Cyclamen hederifolium - Cyclamen de Naples, Pain de Pourceau
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Cyclamen de Naples, Cyclamen à feuilles de Lierre, Cyclamen de Koch, Cyclamen Rochelois, Pain de Pourceau, Pain des Pourceaux et Truffe de porc , nommé par les anglophones 'Ivy-leaved cyclamen, Sowbread, Hardy Cyclamen' aux USA 'Persian violet', en arabe et en libanais 'Buchormarien, bakhkhour maryam' qui se traduit par encens de Marie à cause de son odeur douce et suave ainsi que 'Bothormarien' qui signifie bouton de Marie.
    Nom latin : Cyclamen hederifolium Ait.*, synonymes Cyclamen neapolitanumTen*., Cyclamen europaeum Sm., Cyclamen europaeum Savi, Cyclamen repandum Sm., Cyclamen vernum Rchb.
    famille : Primulaceae.
    catégorie : vivace géophyte à tubercule toxique orbiculaire brunâtre liégeux, aplati comme une galette avec des racines latérales et supérieures.
    port : rosette légèrement évasée, formant avec le temps un couvre-sol tapissant.
    feuillage : persistant, coriace, charnu, pétiolé, vert foncé marbré de blanc argenté, rouge violacé sur le revers.
    Il apparaît bien après la floraison, feuilles anguleuses, oblongues à marge dentée
    floraison : parfumée de la fin juillet à octobre, nectarifère, visitée par les fourmis et les bourdons dont le Bombus lucorum cliquer sur la photo 19.
    Fleurs hermaphrodites à 5 tépales retroussés vers l'arrière, corolle à 5 tépales soudés au centre hexagonale.
    couleur : blanc, rose, avec une tache plus foncé au centre, au niveau du périanthe.
    fruits : petites capsules rondes qui contiennent des graines qui se ressèment généralement toute seule car les pédoncules après la floraison s'enroulent en spirale permettant ainsi au fruit de s'enfouir dans la terre avec les graines.
    croissance : moyenne.
    hauteur : 0,10 à 0,15 m.
    plantation : au milieu de l'été pour les bulbes, en ne pas laissant pas trop longtemps le tubercule liégeux à l'air libre, mettre en terre face bombée en dessous entre 10-15 cm de profondeur, compter environ 9 bulbes au m².
    multiplication : très facile par semis en place ou sous châssis vers la fin du mois d'août, début septembre, en maintenant le substrat toujours humide, compter un mois pour la levée et patienter au moins deux années pour le voir fleurir.
    sol : calcaire, enrichi de compost et surtout très bien drainé (sensible au pourrissement).
    emplacement : mi-ombre.
    zone : 5 -10.
    origine : Grèce, Italie, jusqu'à l'est des Carapates dans les forêts de feuillus calcicoles comme le hêtre, ainsi qu'en Corse, présent en Turquie dans la région d'Istanbul, Izmir et jusqu'à Mugla, ainsi qu'au sud d'Israël et de la Jordanie.
    Sa présence spontanée a été signalée en Aquitaine par les botanistes bordelais en 1828 sous le nom Cyclamen europaeum, un sujet de discorde entre eux.
    entretien :arrosage modéré avec durant la période de floraison d'un apport d'engrais pour plantes à fleurs toues les semaines pour les plantes en pot, éliminer les feuilles et fleurs fanées. Progressivement diminuer l'arrosage après la floraison, repos jusqu'en septembre.
    Acheter le de préférence en godet et le protéger des gelées avec une bonne couche de feuilles.
    maladies et ravageurs : sensible à la pourriture grise, au jardin les larves des otiorhynques peuvent s'attaquer aux racines et radicelles et les adultes grignoter les feuilles.
    NB : son nom Cyclamen donné par Linné désigne le genre en latin, vient du grec 'Kiklos' qui désigne un cercle, faisant référence à la forme des tubercules ou à la disposition en cercle des feuilles et à la forme des feuilles et son nom spécifique hederifolium donné en 1789 par Aiton pour indiquer sa ressemblance avec les feuilles du lierre.
    Ce cyclamen de Naples avec sa longue floraison parfumée est très appréciée des jardiniers et de nombreuses variétés ont été développées; une excellente vivace de sous-bois secs, de rocailles que l'on peut cultiver dans des vasques ou de larges potées pour orner rebords de fenêtre, balcons, patios et terrasses, et ce qui est moins connu sa longue conservation comme fleur coupée.
    Ceux qui sont sauvages fleurissent en hiver et au début du printemps et leurs fleurs sont roses avec un anneau rose foncé ou magenta à la base du pétale retourné, mais de nombreuses variétés ont été créées qui fleurissent en automne dans un dégradé de ton allant du blanc au rose foncé et rouge.
    Vous pouvez à la bonne saison en découvrir un splendide tapis en sous-bois au sud de Poitiers dans le parc du château de Curzay-sur-Vonne (86091), ainsi qu'en Indre-et-Loire au parc de la Perraudière à St-Cyr-sur-Loire (37540).
    Ce genre comprenait 130 noms d'espèces référencés après révision en 2012 seulement 23 espèces ont été retenues, 87 autres noms sont juste considérés comme étant des synonymes et 20 autres noms demeurent non résolus en 2020.
    Des espèces de vivaces tubéreuses, originaires des régions boisées du sud de l'Europe, de l'Asie occidentale, de l'Afrique du Nord et du pourtour méditerranéen s'étendant à l'est jusqu'à la Mer Caspienne très présent en Turquie* qui compte 12 taxons dont 5 y sont endémiques, un petit nombre s'étend jusqu'à l'est de l'Iran et une espèce est endémique aux montagnes du Liban et une autre endémique au nord-est de la Somalie, pour les différencier il faut porter son attention à leur feuillage.
    Le comte Robert de Montesquiou-Fézensac (1855-1921) dans son recueil de poèmes Le chef des odeurs suaves, écrit :
    Les Cyclamens qui simulent
    Une mître de prélat
    Se rassemblent et pullulent
    Dans mes vases pleins d'éclat.

    Les Cyclamens qui paraissent
    Des bandeaux de souverains,
    Parmi leurs feuilles, se dressent
    Et cherchent des fronts chagrins.

    Les Cyclamens qui nous semblent
    Des petits bonnets de fous
    Au bout de leurs tiges tremblent
    Et nous disent : l'êtes-vous ?
    Le chef des odeurs suaves* /édité en 1907 par G. Richard (Paris), ouvrage consultable en ligne à la BnF-Gallica.

    Propriétés et utilisations :
    Les tubercules et les rhizomes tubéreux des cyclamens sont toxiques pour l'homme, mais sans danger pour les porcs et sangliers qui les recherchent, ils contiennent de la cyclamine, une saponine triterpénique amère, purgative et irritante, et c'est la forme de galette aplatie du tubercule qui a fait qu'on lui donne le nom de Pain de Pourceau et celui de Truffe de porc en 1813 dans l' Opuscule sur les truffes de Alfonso Ciccarelli.
    Depuis l'époque de Pline on utilise ces tubercules pour appâter les poissons, la cyclamine qu'ils contiennentles attire et les étourdit exactement comme le curare ou le bois énivrant des Antilles Piscidia carthagenensis.
    Dans les pharmacopées du Moyen-Orient, le bulbe et les feuilles en décoction sont utilisées comme antiseptique externe pour traiter les problèmes cutanés.

    Quelques autres espèces :
    - Cyclamen africanum Boiss. & Reut., synonymes Cyclamen algeriense Jord., Cyclamen ambiguum O.Schwarz, Cyclamen commutatum O.Schwarz & Lepper, Cyclamen hederifolium subsp. africanum (Boiss. & Reut.) Ietsw., Cyclamen numidicum Glasau, Cyclamen pachybolbum Jord., Cyclamen saldense Pomel, Cyclamen subrotundum Jord., Cyclamen venustum Jord., ce Cyclamen d'Afrique se distingue par un tubercule volumineux, de grandes feuilles vert foncé marbrées de vert pâle donnant un ton un peu émeraude sur des pétioles plus longs, feuilles présentes au moment de la floraison également plus haute d'un rose mauve plus foncé vers la base assez proche du Cyclamen de Naples.
    Présent en nord de l'Algérie en Kabylie dans le massif de la Djurdjura.
    Pierre Coeur dans ses contes algériens, le chevalier Ali la scène se situe sur les hauteurs de Koléah un paradis terrestre dans la wilaya de Tipaza, l'échange est entre un lieutenant, officier du Tanger et le chevalier Ali :
    'Il prit sa lorgnette, s’appuya sur son coude et ajouta :
    Voyez-vous ces plaines, ces ravins, ces collines, je les ai parcourus dans ma joyeuse enfance. Je me suis glissé dans ces bouquets d’arbres comme un faon étourdi. J’ai bu à toutes les sources du Sahel ; j’y ai cueilli des bruyères, des clématites, de l’aubépine, des narcisses et des cyclamens. Combien de fois dans ces ravissantes et vertes solitudes, ai-je accompagné les femmes de la maison lorsqu’elles se rendaient à quelque pieux pèlerinage !
    - Ah ! Reprit-il après une pause d’un instant, je connais l’amertume des souvenirs heureux dans les jours de douleur.
    Contes algériens de Pierre Coeur*, le chevalier Alli page 11 édité à Paris 1869, consultable en ligne dans books.

    - Cyclamen balearicum Willk., synonymes Cyclamen hederifolium subsp. balearicum (Willk.) O.Schwarz, Cyclamen repandum var. stenopetalum Loret, Cyclamen des Baléares, à fleurs blanches, une espèce protégée figurant sur la liste des espèces végétales protégées en région Languedoc-Roussillon où il est présent, Arrêté interministériel du 29 octobre 1997.

    - Cyclamen coum Miller, synonyme Cyclamen orbiculatum Mill., Cyclamen de l'île de Cos, présent également en Turquie dans la bande côtière sur la Mer noire, à la floraison hivernale (décembre à mars), rose, blanc, rouge, rouge violacé suivant le cv, au feuillage rond vert foncé pouvant être selon le cv marbré ou argenté comme pour 'Silverleaf', zones 6-9.

    - Cyclamen mirabile Hildebr., un seul synonyme retenu Cyclamen cilicium subsp. mirabile (Hildebr.) Ietsw., nommé en Slovénie (anatolska ciklama) Cyclamen anatolien, rapporté de Smyrne en 1906 par l'obtenteur néerlandais C.G. Van Tubergen, qu'il offre pour être cultivé au jardin botanique de Fribourg par le professeur de botanique allemand Friedrich H. G. Hildebrand (1835-1915), spécimen qu'il a malencontreusement perdu avec d'autres espèces offertes et complétement oublié des autres botanistes jusqu'en 1956 où il est redécouvert in situ par le baroudeur, botaniste anglais Oleg Vladimirovitch Polunin (1914-1985), excessivement rare et endémique au maquis et aux forêts de pins du sud-ouest de l'Anatolie entre 400 et 1600m d'altitude dans les provinces d'Aydin et Mugla, aux feuilles arrondies à marge crantée d'un vert foncé avec sur le limbe un liseré d'un vert pâle argenté tirant parfois sur le gris de lin en forme de feuille, de septembre à novembre floraison parfumée rose cuisse de nymphe avec à la base un onglet rouge grenat, tolère aisément -16 °C dans son milieu naturel et parfaitement adapté à la sécheresse. Bizarrement, un grand nombre d'entre eux ont été retrouvé cultivé dans des jardins anglo-saxons en 1985, cultivés principalement dans des potées au substrat contenant des aiguilles de pin.
    Il existe quelques cultivars comme 'Tilebarn Nicholas' une obtention britannique de Peter Moore, de 7 à 8 cm de haut guère plus au feuillage d'un vert argenté au milieu du limbe des feuilles cordiformes un coeur vert foncé, voir photos dans Flickr.
    Le tubercules contient des saponines, des stérols et de la pipéridine (alcaloïde) ayant des activités analgésiques, anti-inflammatoires et antimicrobiennes comme le Cyclamen repandum, des essais de culture sont menées afin d'en faire une plante ornementale commercialisable, pour préserver les rares stations restantes.

    - Cyclamen pseudibericum Hildebr, pas de synonyme, faux cyclamen ibérique, une découverte de 1901 également perdue et retrouvée en 1957 dans son milieu par Oleg Polunin, nommé Cyclamen de Turquie, endémique en quelques rares stations au sud-est de la Turquie dans les monts Nur, feuilles cordiformes légèrement marbrées, floraison légèrement parfumée courant février-mars d'un rose mauve à rose plus soutenu plus ou moins violacé avec une macule pourpre à la base.
    Son nom fait référence à l'antique région de l'Ibérie qui se trouve au centre de la Géorgie, nous pouvons en trouver en Europe chez certains horticulteurs car lui aussi a été cultivé dans les jardins anglais.

    - Cyclamen repandum S. & S., synonyme Cyclamen vernale Mill., le Cyclamen étalé, originaire du sud de l'Europe et de l'Asie Mineure, présent en Turquie, environ 10 cm de haut, à la floraison printanière (avril-mai) parfumée, rose avec une tache rouge carmin, feuillage cordiforme au revers rouge. N'oubliez pas de le recouvrir copieusement avec des feuilles pour l'hiver, zones 6-9.
    Autre espèce présente dans l'Encyclopédie :
    - Cyclamen persicum Mill., le Cyclamen de Perse, le Cyclamen des fleuristes, consulter sa fiche.
    - Cyclamen purpurascens Mill., le Cyclamen des Alpes, Cyclamen d'Europe, Cyclamen d'été, consulter sa fiche.


    Annotations :
    *Coeur, Pierre Coeur (1827-19..) est pseudonyme d'une femme de lettre Mme de Voisins d'Ambre, née Anne Caroline Joséphine Husson qui a publié à la Bibliothèque rouge L'âme de Beethoven, La fille du rabbin publié chez Plon en 1876, et en 1884 Excursions d'une Française dans la Régence de Tunis toujours commercialisé et les 3 sont consultables à la BnF-Gallica.
    *Ait., abréviation botanique pour William Townsend Aiton (1731-1793) jardinier-botaniste écossais qui œuvre au jardin de Chelsea avant d'être chargé en 1759 par la princesse de Galles (Augusta de Saxe-Gotha-Altenburg) (1719-1772) de gérer les collections, d'introduire de nouvelles espèces et développer le jardin exotique de Kew House, date qui correspond à la fondation des Jardins botaniques royaux de Kew.
    Il est l'auteur du célébrissime 'Hortus Kewensis a catalogue of the plants cultivated in the Royal botanic garden at Kew' en 3 volumes, impr. Georges Nicol - 1789 (le volume 3 est consultable en ligne sur books.google.fr).
    *Sm., abréviation botanique pour le médecin-botaniste britannique Sir James Edward Smith (1759-1828), le co-fondateur et président de la société linnéenne de Londres en 1788 après avoir fait l'acquisition de l'intégralité de la bibliothèque (plus de 3000 ouvrages) et des collections de Linné en 1784, refusée par Sir Joseph Banks.
    Il est l'auteur d'ouvrages sur la flore britannique dont Flora Britannica et The English Flora publiée de 1824 à 1828 et participe à la rédaction d'articles dans la Rees's Cyclopaedia initié en 1728 sous le nom de Cyclopaedia of Ephraim Chambers, réédité par Abraham Rees en 1778 a découvrir les éditions sur Cyclopaedia. Des espèces lui ont été dédiées sous la forme smithii, smithiana, smithianus.
    *Ten, abréviation botanique pour le botaniste napolitain Michele Tenore ( 1780-1861 ), auteur de plusieurs ouvrages sur la flore napolitaine, des cours de botanique, des récits de voyage en Italie et plusieurs catalogues sur les Jardins botaniques royaux de Naples créé en 1807 dont il fut le premier directeur à partir de 1811 et ce jusqu'en 1860, jardin qui dépende de l' Università degli studi di Napoli " Federico II ", dans ce jardin vous pouvez y découvrir son buste. Auteur du Catalogus plantarum Horti regii Neapolitani, ad annum en 4 volumes 1812.
    *Turquie, y sont présents Cyclamen alpinum, cilicium, coum subsp., graecum subsp., hederifolium, intaminatum, mirabile, parviflorum, persicum, pseudibericum.
    natacha mauric © 17/06/2000 ® Jardin! L'Encyclopédie
    - nmauric©17/06/2000 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.

Cyclamen hederifolium





compteur blog