ph neutre, il s'utilise en couche d'au moins 5cm d'épaisseur, se renouvelle tous les 1 ou 2 ans, un seule inconvénient c'est la litière préférée des matous.
    Aujourd'hui, le lin cultivé Linum usitatissimum , est originaire de Turquie. Jusqu'en 1939 de ses graines oléagineuses comestibles, était extraite par pression à froid une huile riche en omega 3 à usage alimentaire (sans cuisson); après-guerre, les industriels pour augmenter le rendement, prirent la décision de l'extraire à chaud devenant alors toxique pour l'homme, elle entre dans la composition de peintures, sert à raviver le bois verni, à entretenir les bois neufs ou anciens mais cette imprégnation huileuse ne permet plus d'appliquer de lasure, peinture ou vernis.
    Une directive du Parlement européen en 22 juin 1998, a fini par lever cette interdiction. En France, des arrêtés ont été pris fixant les conditions d'utilisation de cette huile pour un usage alimentaire, consulter l'arrêté du 12 juillet 2010 modifiant l'arrêté du 4 décembre 2008 et les précédents ( source Legifrance.gouv).
    Si vous souhaitez consommer cette huile de lin, il est recommandé de l'acheter par petite quantité et de la conserver au frais car elle rancit rapidement.
    Parmi les cultivars à floraison estivale, citons :
    - Linum perenne  'Album' : 0,50 m. Forme à fleurs blanches.
    - Linum perenne  'Blue Saphir' : 0,50 m. Fleurs simples bleu azur.
    - Linum perenne  'Nanum Diamant' : 0,20 à 0,30 m. Fleurs simples d'un blanc pur en coeur jaune pâle.
    - Linum perenne  'Nanum Saphir' : 0,20 à 0,30 m. Fleurs simples bleu azur.
    Quelques autres espèces :
    - Linum arboreum  L., Lin arbustif vivace. 0,30 m. Fleurs jaunes; zone 8.
    - Linum campanulatum  L. Lin campanulé, vivace. 0,30 m. Fleurs jaunes; zone 7.
    - Linum capitatum Kit.: Lin à têtes vivace. 0,45 m. Fleurs jaunes; zone 7.
    - Linum flavum  L., Lin jaune vivace. 0,30 m. Fleurs jaunes; zone 5.
    - Linum grandiflorum  Desf. : Lin à grandes fleurs, annuelle. 0,50 à 0,60 m. Fleurs rose clair ou rouge; zone 6.
    - Linum narbonense  L.: Lin de Narbonne, vivace. 0,30 à 0,60 m. Fleurs bleues; zone 5.
    - Linum usitassimum  L., Lin bleu, annuelle. 1 m. Fleurs bleues; zone 4. C'est le lin commun cultivé pour ses fibres textiles et pour ses graines riches en oléagineux. Accessoirement, il fournit aussi les paillettes de lin utilisées comme matériau de paillage par les jardiniers !..

    Annotations :
    *L. : Abréviation botanique officielle pour Carl von Linné auparavant Carl Linnæus (1707-1778), médecin, botaniste-naturaliste suédois, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    *DC. abréviation botanique pour le botaniste et docteur en médecin suisse Augustin Pyramus de Candolle (1778-1841); en 1880, il occupe la chaire de botanique à la Faculté de Médecine de Montpellier, on lui doit une nouvelle classification des espèces expliquées dans 'La théorie élémentaire de la botanique (1813), ainsi que les 7 volumes du 'Prodomus systematis naturalis regni vegetablilis' (1824-1841) où sont décrites 60 000 espèces doublant ainsi les familles, ouvrages achevés par son frère et son petit-fils avec 80 000 plantes décrites. Auteur de 'Plantarum Succulentarum' (1799) ou l'histoire des plantes grasses et 'la Théorie élémentaire de la botanique' (1813). Il s'intéresse aux propriétés médicinales des plantes.
    ® par la Société des Gens de Lettres - Francesca Binet-Giannoni & nmauric©27/04/2001 Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site