Aquilegia caerulea  - Ancolie 'Rose Queen'
Portail de Jardin ! L'Encyclopédie


    FarOutFlora© Nom commun : Ancolie céruléenne 'Rose Queen'
    Nom latin : Aquilegia caerulea  'Rose Queen'
    famille : Renonculaceae.
    catégorie : vivace aux tiges lavé de rouge pourpré.
    feuillage : caduc, vert marginé de pourpre.
    port : touffe et hampe florale.
    floraison : fin du printemps à début de l'été courant mai-juillet selon climat. Se distingue par des fleurs dressées à longs éperons nectarifères visitées par les papillons et les colibris.
    couleur : rose assez foncé et blanc crème.
    fruits : des follicules soudés à la base contenant quelques graines toxiques.
    hauteur : 0.40-0.60 m.
    emplacement : soleil, mi-ombre, ombre légère, éviter les situations trop brûlantes, mais il lui faut quand même entre 4 et 6h de soleil par jour.
    multiplication : semis en place en été ou courant mars et patienter jusqu'au printemps suivant ou division de la touffe à l'automne ou au printemps.
    <sol : à tendance acide ou neutre bien drainé, humifère, riche.
    emplacement : soleil, mi-ombre, ombre légère, éviter les situations trop brûlantes, mais il lui faut quand même entre 4 et 6h de soleil par jour.
    zone : 5 - 9, tolère aisément -20°C.
    entretien : couper les fleurs fanées pour augmenter la floraison sauf si l'on veut récupérer des graines, à réserver en fin de saison pour ne pas l'épuiser, puis rabattre les tiges.
    maladies et parasites : sujette aux pucerons et ses feuilles peuvent subir les assauts des larves de la mouche mineuse de l'ancolie Phytomyza aquilegiae . Comme toutes les autres espèces du genre, elle est dédaignée par les cervidés et les lapins.
    NB : son nom Aquilegia  lui a été donné par G. Bauhin, en latin 'aquilegius' désigne un réceptacle, une urne, et 'aquila' désigne l'aigle, les pétales cornus évoquent les serres de l'aigle d'ou certainement le nom d'Aiglantine pour certaines d'entre elles, caerulea  vient du latin 'caerula' qui désigne la mer, donc bleu céruléen, bleu de mer, l'espèce type à l'extérieur du périanthe bleu-violet, photo 2.
    Ce genre comprend 70 espèces de vivaces éphèmères durée de vie selon les espèces 3/4 ou 5/6 ans, originaires des zones tepérées et en altitude de l'hemisphère nord présentes en Europe, Afrique du Nord, Amérique du Nord (23 espèces), l'ex-URSS (29 espèces du Caucase, du Lac Baïkal à la Sibérie orientale jusqu'au Pacifique) et Asie centrale et tempérée (13 en Chine dont 4 endémique + 4 sous espèces).
    Il existe de nombreux cultivars selon couleurs et éventuellement à feuillage panaché.
    entretien : couper les fleurs fanées pour augmenter la floraison sauf si l'on veut récupérer des graines.
    zones : 9 - 11.
    entretien : couper les fleurs fanées pour augmenter la floraison sauf si l'on veut récupérer des graines.
    maladies et parasites : sujette aux pucerons et ses feuilles peuvent subir les assauts des larves de la mouche mineuse de l'ancolie Phytomyza aquilegiae .
    Shiro Kurita ©
    NB : son nom Aquilegia  lui a été donné par G. Bauhin, en latin 'aquilegius' désigne un réceptacle, une urne, et 'aquila' désigne l'aigle, les pétales cornus évoquent les serres de l'aigle d'ou certainement le nom d'Aiglantine pour certaines d'entre elles et son nom spécifique caerulea  vient du latin 'caerula' qui désigne la mer, donc bleu céruléen, bleu de mer, l'espèce type à l'extérieur du périanthe bleu-violet.
    Ce genre comprend 70 espèces de vivaces éphèmères durée de vie selon les espèces 3/4 ou 5/6 ans, originaires des zones tepérées et en altitude de l'hemisphère nord présentes en Europe, Afrique du Nord, Amérique du Nord (23 espèces), l'ex-URSS (29 espèces du Caucase, du Lac Baïkal à la Sibérie orientale jusqu'au Pacifique) et Asie centrale et tempérée (13 en Chine dont 4 endémique + 4 sous espèces).
    Propriétés et utilisations :
    Attention, toutes les ancolies sont toxiques et vénéneuses, la sève âcre au contact de la peau peut provoquer des brûlures, certaines espèces du genre ont des propriétés médicinales citées dans la fiche de la Colombine commune.
    Pour les détails de culture, consulter Aquilegia  'Musik'.
    Autres espéces ou hybrides présents dans l'Encyclopédie :
    Aquilegia alpina  L. Ancolie, Colombine des Alpes, consulter sa fiche.
    Aquilegia atrata  W.D. Koch, Ancolie noirâtre, consulter sa fiche.
    Aquilegia bertolonii  Schott, Ancolie de Bertoloni, consulter sa fiche.
    Aquilegia  'Crimson Star', Ancolie 'Crimson Star', consulter sa fiche.
    Aquilegia vulgaris  L., Ancolie, Colombine commune, consulter sa fiche.
    - 02.05.2000 nmauric © 19/05/2011- - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
Compteur site