Trifolium pratense - Trèfle rouge des prés
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun :Trèfle rouge des prés
    Nom latin : Trifolium pratense  L.*
    famille : Papilionaceae.
    catégorie : vivace herbacée à racine pivotante.
    feuillage : caduc, coriace, vert clair parfois tacheté de blanc ou brun-rouge, revers glauque. Feuille composée à 3 folioles à court pétiole, ovoïdes ou elliptiques à dents très fines.
    port : érigé et ramifié.
    floraison : juin-août, fleurs sessiles regroupées (30 à 90 à calice tubulaire), formant une tête globuleuse ou ovoïde, calice glabre. Nectarifère visitée par les abeilles
    couleur : rouge-pourpre.
    croissance : rapide.
    hauteur : 0.25 à 0.50 m.
    multiplication : par semis, se ressème spontanément.
    sol : préfère le calcaire et les lieux humides.
    emplacement : soleil ou mi-ombre.
    zone :6-10.
    origine : indigène en Europe Centrale, Asie occidentale et Afrique du Nord, dans les zones montagneuses jusqu'à 2000 m.
    NB : son nom Trifolium  vient du grec 'triphyllon': trois feuilles et son nom spécifique pratensis  vient du latin et signifie prairial.
    Ce genre comprend 230 espèces d'annuelles, de bisannuelles et de vivaces dont certaines sont semi-persistantes originaires des zones tropicales et subtropicales du globe.
    Propriétés et utilisations :
    Plante mellifère qui donne un miel blanc et très crémeux. Cultivé comme plante fourragère, aussi comme engrais vert pour régénérer les sols, par enfouissement.
    Il capte l'azote de l'air, qui se fixe dans les nodules des racines. Il a aussi des propriétés thérapeutiques contient entre autres des glucosides et des phénols, utilisé comme régularisateur les sécrétions des glandes et des muqueuses et comme anti-inflammatoire. Des recherches sont en cours pour son utilisation comme anticoagulant. Ce genre comprend plus de 200 espèces vivaces, annuelles ou bisannuelles.
    Autres espèces :
    Trifolium pratense  'Susan Smith' utilisé comme couvre-sol, fleur rose
    Trifolium repens  L: Trèfle blanc. feuille à trois folioles à marque blanche en V. Utilisable comme engrais vert. C'est l'emblème de l'Irlande 'Shamrock'. D'après la mythologie irlandaise, Saint Patrick l'aurait utilisé pour expliquer le mystère de la Sainte Trinité , les 3 lobes ne sont qu'une seule et même feuille.
    Trifolium repens  'Purpurascens Quadrifolium' est utilisé en couvre-sol, feuillage marron-rouge bordé de vert, floraison blanche en été.
    Trifolium incarnatum , Trèfle incarnat, annuelle, à feuilles composées à 3 folioles arrondies et long pétiole, fleur allongée rose, rouge cramoisie se consomme en salade.
    Trifolium rubens  , trèfle rouge, consulter sa fiche.
    Le Trèfle à 4 feuilles :
    Le trèfle à 4 feuilles est une anomalie de la nature, les folioles sont disposées en croix. Considérer depuis la nuit des temps comme porte-bonheur et par foliole c'est l' amour la renommée, la richesse, la prospérité. Pour les druides celtiques, c'était une plante sacrée, car le nombre 3 représentait: l'air, le ciel et la terre; à 4 feuilles il éloignait les mauvais esprits et protégeait son propriétaire. Pour Sophocle, il contenait un poison terrible, pour Pline s'était l'antidote aux morsures de serpent. Utilisé dans les philtres d'amour. Une des légendes, dit qu'il faut le trouver par une nuit de pleine lune.... Mais 'Oxalis deppei' lui ressemble, une plante bulbeuse à fleurs roses, originaire du Mexique.

    Annotations :
    * L., abréviation botanique pour Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, médecin, botaniste-naturaliste suédois à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe latins, désignant le genre suivi du nom de l ’espèce, c'est la base de la taxinomie et de la nomenclature internationale. Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigna à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    - nmauric©29/06/2001 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.

un compteur pour votre site