Eschscholzia californica - Pavot de Californie
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Pavot de Californie, Bonnet de nuit, Coquelicot californien, nommé par les anglophones 'California Poppy, Drowsy one*', en allemand 'Kalifornische Mohn, Goldmohn, Kalifornischer Kappenmohn', en arabe 'kalifurnia alkhashkhash', en chinois 'Jiiàzhöu yïngsù', en espagnol 'Amapola de California, Dedal de oro* (dés à coudre dorés), Copa del oro, Fernandos*, Rasos' (satins), Torosa et Adormidera par les californiens espagnols, en italien 'Papavero dorato, Papavero della California', en finnois 'Kalifornian unikko', en japonais 'KariforuniapopI', en néerlandais 'Californische klaproos', en polonais 'Poppy kalifornijskie', en portugais 'Papoula da California', en russe 'Kaliforniyskiy mak', en suèdois 'Kalifornien vallmo', en tchèque 'Kalifornskÿ màk' .
    Nom latin : Eschscholzia californica  Cham. (Chamisso) que l'on peut trouver écrit Escholtzia, Eschscholtzia , synonymes Eschscholzia absinthiifolia  Greene*, Eschscholzia ambigua  Greene, Eschscholzia angularis  Greene, Eschscholzia apiculata  Greene, Eschscholzia benedicta  Greene, Eschscholzia bernardina  Greene, Eschscholzia bernardina var. coarctata  Fedde, Eschscholzia biolettii  Greene, Eschscholzia brandegeei  Greene, Chelidonium multifidum  Moc. & Sessé ex DC., Eschscholzia californica var. ambigua  (Greene) Jeps. et 9 autres Eschscholzia californica var., Chryseis caespitosa  Torr. & A.Gray, Chryseis californica  (Cham.) Lindl., Chryseis compacta  Lindl., Chryseis crocea  Lindl., Chryseis douglasii  Hook. & Arn. ex Torr. & A.Gray, Chryseis hypecoides  Torr. & A.Gray, Chryseis tenuifolia  Torr. & A.Gray, non résolu Omonoia californica  Raf. et une cinquantaine d'autres synonymes retenues par The plant List, après révision en mars 2012.
    famille : Papaveraceae.
    catégorie : vivace herbacée en zone 10, ailleurs cultivée en annuelle.
    port : touffe évasée à tiges dressées ou légèrement couchées, de forme arrondie.
    feuillage : 'caduc', gris-vert bleuté. Sur un long pétiole, fines feuilles alternes, pennées profondément découpées.
    floraison : du printemps à la fin de l'été (avril/mai à septembre/octobre). Fleurs solitaires, (4 à 5 cm) à corolle en coupe, axillaires à 4 pétales soyeux, pourvues de taches plus foncées à la base, 2 sépales soudés. Particularité, chaque jour elles s'ouvrent et se referment le soir, elles ont tendance à rester fermer par temps couvert.
    couleur : orange safran, orange mandarine brillant pour l'espèce type, de blanc crème en passant par différents tons de jaune, rose jusqu'au rouge cramoisi pour les autres.
    fruits : longues capsules de 7 à 8 cm effilées, vert glauque contenant de minuscules graines.
    hauteur : 0.30-0.60 m.
    plantation : au printemps environ tous les 20 cm, compter entre 16 et 25 plants au m².
    multiplication : par semis au printemps de mars à mai, de préférence en place, il n'aime pas être déplacé (racine pivotante).
    Compter entre 8 et 12 jours pour la levée; ou sous climat doux par semis de l'été à septembre comme pour les semis spontanés.
    En mélange monochrome ou multicolore avec d'autres espèces d'annuelles, il faut compter entre 2 et 2,8 à 5 et 5,6g au m².
    sol : tous même pauvre, surtout très bien drainé, tolère le sel.
    emplacement : soleil en situation abritée du vent (pétales).
    zone : 6 - 10.
    origine : ouest des États-Unis (s'du sud-ouest de l'État de Washington au sud de la Basse-Californie, de l'est à l'ouest du Texas) du bord de mer jusqu'à une altitude de 1500 à 2000 m.
    Introduit et naturalisé au Chili, Nouvelle-Zélande et Australie après la ruée vers l'or en Californie, une partie des 200 000 colons ou mineurs mirent le cap vers de nouvelles opportunités dans ses trois pays, utilisant le sable des falaises de San Francisco comme ballast pour leurs navires, introduisant ainsi par inadvertance des graines de pavot de Californie dans ces contrées, où elles sont devenues des mauvaises herbes largement répandues.
    entretien : juste supprimer les fleurs fanées pour favoriser la floraison ou tondre la touffe carrément durant l'été.
    Ce pavot n'aime pas l'excès en eau (moisissure), il se ressème abondamment et il peut même se montrer envahissant. Il existe des cultivars à fleurs doubles et semi-doubles.
    NB : ce genre a été dédié par le botaniste-naturaliste, explorateur et poète franco-allemand Adalbert von Chamisso*, au naturaliste-entomologiste, professeur de zoologie estonien Johann Friedrich Gustav von Eschscholtz (1793-1831), qui entre 1815 et 1824 participe à l'expédition russe de Otto Von Kotzebue à bord de la Rurik, dans le Pacifique, sur les côtes californiennes, et à l'expédition sur les îles du Pacifique, on lui doit un Atlas zoologique.
    Lorsque la Rurik jette l'ancre dans la baie de San Francisco celle-ci est cernée de collines couvertes de fleurs dorées, que les premiers colons espagnols nommérent coupe d'Or, Copa del oro, les marins nommaient ces collines jaunes le pays du feu, selon une légende amérindienne ses pétales orangés, en tombant se transformaient en or, remplissant le sol de ce précieux métal.
    En Amérique du Sud, et surtout au Chili où il est appelé dedal de oro (dés d'or) on raconte qu'il y a de fort nombreuses années, une étrangère transportait dans ses poches des graines de cette plante.
    Son nom commun de Bonnet de nuit fait référence au bonnet formé par les sépales recouvrant la fleur, tombant lorsque celle-ci s'ouvre.
    La première déscription a été effectuée en 1847 par Revere Ce genre comprenait 147 noms retenus après révision il ne comprend plus que 12 espèces et 16 noms d'espèces qui ne sont toujours pas résolus depuis mars 2012. Des espèces de vivaces et d' annuelles originaire de l'ouest de l'Amérique du Nord, il est l'emblème florale de la Californie depuis 1903, où c'est une espèce protégée par la loi californienne interdisant à quiconque de la cueillir ou de la détruire, introduite dans les jardins de l' Europe dans le courant du 19 ème siècle et largement naturalisée dans le sud de l'Europe, les îles Baléares et les îles Canaries où on le trouve en abondance le long des routes à Tenerife.
    Aux États-Unis et notamment en Californie de fortes précipitations au cours de l'hiver 2018 ont favorisé l'éclosion de milliers de pavots de Californie dans les collines du parc naturel de Lake Elsinore*, un spectacle rare que les habitants de la région n'avaient pu admirer depuis plus de 10 ans, mais le week-end du 16 mars, une marée d'instagrammeurs a déferlée dans ces étendues de pavots pour y trouver le meilleur angle et y faire la meilleur photo saccageant cet océan orange, le piétinant, cueillant et écrasant les fleurs en s'y vautrant ne respectant pas la loi californienne. A la fin de ce terrible week-end, le parc est dévasté, le maire adécide de fermer l'accès aux collines en annonçant "La situation s'est aggravée au-delà de nos ressources humaines disponibles. Aucune navette ou visiteur supplémentaire ne sera autorisé au Walker Canyon. Déclarant également que ce week-end a été insupportable pour sa ville et ses habitants".
    Propriétés et utilisations :
    Ses racines sont de teinte orange, toute la plante secrète un latex toxique qui renferme des alcaloïdes (protopine, californidine, ..), des hypnotiques naturels utilisés dans des préparations pharmaceutiques.
    Prescrites en phytothérapie pour ses propriétés antispasmodiques, anxiolytiques, analgésiques et sédatives, voire hypnotiques, prescrite dans le traitement des spasmes intestinaux, de la toux, de l'anxiété, des maux de têtes et des insomnies.
    D'ailleurs dans les pharmacopées traditionnelles amérindiennes et nord-américaines, en cas d'anxiété ou d'insomnie, était recommandée une infusion de quelques grammes d' eschscholzia séchée en pour retrouver ainsi l'apaisement et un sommeil réparateur naturel.
    Des chercheurs californiens ont menés des études sur des espèces indigènes californiennes et des espèces introduites chiliennes cultivées sans concurrence avec d'autres plantes, il en découle que les populations envahissantes peuvent être plus grandes avec des augmentations significatives de taille et de fécondité plus importantes dans leur aire envahissante que dans leur aire d'origine, indiquant que des changements génétiques dans les traits se sont biens produits et qu'elles sont plus aptes à maximiser la croissance et la reproduction dans des environnements ouverts. Ignorant pour l'instant à quelle fréquence s'effectue ce changement.
    Autrefois, on obtenait un beau colorant jaune vif.
    Suite à l'incendie d'Oakland-Berkeley Hills du 20 octobre 1991, il a été décidé pour revégétaliser cette zone de répandre par hélicoptère plus Plus d'une tonne de graines Eschscholzia californica (Oregon), Lupinus ssp. et Elymus glaucus associés à Festuca megalura, Trifolium hirtum et Bromus mollis Parmi les cultivars, citons :
    - Eschscholzia californica  'Alba' fleurs simples de couleur crème.
    - Eschscholzia californica  'Apple Blossom Bush' semi-doubles d'un rose soutenu.
    - Eschscholzia californica  'Apricot Chiffon' H 0.20 m fleurs doubles d'un jaune crème bordé d'orange corail, étamines et anthères orange mandarine.
    Selon la provenance les tons sont plus ou moins foncés.
    - Eschscholzia californica  'Ballerina' fleur fleurs doubles ou semi-doubles, panachées et striées de rouge, rose, jaune ou orange.
    - Eschscholzia californica  'Brillant' fleurs simples aux coloris vifs.
    - Eschscholzia californica  'Cherry Ripe' fleurs simples rouges.
    - Eschscholzia californica  'Creamy White Milmaid' fleurs simples de couleur crème.
    - Eschscholzia californica  'Dali' H 0.25 m, fleurs rouges.
    - Eschscholzia californica  'Double Enchanteresse' fleurs doubles de coloris variés.
    - Eschscholzia californica  'Mission Bells Mixed' fleurs doubles et semi-doubles aux teintes pastels.
    - Eschscholzia californica  'Monarch Art Shades' fleurs doubles ou semi-doubles à pétales froncés, tons crème, jaune, orange, rose carmin ou rouge.
    - Eschscholzia californica  'Rose Chiffon' H 0.2m, fleurs doubles d'un rose carmin plus clair vers la base, jaune beurre en coeur, étamines et anthères jaune beurre.
    - Eschscholzia californica  'Red Chief'environ 0.30m à fleurs simples d'un rouge écarlat .
    - Eschscholzia californica  'Thai Silk', H 0.25 m, fleur simples ou semi-doubles à pétales striés de orange, rose et rouge.
    Quelques autres espèces :
    - Eschscholzia caespitosa  Benth., 21 synonymes ont été retenus, originaire du sud-ouest des États-Unis, une annuelle de petite taille entre 0.10 et 0.15 m aux fleurs jaunes parfumées.
    - Eschscholzia caespitosa   'Sundew', une annuelle parfumée de petite taille 0.15 m, à fleurs simples d'un jaune citron.
    - Eschscholzia gigas  Fedde, pas de synonyme retenu,
    - Eschscholzia glyptosperma  Greene, synonyme Eschscholzia paupercula  Greene
    - Eschscholzia hypecoides  Benth., pas de synonyme retenu,
    - Eschscholzia lemmonii  E. Greene, Eschscholzia alcicornis  Greene, Eschscholzia asprella  Greene, Eschscholzia delitescens  Greene ex Fedde, Eschscholzia eximia  Greene, Eschscholzia urceolata  Eastw. et 3 var. de 0.10 à 0.30 m à fleurs orange.
    - Eschscholzia lobbii  Greene, synonymes Eschscholzia graminea  Fedde, Eschscholzia pulchella  Greene, Eschscholzia unguiculata  Greene , de 0.10 à 0.30 m à fleurs .
    - Eschscholzia parishii  E. Greene, synonyme de Eschscholzia minutiflora var. parishii  (Greene) Jeps., appelé Coquelicot du désert, se rencontre en zone désertique dans le sud de la Californie, sur les versants rocheux du sud désert de Mojave jusqu'au désert du Colorado, à floraison jaune citron.
    - Eschscholzia procera  Greene, Kernville poppy, pavot de Kernville, originaire du sud de la Sierra Nevada, de grande taille
    - Eschscholzia mexicane  E. Greene, de petite taille 0.10 à 0.15m.
    - Eschscholzia minutiflora  S.Watson., Eschscholzia micrantha  Greene, Eschscholzia minuscula  Greene, Eschscholzia modesta  Greene, Eschscholzia multicaulis  Fedde, Eschscholzia petrophila  Greene, Eschscholzia pusilla  Greene, Eschscholzia rutifolia  Greene, Eschscholzia tortuosa  Greene et 4 var.
    - Eschscholzia ramosa  Greene, synonymes Eschscholzia crossophylla  Greene, Eschscholzia elegans  Greene, Eschscholzia elegans var. ramosa  Greene, Eschscholzia palmeri  Rose, Eschscholzia ramosa var. trichophylla  (Greene) Fedde , Eschscholzia trichophylla  Greene, Eschscholzia wrigleyana   Millsp. & Nutt., Petromecon palmeri  (Rose) Greene .
    - Eschscholzia rhombipetala  Greene, synonyme Eschscholzia caespitosa var. rhombipetala  (Greene) Jeps., diamond-petaled California poppy, pavot de Californie aux pétales de diamants, endémique à la Californie quelques stations dans la région de Sacramento et San Joaquin et San Luis Obispo, de très petite taille à fleurs jaunes en voie de disparition ou éteinte, carte et photos sur Calflora.


    Dans l'abécédaire consulter la liste des différentes espèces de pavots présents dans l'encyclopédie.

    Annotations :
    *Chamisso, Adalbert von Chamisso, protestant champenois, né Louis Charles Adélaïde de Chamissot (1781 – 1838) réfugié à Berlin, où, en langue allemande, il compose de nombreux poèmes, le plus célèbre d'entre eux 'Sala y Gomez' et d'autres comme 'Frauen-Liebe und Leben' ont été mis en musique par Robert Schumann intitulé 'l’Amour et la Vie d’une femme/op.42 (1840)', dédié à Clara Schumann, son épouse. Abréviation botanique Cham.
    On lui doit le célébrissime conte philosophique et fantastique 'L'étrange histoire de Peter Schlemihl' (1814) et son journal sur l'expédition russe dans le Pacifique 'Voyage pittoresque autour du monde' (éd. 1836 en allemand), qui depuis 1981 a été traduit en français.
    Au retour de cette expédition en 1818, il fut nommé conservateur de l'Herbarium royal de Berlin, puis Directeur du jardin botanique (Botanischer Garten Berlin Dahlem) avant d'être membre de l'Académie des sciences.
    *Channel Islands elles sont rattachées au Comté de Santa Barbara en Californie.
    Drowsy one, c'est à dire le somnolant, car le pavot se ferme chaque soir.
    Fernandos parce qu'ils poussaient dans la vallée de San Fernando dans la plaine du Couenga.
    *Greene, abréviation botanique pour le botaniste américain Edward Lee Greene (1843-1915), professeur de botanique à l'Université de Californie de 1885 à 1895, et par la suite au Smithsonian, Musée et Institution de recherche scientifique.
    C'est le premier botaniste à collecter des plantes sur l'île de San Miguel à l'ouest de l'archipel des Channel Islands* de Californie et sur la plus grande d'entre elles, celle de Santa Cruz.
    Sur les 320 espèces qu'il rapporte, 20 d'entre elles sont de nouvelles espèces dont deux espèces sont endémiques à ces îles, elles lui ont été dédiées sous les noms de Dudleya greenei, Helianthemum greenei.
    Par la suite il rédige un article sur "Santa Cruz Island" dans le West American Scientist de 1886 et "Notes on the Botany of Santa Cruz Island" publiées dans le bulletin scientifique de l'Académie de Californie de 1887 suivi apr "A Botanical Excursion to the Island of San Miguel in Pittonia" édité en 1887-89, consultable en ligne à la BHL (The Biodiversity Heritage Library).
    *Lake Elsinore Californie, située à l'extrême sud-est du Grand Los Angeles, une municipalité du comté de Riverside. Il est également largement présent à l'extrême sud de la vallée de San Joaquin dans le comté de Kern.
    Dans désert de Mojave il y a une réserve de pavots de Californie à Antelope Vallée (Antelope Valley California Poppy Reserve) une zone protégée au microclimat favorable au pavot située à l'extrême nord-est du comté de Los Angeles dans les collines à l'ouest de Lancaster, à découvrir sur Facebook.
    ® par la Société des Gens de Lettres Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
Jardin! L'Encyclopédie


compteur de visite html