Carduus defloratus - Chardon à tige nue
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Carduus defloratus
    Florenligne©
    Nom commun : Chardon décapité, Chardon à pédoncules nus, Chardon à tige nue, parfois nommé par les anglophones 'Alpine Thistle'.
    Nom latin : Carduus defloratus  L.*
    famille : Compositae.
    catégorie : vivace.
    feuillage : aucune feuille dans la partie supérieure; feuilles alternes, ovales et allongées, dentées et piquantes sur les bords.
    port : érigé.
    floraison : de la fin du printemps à l'été de juin à septembre.
    couleur : rose foncé.
    fruits : akènes surmontés de pappus soyeux.
    hauteur : 0.10 à 0.90 m.
    sol : argileux.
    habitat : éboulis rochaeux, bois clairs, pelouses sèches, taillis jusqu'à 3000 mètres d'altitude.
    zone : 7.
    particularités : les feuilles sont variables selon les individus mais ceux transplantés en plaines ont généralement des feuilles simples.
    NB : son nom Carduus vient du latin où il désigne le chardon, mot venant du latin 'cardo' qui désigne un instrument à carder qui est employé pour carder la laine et son nom spécifique defloratus  vient du verbe latin deflorare qui signifie déflorer, enlever la fleur, flétrir.
    C'est une espèce menacée, elle figure sur la liste rouge de la flore vasculaire menacée en Alsace (2014), de Midi-Pyrénées (2013) et celle de la flore de Bourgogne (2015).
    Espèce apparentée :
    - Carduus helenioides  L., synonyme Cirsium helenoioides  (L.) Hill , Cirse à feuilles variables qui lui atteint entre 1;20 et 1,50 m de haut. Il est nommé par les anglophones 'Melancholy thistle'.
    Autre espèce présente dans l'Encyclopédie :
    - Carduus marianus  L. plus connu sous le nom de Silybum marianum  (L.) Gaertn., Silybe de Marie, Chardon Marie, consulter sa fiche.

    Annotations :
    *L., abréviation botanique pour auparavant le médecin, botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné auparavant Carl Linnæus (1707-1778), à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    - Isabelle Gautier & nmauric©04/08/2000 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site