Gentiana acaulis  - Gentiane de Koch
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Gentiane de Koch, Gentiane acaule, Gentiane des Alpes, Gentiane bleue, Gentiane à larges feuilles, Gentiane à grandes fleurs, Gentiane à tige courte, nommée par les anglophones 'Koch’s gentian' ou 'Stemless gentian'.
    Nom latin : Gentiana acaulis  L. synonymes Gentiana kochiana  Perr. et Song.*, Gentiana latifolia  (Gren. & Godr.) Jakow., Gentiana excisa  C.Presl., Lexipyretum acaule  (L.) Dulac, Ciminalis acaulis  (L.) Borkh, Pneumonanthe acaulis  (L.) F.W.Schmidt, Gentiana acaulis  L. subsp. acaulis  var. latifolia  Gren. & Godr., Thylacitis grandiflora  Delarbre (nom. illeg. flore d'Auvergne) les autres noms illégaux n'ont pas été repris.
    Illustration de Langlois dans 'Choix des Plus Belles Fleurs' de Pierre Joseph Redouté.
    famille : Gentianacae.
    catégorie : vivace herbacée orophyte acaule, rhizomateuse à souche épaisse et courte.
    port : érigé, trapu et tapissant.
    feuillage : 'caduc', mou, vert franc mat à 3 nervures, groupé en rosette radicale. Longues feuilles elliptiques - ovales (4 à 15cm), nettement plus grandes en cime.
    floraison : du printemps à l'été (mai- août) en fonction de la font des neiges. Sur une courte tige florale minue de deux paires de feuilles, fleur solitaire (5 à 6cm) en trompette dressée, corolle en coupe plissée de 4 à 5 larges pétales soudés à la base puis libres et retroussés, 5 à 10 étamines soudées aux pétales, long style, court calice tubulaire à 5 lobes dentés, rétrécis vers la base et reliés entre eux par une membrane cartilagineuse.
    couleur : bleue profond sur le revers légèrement pourpré, fond de gorge macule de vert (ce qui permet de la différencier des autres), paroi tubulaire moucheté de blanc et de bleu, étamines blanches.
    fruits : capsule.
    hauteur : 0,05 à 0,010m, Ø 0,30.
    sol : humifère, pauvre en calcaire, humide mais bien drainé.
    emplacement : soleil, mi-ombre (soleil une partie de la journée car les fleurs s'ouvrent à la lumière du soleil et se renferment quand le ciel est couvert.
    multiplication : au jardin pour Gentiana acaulis  Hort, non L. par semis de graines fraîches à l'automne, par division au printemps.
    zone : 3 - 9
    habitat : Europe méridionale, dans pelouses acides et sèches, prairies, pâturages et rocailles subalpines siliceuses entre 1200 et 2800 m dans le Jura (dont Jura Suisse), les Alpes (Alpes-Maritimes, Alpes de Haute-Provence, Haute-Alpes, Drôme, Isère, Savoie, Haute-Savoie, Ain, Franche -Comté, Haut-Rhin), Pyrénées (Pyrénées atlantiques, Hautes Pyrénées, Ariège, Aude) et Lot, nord-est de l'Espagne, nord de l'Italie (Val d'Aoste, Piémont, Ligurie, Toscane, Latium, au nord Lombardie, Trentin-Haute Hadige, Frioul-Julienne, Vénétie, Emilie-Romagne), Europe centrale présent dans les Carpates.
    particularités : c'est une espèce protégée, par l'Arrêté du 22 juin 1992 relatif à la liste des espèces végétales protégées en région Franche-Comté, complétant la liste nationale.
    entretien : au jardin pour les gentianes horticoles, prévoir autour du collet un paillis minéral en gravier de granite pour conserver l'humidité du sol tout en protégeant ce dernier.
    NB : Son nom Gentiana  vient de Gentius, roi d'Illyrie (150 avant J-C) qui selon Disoscoride il aurait été le premier à l'utiliser à des fins médicinales, dont notamment lors des épidémies de peste; selon les dires des Romains, il aurait eu la réputation d'être un alcoolique, et son nom spécifique acaulis , acaule, signifie sans tige ou à tige courte.
    Elle fait partie du groupe acaulis* dont il existe 6 sous espèces toutes à floraison printanières.
    Ce genre comprend au dernier récemment 362 espèces alpines et subalpines d'annuelles, de bisannuelles et de vivaces caduques ou persistantes aux fleurs en trompettes bleues, blanches, jaunes ou parfois rouges, toutes originaires des zones tempérées de l'hémisphère nord, arctique inclus, dont une trentaine en Europe (ce sont évidement les plus connues) et la plus grande majorité en Chine, 248 exactement.
    Dans le langage des fleurs, la gentiane symbolise l'injustice ou le mépris et lorsque l'on offre un bouquet cela signifie Merci!
    Propriétés et utilisations :
    Dans les pharmacopées traditionnelles, elle est réputée pour ses propriétés dépuratives, digestives et toniques et des infusions dépuratives de fleurs étaient recommandées à l'approche du printemps ou de l'automne. Dans du vin blanc, nos anciens faisaient macérées des feuilles pour obtenir au final un vin apéritif dit tonique et revigorant à prendre avant le repas, le même genre d'apéritif est confectionné avec la racine de la gentiane printanière Gentiana verna .
    Dans l'Encyclopédie de Diderot "La teinture de rhubarbe et de gentiane, préparée avec une lessive de celle de tartre, et l'esprit urineux du sel ammoniac, a dans plusieurs espèces de fièvres quartes, une espèce de vertu spécifique; mais quand cette fièvre ne code pas à ce remède, il parait qu'on peut recourir.., etc.."
    Espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    Gentiana clusii  Perr. et Song. subsp. clusii Gentiane de Clusius, Gentiane de L'Écluse, consulter sa fiche.
    Gentiana lutea  L., Gentiane jaune, Grande gentiane, consulter sa fiche.

    Annotations :
    *Perr. et Song. : abréviation botanique pour Perrier & Songeon. En 1996, le botaniste tchèque Josef J. Halda révise le genre et publie un ouvrage qui semble être la référence 'The genus Gentiana', illustration de Jarmila Haldová (1996 par Sen in Dobré) on lui doit aussi un Ouvrage sur les pivoines 'The Genus Paeonia - édit. Timber Press-2004.
    -Isabelle Gautier 04/08/2000,complétée natacha mauric 20/01/2011- par la Société des Gens de Lettres® Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.

un compteur pour votre site