Zingiber officinale  - Gingembre commun
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Gingembre commun, Gingembre officinale, en chinois 'Jïang', en japoonais ' Kö' nommé par les anglophones 'Ginger', en allemand 'Ingwer', en arabe 'Zanjibayl', en danois 'Ingefær', en espagnol 'Jengibre', en italien 'Zenzero', en finnois 'Inkivääri', en néerlandais 'Gember', en norvégien 'Ingefær', en portugais 'Gengibre', en polonais et en russe 'Imbir', en suédois Ingefära'.
    Nom latin : Zingiber officinale  Roscoe., synonymes retenus Amomum zingiber  L., Curcuma longifolia  Wall , Zingiber cholmondeleyi  (F.M.Bailey) K.Schum. , Zingiber majus  Rumph., Zingiber missionis  Wall., Zingiber officinale var. cholmondeleyi  F.M.Bailey, Zingiber officinale f. macrorhizonum  (Makino) M.Hiroe, Zingiber officinale var. macrorhizonum  Makino, Zingiber officinale f. rubens  (Makino) M.Hiroe, Zingiber officinale var. rubens  Makino, Zingiber officinale var. rubrum  Theilade, Zingiber officinale var. sichuanense  (Z.Y.Zhu, S.L.Zhang & S.X.Chen) Z.Y.Zhu, S.L.Zhang & S.X.Chen, Zingiber sichuanense  Z.Y.Zhu, S.L.Zhang & S.X.Chen
    Dans la flore de Chine juste 2 synonymes Amomum zingiber  L, Zingiber sichuanense  Z. Y. Zhu et al.
    famille : Zingiberaceae
    catégorie : vivace herbacée pérenne à rhizome tubéreux pourvu de nodosités et de racines adventives.
    port : touffe évasée.
    feuillage : persistant, longues tiges feuillues en canne, feuilles bisériées, longues, étroites, lancéolées et pointues.
    floraison : parfumée, sous climat approprié toute l'année, en court épis axillaire à tige couverte d'écailles, spadice dense: grosses bractées cireuses, superposées, fleurs trimères et pédonculées dans un calice à trois sépales trilobés et 1 seule une étamine pourvue d'une anthères à 2 loges.
    couleur : fleurs blanc jaune, avec des traînées rouges sur les lèvres, bractées vert et jaune.
    fruits : capsules trivalves contenant des graines noires.
    croissance : rapide.
    hauteur : 1,80 m.
    plantation :au printemps.
    multiplication : par divisions des rhizomes au printemps, mettre les rhizomes à plat dans du terreau, enfouir très légèrement 3 à 4 cm environ.
    sol : tourbe et terreau mélangé avec des petits morceaux de charbon de bois et du sable grossier.
    récolte : fin octobre début novembre.
    emplacement :soleil, atmosphère humide.
    zone : 10 - 11
    origine : .
    Au début du 16 ème siècle, c'est le fils du vice-roi du Mexique Francesco de Mendoca qui l'introduit dans les Antilles et en Jamaïque pour y être cultivé et ne plus dépendre des marchands.
    entretien : Pour la culture en pot : arroser dés l'apparition des feuilles, à l'automne diminuer l'arrosage progressivement, laisser sécher le feuillage. A conserver à une température de 18°, reprendre progressivement les arrosages en mars.
    NB : son nom Zingiber  désigne le genre en latin et en grec, un mot qui viendrait de la langue tamoule.
    Ce genre comprend 228 noms d'espèces connues après révision il n'est retenu que 144 espèces originaires de l'Asie tropicale principalement de l'Indonésie et des Philippines dont 41 présentes en Chine.
    Le rhizome aromatique, contient du gingérol, de l'huile volatile et de l'amidon. Il se consomme frais, séché ou confit.
    Il est utilisé comme épice et il entre aussi dans la composition des poudres et pâtes à curry et dans la confection de boissons comme le Ginger ale.
    Les jeunes pousses et les inflorescences rares, sont comestibles.
    Dans les pharmacopées de l'Asie, il est réputé avoir des propriétés antioxydantes et serait un inhibiteur pour certaines cellules cancéreuses et les mélanomes, prescrit en homéopathie et en phytothérapie, il est utilisé pour ses propriétés digestives, prescrit pour son action sur la thyroïde et dans les traitements des infections pulmonaires (inhalation).
    L'huile essentielle est utilisée en friction pour traiter les rhumatismes.
    Dans l'Egypte antique, le gingembre était un des ingrédients utilisé dans le processus de momification.
    Il est cité dans le Coran, sourate 76, Al-Isan ( L'Homme) :
    " ... Allah les protégera donc du mal de ce jour-là, et leur fera rencontrer la splendeur et la joie, et les rétribuera pour ce qu’ils auront enduré, en leur donnant le Paradis et des (vêtements) de soie, ils y seront accoudés sur des divans, n’y voyant ni soleil ni froid glacial. Ses ombrages les couvriront de près, et ses fruits inclinés bien bas (à portée de leurs mains). Et l’on fera circuler parmi eux des récipients d’argent et des coupes cristallines, en cristal d’argent, dont le contenu a été savamment dosé. Et là, ils seront abreuvés d’une coupe dont le mélange sera de gingembre, puisé là-dedans à une source qui s’appelle Salsabîl. Et parmi eux, circuleront des garçons éternellement jeunes. Quand tu les verras, tu les prendras pour des perles éparpillées (...)
    Zingiber macradenium
    Kurt Stüeber ©
    Ce sont les riches marchands persans qui l'introduisirent en Grèce puis dans l’Empire romain où le naturaliste et écrivain Pline l'Ancien ( 23-79 après J.C) découvre cette racine âpre et piquante au goût , le médecin grec Dioscoride ( 40-90 après J.C) en fait la description dans son traité "De Materia Medica" il en vente les vertus médicinales et aphrodisiaques, c'est au 9 ième siècle qu'on le découvre en France puis en Allemagne, une des premières épices à atteindre l'Europe qui coûtait moins cher que le poivre qui se vendait au poids comme l'or.
    Il parvient en Angleterre un siècle plus tard.
    Dans les recettes médièvales il est nommé poudre de zingibérine
    Au cours du 12ème siècle, il est cité par les médecins de l’École de Salerne qui font l'éloge de ses propriétés dans une maxime : "Au froid de l'estomac, des reins et du poumon
    Le gingembre brûlant s'oppose avec raison,
    Eteint la soif, ranime, excite le cerveau,
    En la vieillesse éveille amour jeune et nouveau"
    Quelques autres espèces à travers l'Asie :
    - Zingiber griffithii  Baker, 2 synonymes Zingiber citrinum  Ridl., Zingiber griffithii var. citrinum  (Ridl.) Holttum , originaire de la Péninsule Malaisienne et en Thaïlande, le rhizome est un condiment à saveur piquante, il est utilisé dans leurs pharmacopées, inflorescence rouge.
    - Zingiber macradenium  K. Schum., , pas de synonyme retenu, voir photo du bas.
    - Zingiber mioga  (Thunb.) Roscoe, synonymes Amomum mioga  Thunb., Zingiber echuanense  Y.K.Yang, Zingiber mioga var. variegatum  Makino, Zingiber sjooka  Siebold , originaire de la Chine où il est nommé 'Ràng hé' et de l'archipel du Japon, environ 60cm de haut, à fleurs petites fleurs blanches de environ 3 cm, les jeunes pousses y sont utilisées comme condiment frais et le rhizome est jaunâtre.
    - Zingiber montanum  (J.Koenig) Link ex A.Dietr, 15 synonymes dont Zingiber cassumunar  Roxb, Amomum cassumunar  (Roxb.) Donn, Cassumunar roxburghii  Colla, nommé par les anglophones 'Cassumunar ginger' est originaire du Tonkin, 1.20 à 2 m de haut, son rhizome est d'un blanc verdâtre, fleurs d'un blanc ivoire à gorge jaune beurre, bractées rouges, il est utilisé dans la pharmacopée tonkinoise et il est commercialisé comme condiment en Inde.
    - Zingiber ottensii  Valeton, pas de synonyme retenu, présent en Indonésie, dans la Péninsule Malaisienne et en Thaïlande, à courts épis ovoïdes aux bractées rosâtres où son rhizome est utilisé comme condiment à saveur piquante, il y est prescrit dans les pharmacopées traditionnelles.
    - Zingiber spectabile  Griff., pas de synonyme retenu, originaire de la Péninsule Malaisienne nommé par les anglophones 'Black gingerwort', c'est le gingembre-ruche, aux magnifiques épis allongés et pendants de fleur crème à verdâtre vers la base ; bractées verdâtres puis virant au rouge formant des alvéoles.
    Il est utilisé comme condiment et comme médicament.
    - Zingiber zerumbet  (L.) Roscoe ex Sm., 20 synonymes retenus dont Amomum zerumbet  L., Zerumbet zingiber  T.Lestib., le Zérumbet, Amome sauvage ou le Shampoo (nom donné au liquide visqueux à odeur de gingembre présent dans les inflorescences) , est originaire du Laos, de l'Inde et de la Chine , 1 à 1.20m de haut, à feuilles étroites, épis globuleux, bractées vertes puis rouges, floraison blache, jaune pâle ou dorée, bractées vertes virant progressivement au rouge.
    Utilisé dans les pharmacopées pour traiter les troubles inflammatoires, les vers intestinaux et la diarrhée, son rhizome entre dans la composition de pots pourris.
    A découvrir l'illustration Curtis's Botanical Magazine , vol. 45 (1818).

    Annotations :
    *Ecole de Salerne, école médiévale de Médecine fondée par 4 grands maîtres qui enseignaient chacun dans leur langue, Adela (Abdullah) un arabe, Helinus un juif, Pontus (Ponto) un grec et Salernus un latin qui eu un rôle inestimable dans l'histoire de la médecine durant plus de 700 ans.
    l'œuvre la plus célèbre est "Flos medicinae, Schola Salernitana, Regimen virile" Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.




compteur site sans pub