Irésine herbstii  - Irésine d'Herbst
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Irésine d'Herbst, Irésine réticulée, nommée par les anglophones 'Chicken gizzard' (Gésier de poulet), 'Bloodleaf' ou carrément 'Beefsteak Plant'.
    Nom latin : Iresine herbstii  Hook. ex Lindl.*, synonymes Iresine reticulata  Hort., Iresine diffusa  Humb. & Bonpl. ex Willd. f. herbstii  (Hook.)T.M. Pedersen, Achyranthes verschaffeltii  Lem.
    famille :Amaranthaceae.
    catégorie : vivace herbacée pérenne à souche et tiges charnues de teinte rouge souvent striéeset pourvues de cils au niveau des noeuds.
    port : dressé, buissonnant, ramifié.
    feuillage : persistant, opposé, ovale, oblong à cordiforme, pourvu d'un long pétiole de 2 à 5cm. Feuilles bigarrées de pourpre, rose soutenu, nervures rouge-jaunâtre marginées de bandes colorées.
    floraison : rare lorsqu'elle est cultivée à l'intérieur, dans le courant de l'été (juillet-août). En cime, panicules axillaires de nombreuses minuscules fleurs (1,5mm) dioïque, sessiles, entre des bractées axillaires et des bractéoles ovales à triangulaires de la même couleur, à 5 tépales et 5 étamines.
    couleur : jaune très pâle à blanc verdâtre.
    fruits : rarement vue, en principe ce sont des capsules membraneuses.
    croissance : rapide.
    hauteur : 0,30 à 0.60m, étalement 0,45m, voire plus sous climat approprié.
    plantation : en extérieur en mars- avri, rempoter tous les 2 ans.
    multiplication : au printemps, bouturer dans de l'eau, ou sous plastique à une température de 22-24°.
    sol : sol humifère bien drainé, en pot 2/3 de terreau humifère et 1/3 de sable.
    emplacement : soleil à mi-ombre, il lui faut 3 ou 4 h de soleil au minimum par jour pour conserver sa belle coloration rouge.
    zone :10 - 12, température minimale 15°C à 18°C.
    origine : Brésil en zone tropicale et subtropicale, largement introduite et naturalisée en zone tropicale, figure dans la flore des îles Fidji depuis 1907, présente en Polynésie française depuis 1926.
    entretien : arroser fréquemment en été
    Pour une culture en pot, vaporiser de temps en temps le feuillage avec de l'eau à température ambiante, durant la période de croissance, effectuer un apport d'engrais tous les 20 jours.
    Pincer régulièrement les extrémités pour favoriser la ramification. Peut être sujette aux pucerons.
    NB : Son nom Iresine  vient de l'adjectif grec 'eirineos, erineos' qui signifie laineux, c'est aussi le nom donné aux rameaux des suppliants, des rameaux d'olivier qui lors des processions étaient entourés de bandelettes en laine (en grec laine = 'erion'), parce que les semences des irésines sont enveloppées d'un duvet laineux, son nom spécifique herbstii  d'Herbst lui a été donné par William Jackson Hooker* qui la découverte en Angleterre à l'exposition du Royal Horticultural Garden de Kew en 1865, irésine présentée au public anglais par Herbst & Stenger des pépiniéristes et/ou des collectionneurs aujourd'hui tombés dans l'oubli.
    Ce genre comprend 80 espèces d'annuelles ou vivaces originaires des Amériques et de l'Australie en zones tropicales.
    Cette irésine peut être cultivée en pleine terre à l'extérieur dans les jardins au climat doux où elle est utilisée dans les bordures, les massifs bas, mixed-borders ou simplement dans des vasques ou des potées; ailleurs dans des potées que l'on rentre à l'intérieur durant l'hiver, ou encore la cultiver en annuelle.
    Parmi les cultivars citons :
    Iresine herbstii  'Acuminata' au feuillage framboise, centre carmin.
    Iresine herbstii  'Aureo-reticulata' au feuillage vert-vif et nervures jaunes.
    Iresine herbstii  'Brilliantissima' au feuillage plus grand, rouge à nervures d'un rose intense rappelant celui de la betterave.
    Iresine herbstii  'California' au feuillage plus grand, ovale-lancéolé à marge ondulée largement nervuré et pétiolé en rose magenta, le limbe plus rose soutenu lavé de vert.
    Iresine  'Purple Lady' commercialisée sous Iresine herbstii  'Purple Lady' au feuillage violet foncé à rouge bordeaux, port plus trapu et compact de 20 à 30cm de haut.
    Iresine herbstii  'Wallisii'au feuillage d'un rouge soutenu, au port plus trapu.
    Iresine lindenii  'Van Houtte' au feuillage plus dense et plus cramoisi.
    Vous pouvez aussi consulter la liste des plantes 'dites d'appartement' (la liste s'affiche à droite).

    Annotations
    *Hook.f. abréviation botanique de Joseph Dalton Hooker (1817-1911), médecin-botaniste anglais ami de Charles Darwin qui dés 1839 participa à des expéditions vers l'Antarctique, la Tasmanie et la Nouvelle-Zélande puis vers 1847 il se rendit vers les confins de l'Inde, on lui doit la réalisation de ces diverses Flora, dont la plus célèbre réside dans les 7 volumes de Flora of British India (1872-1897) auparavant "Botany of the Antarctic Voyage Flora Novae Zelandiae" Volume 2. 1852.
    En 1847 il devint membre de la Royal Society, à partir de 1855 il fut nommé assistant du directeur du Jardin botanique de Kew.
    *Lindl. : abréviation botanique pour le botaniste britannique John Lindley (1799-1865), il fut l'un des premiers à occuper une chaire de botanique à l'Université de Londres et de Cambridge, l'assistant de Bank's, nommé en 1822 secrétaire de la Royal Society of Horticultur.
    On lui doit les descriptions des 77 espèces découvertes par Thomas L. Mitchell lors de ses 3 expéditions en Australie orientale vers 1838 et par la suite celles découvertes en Australie occidentale par Drummond et Molloy. En 1838 son intervention permis de sauver Kew garden de la destruction.
    *William Jackson Hooker (1785-1865), botaniste écossais spécialiste des mousses puis tout au long de sa vie des fougères, en 1820 nommé à la chaire de botanique de l'Université de Glasgow, suite à ses travaux scientifiques Guillaume IV lui décerna un titre de noblesse en 1836.
    En 1841, il fut nommé directeur du Jardin botanique royal de Kew un peu à l'abandon depuis la disparition de son prédécesseur Joseph Banks, jardin qu'il agrandi et enrichi de plusieurs serres dont entre 1844 et 1848 la célèbre Palm House de D. Burton et R.Turner, on lui doit aussi l'ouverture des jardins au public durant les après-midis.
    Auteur de forts nombreux ouvrages et parutions botaniques dont entre autre :
    La première Flore des îles britanniques "Flora Scotia; or a description of scottish plants arranged both according to the artificial and natural methods" (Volume 2 en 1821).
    The british flora compresing the phaenogamous, or flowering plants and ferns" (2 volumes - Londres éd. Longman, Brown, Green and Longmans 1831 édition revue et corrigée en 1842)
    L'édition d'un guide "Kew Garden or Popular guide to the Botanic garden of Kew" - 1841.
    Genera filicum; or Illustrations of the ferns, and other allied genera; from the original coloured drawings of the late Francis Bauer; with additions and descriptive letterpress, by Sir William Jackson Hooker. London, H. G. Bohn, 1842.
    Synopsis filicum: or, A synopsis of all known ferns, including the Osmundaceae, Schizaeaceae, Marattiaceae, and Ophioglossaceae (chiefly derived from the Kew herbarium) Accompanied by figures representing the essential characters of each genus" avec son assistant Joseph Gilbert Bakers, responsable de l'Herbier de Kew (éd. Robert Harwicke - 1868).
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressèèment interdites.
Compteur site