Corydalis ochroleuca - Corydale fleurs de lait
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Pseudofumaria ochroleuca
    Peganum © Flickr Pro
    Nom commun : Corydale à couleur d'ochre* pâle, Corydale aux fleurs de lait, Corydale de lait, Corydale jaunâtre, Corydale crème, Fausse fumeterre fleurs de lait, nommée par les anglophones 'Fumewort, white corydalis, Pale corydalis'.
    Nom latin : Corydalis ochroleuca  W.D.J.Koch depuis la révision du genre en 2012 il est illégal, c'était un des synonymes de Pseudofumaria alba subsp. acaulis  (Wulfen) Lidén. qui est synonyme de Pseudofumaria ochroleuca  (W.D.J.Koch) Holub , Pseudofumaria ochroleuca  (Koch) J.Holub., Borckhausenia ochroleuca  Fuss, Capnoides acaulis  (Wulfen) Kuntze, Capnoides rigidula  Bernh., Corydalis acaulis  (Wulfen) Pers., Fumaria acaulis  Wulfen, Fumaria ochroleuca  E.H.L.Krause, sont non résolus Pseudofumaria acaulis  (Wulfen) Holub
    famille : Papaveraceae.
    catégorie : vivace chasmophyte bisannuelle rhizomateuse.
    port : touffe dense évasé, étalé, retombant lorsqu'elle est sur un paroi.
    feuillage : persistant, à l'aspect de plumes ou de fine dentelle d'un vert bleuté. Feuilles alternes de 8 à 12cm de long, bi ou tripennées avec un contour triangulaire.
    floraison : selon climat du printemps à l'été (avril-juillet), nectarifère visitée par certaines espèces d'abeilles, par les bourdons et certains papillons.
    Fleurs hermaphrodites tubulées à éperon et 4 pétales inégaux et irréguliers, de 0,5 à 2cm marge ondulée, éperon courbé vers le bas et 6 étamines, calice à 2 sépales petits opposés.

    couleur : blanc pur nacré macule triangulaire vert granny smith, gorge jaune, pédoncule framboisé.
    croissance : moyenne.
    fruits : capsule obovoïde 15–20 mm à une seule loge contenant de fines graines dont la dispersion est assurée par les fourmis.
    hauteur : jusqu'à 0.30m en tous sens.
    plantation : ne se plante pas ( spontanée ).
    multiplication : semis naturel abondant si l'endroit convient, la division des touffes est franchement aléatoire en octobre ou courant avril en arrosant abondamment par temps sec.
    sol : fertile, humide, drainé, rocailles, vieux murs, parois.
    emplacement : plein soleil ou mi-ombre claire.
    origine : sud-est de l'Europe dans les fissures des rochers, dans les fentes des murs et des parois rocheuses.
    zone : 7 - 9, tolère aisément -15°C . USDA Zone 5-9.
    entretien : maintenir une .
    maladies et ravageurs : peut être visitée par les limaces et les escargots, sujette parfois aux pucerons. Elle n'est pas convoitée par les lapins.
    NB : son nom Corydalis  vient du grec 'Korydalê' qui désigne l'alouette huppée, mot issu de 'korys' qui signifie casque faisant référence à l'éperon des fleurs qui rappel la crête huppée de l'alouette et son nom spécifique ochroleuca vient du grec 'ochros' qui signifie ocre pâle d'ou son nom de jaunâtre et du grec 'leukos' qui signifie blanc, donc ocre blanc, souvent traduit par à fleurs de lait ou jaunâtre.
    Une plante fort gracieuse donnant une impression de fragilité et malgré son air délicat elle est bien rustique mais, assez rare, pousse seulement aux endroits qu'elle se choisit; dans ce cas, elle se ressème allègrement même dans les vieux murs, à inviter dans vos jardins dans les coins ombragés.
    Son ancien genre Corydalis  comprenait 1079 noms d'espèces connues après révision en 2012 il n'en comprend plus que 586 espèces de vivaces, bisannuelles ou annuelles tubéreuses ou rhizomateuses toutes originaires des régions tempérées de l'hémisphère nord, dans les régions aux étés frais, où les plantes peuvent fleurir du printemps jusqu'à la fin de l'automne.
    Dans les régions chaudes, les plantes restent généralement en dormance au coeur de l'été, parfois remontante à l'automne ou ne redémarrant autrement qu'au printemps.
    Le genre Pseudofumaria  composé de 26 noms après révision il ne comprend plus que deux espèces.
    L'autre espèce présente dans l'Encyclopédie :
    - Corydalis lutea D.C, synonyme de Pseudofumaria lutea  Medik., Corydale d'or, Corydale jaune, consulter sa fiche.
    Autres espèces de Corydalis et leurs cultivars :
    Corydalis flexuosa 'China Blue'  23 octobre
    Yewchan © Flickr Pro
    - Corydalis flexuosa Franch.*, 2 synonymes retenus Corydalis flexuosa var. flexuosa et Corydalis flexuosasubsp. flexuosa , ayant 4 taxons, la Corydale flexueuse est originaire de Chine à l'ouest de la province du Séchouan, une tubéreuse de 30 cm de haut pour 25 à 30 cm de large, floraison pendante d'avril à juin.
    - Corydalis flexuosa 'Blue Panda', environ 30 cm de haut, feuillage vert acide avec une macule rouge à la basses des folioles et un petit point rouge, floraison d'un bleu entre l'azurin, l'azur clair et le cyan.
    - Corydalis flexuosa 'China Blue', 30-50cm de haut pour un étalement de 20 à 30 cm, floraison d'un bleu azur foncé violacé vers l'éperon sur des tiges pourpres, feuillage vert soutenu, photo ci-contre prise fin octobre.
    - Corydalis flexuosa 'Golden Panda', 20 à 30 cm de haut floraison cyan
    - Corydalis flexuosa 'Purple Leaf', commercialisé sous Corydalis 'Purple Leaf', 30 cm de haut, feuillage vert au printemps, virant par la suite au jaune chartreux, floraison d'un bleu violacé au feuillage d'un vert pourpre.
    Annotations :
    *Franch., abréviation botanique pour le botaniste et taxonomiste français Adrien René Franchet (1834-1900) nommé en 1881, Directeur du laboratoire de phanérogamie du Muséum d'Histoire Naturelle de Paris, qui rassemble plus de 3797 nouvelles espèces en provenance de la Chine et du Japon adressées par les 4 missionnaires collecteurs, le Père Armand David, le missionnaire jésuite Jean Marie Delavay dans la province du Yunnan, par Guillaume Farges et J.A. Soulié, qui donnèrent ces publications 'Plantae Davidianae ex Sinarum imperio', G. Masson, Paris, (1884-1888), Plantae delavayanae (1890) et 'Plantas Yunnanenses' (Bourloton - 1886).
    En résumé, les contributions apportées par Franchet à nos connaissances sur la flore asiatique sont très grandes. On en jugera par ce seul fait. Le nombre des espèces chinoises actuellement connues se rapproche de 7000, si elles ne dépassent pas ce chiffre; or plus de 1200 espèces nouvelles de la Chine ont été décrites par Franchet : on lui doit la connaissance de près du cinquième de la flore de Chine. Il a décrit neuf genres nouveaux, ce sont : Souliea (Ranunculacées), Dipoma, (Crucifères), Delavaya (Sapindacées), Dactylea (Ombellifères), Nouelia (Composées), Omphalogramma (Primulacées), Schistocaryum (Boraginacées), Nomocharis (Liliacées) et Fargesia (Graminées).
    *ochre ocre pâle ainsi nommée dans le catalogue latin et français de Pierre-Joseph Buc'hoz, 1786 et d'autres ouvrages de l'époque.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.




compteur internet