Diospyros virginiana  - Plaqueminier de Virginie
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Università di Catania ©
    Nom commun : Plaqueminier de Virginie, Plaqueminier commun ou Persimmon, nommé par les anglophones 'American persimmon'.
    Nom latin : Diospyros virginiana  L., synonyme Diospyros mosieri  Small, Diospyros virginiana L. var. mosieri  (Small) Sarg., Diospyros virginiana L. var. platycarpa  Sarg., Diospyros virginiana L. var. pubescens  (Pursh) Dippel, Diospyros virginiana  L. var. virginiana
    famille : Ebenaceae.
    catégorie : arbre dioïque. Certains sujets peuvent atteindre 100 et 150 ans.
    port : conique, étalé à ramifications étalées ou légèrement retombantes. Écorce grisâtre ou noirâtre, profondément fissurée.
    feuillage : caduc, coriace, vert sombre, virant au jaune en automne, brillant sur le dessus, revers plus clair glauque ou velu. Grandes feuilles (3,5 à 14 sur 7cm) alternes, ovales à oblongues, acuminées, à marge ondulée et à nervure centrale fortement marquée de teinte plus claire.
    floraison : été (juillet), nectarifère visitée les abeilles qui assurent la pollinisation et certaines espèces de papillons nocturmes comme l'américain papillon de lune Actias luna dont il est l'un arbre hôte. Petites fleurs (1 cm) campanulées, unisexuées à court pédoncule. Les femelles sont solitaires, calice à 4 sépales, corolle tubulaire à 4 pétales récurvés, 8 étamines, les mâles par 3 à l'aisselle des feuilles, comportant de nombreux étamines sur 2 rangs.
    couleur : blanc jaunâtre ou jaune verdâtre.
    fruits : comestibles, baies globuleuses (2 à 3 cm), jaune orangé parfois tacheté de rouge pourpre à maturité, avec à la base le calice à grands sépales recourbés. Fruits persistants sur l'arbre après la chute du feuillage. Ils sont convoités par de nombreuses espèces d'oiseaux, les écureuils, ratons laveurs, coyotes, renards, ours et cervidés.
    croissance : moyenne.
    hauteur : 15 à 25 m.
    plantation : à l'automne de préférence en prenant soin de bien choisir son emplacement car il n'aime pas être déplacé son système racinaire est profond.
    multiplication : par semis à chaud après stratification comptez pour la levée entre 30 et 60 jours, par bouturage ou greffage. Il sert souvent de porte-greffe pour Diospyros kaki . Pour régler le problème lié à la pollinisation, on peut greffer une branche mâle sur un pied femelle.
    sol : indifférent même calcaire, profond, riche, humide et frais.
    emplacement : soleil, mi-ombre à l'abri du vent.
    zone : 5 - 9.
    origine : dans les bois et les clairières de l'est des États-Unis de la Virginie, Texas, sud de la Floride jusqu'au nord du Connecticut, présent en Californie et dans une trentaine d'états, consulter la Carte des États-Unis.
    entretien : juste cueillir les fruits après les premières gelées lorsqu'ils sont blets et supprimer le bois mort.
    maladies et ravageurs : en Amérique du Nord, il est sujet à la maladie du Diospyros du Diospyros, due à un champignon Cephaloeporium diospyros  qui s'introduit par les blessures provoquées par deux espèces de coléoptères Xylobiops basilaris  et Oncideres cingulatus  favorisant ainsi le dépérissement.
    NB : son nom Diospyros vient du grec 'dios' qui signifie dieu, divin et de 'puros' qui signifie fruit, graine faisant allusion aux fruits comestibles de certaines espèces du genre. Le nom de persimmon serait d'origine algonquienne, langue parlée par les tribus indiennes vivant au Québec et dans l'état de l'Ontario.
    Le nom de kaki vient de l'anglais 'khakee' mot qui a été emprunté à l'hindi 'käkï' qui désigne la couleur de la poussière, faisant référence à la couleur des fruits.
    Ce genre comprend plus de 300 espèces d'arbres ou d'arbustes, la plupart sont originaires des zones tropicales ou subtropicales, ils sont persistants et quelques uns originaires des zones tempérées qui eux sont caducs.
    Le Plaqueminier de Virginie fut introduit en Angleterre vers 1629 par John Tradescant. De nouvelles variétés et cultivars ont été créés pour obtenir de meilleurs fruits plus gros.
    Propriétés et utilisations :
    Le kaki est riche en tanin et vitamine E, il a des propriétés astringentes et stomachiques, il se consomme cru tel que, cuit en compote, confiture, gelée, sirops et boissons (il entre dans la composition de Persimmon beer) ou séchés comme nos raisins secs. Son bois dur était utilisé pour fabriquer de petits objets comme les navettes de tissage et les pommeaux.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    - Diospyros kaki  L., Kaki de Chine, consulter sa fiche.
    - Diospyros lotus  Thunb., Plaqueminier faux lotier, consulter sa fiche.
    Quelques autres espèces :
    - Diospyros celebica  Bakh. ou Ébène noir ou Macassar, originaire d'Asie du sud-est (Indonésie), serait endémique à la région du Sulawesi. Son bois marron foncé veiné de noir et beige, connut sous le nom de Ébène de Macassar ou Coromandel est très recherché, il était commercialisé depuis le 18 ème siècle pour la marqueterie, la sculpture, l'ébénisterie de luxe (objets, brosserie, meubles) les instruments de musique (piano). Depuis 1994, son exploitation est contrôlée (CITES).
    - Diospyros crassiflora  Hiern, synonyme Diospyros atropurpurea  Guerke, originaire d'Afrique en zone tropicale (Cameroun, Congo, Gabon, Guinée, Nigeria, République Centre africaine et Zaïre). Son bois noir est commercialisé sous le nom d'Ebène du Gabon ou ébène noir, il est très recherché pour la marqueterie, la sculpture, l'ébénisterie de luxe et la lutherie, zones 11-12.
    - Diospyros conzatti  Standl, se rencontre au Mexique.
    - Diospyros digyna  Jacq., synonymes Diospyros obtusifolia  Humb. et Bonpl. ex Willd., Diospyros nigra  Perrott., originaire d'Amérique centrale et Mexique en zone tropicale ou subtropicale, peut atteindre 25 m de haut, persistant. Baies comestible (2 - 5 cm) noires à maturité, très riche en vitamine C. La pharmacopée locale utilise les fruits pour soigner les diarrhées et traiter les problèmes de gale et teigne, zones 11-12.
    Diospyros discolor  Willd., originaire d'Asie du sud-est (Philippines et Taiwan).
    - Diospyros digyna  Jacq.,Sapotier , originaire d'Amérique centrale et Mexique, se rencontre aux Antilles où on le nomme Caca poule. Persistant d'environ 15 - 18 m de haut. Fruits virant au noir très riche en vitamine C, zones 11-12.
    - Diospyros ebenum  J. König., synonyme Diospyros hebecarpa  A. Cunn., Ébène ou Ébénier, originaire d'Asie (Ceylan, Inde, Indochine et Malaisie). Son bois noir extrêmement dur au grain très fin est très recherché pour la marqueterie et l'ébénisterie de luxe, zones 11-12.
    - Diospyros ferrea  (Willd.) Bakh, se rencontre en Nouvelle Guinée.
    - Diospyros hartmanniana  S. Knapp., originaire d'Amérique centrale (Panama- Costa Rica).
    - Diospyros hemiteles  I.B.K. Richardson, une espèce en voie de disparition.
    - Diospyros insularis  Bakh., originaire de l'archipel de Bismarck, îles Salomon et Papouasie (Nouvelle Guinée); une espèce en voie de disparition.
    - Diospyros javanica  Bakh., originaire d'Asie (Java).
    - Diospyros korthalsiana  Hiern., originaire d'Asie se rencontre à Bornéo.
    - Diospyros maritima  Blume, originaire d'Asie.
    - Diospyros mespiliformis  Hochst. Kaki de brousse ou Ebénier, originaire d'Afrique en zone de savanes sèches.
    - Diospyros minahasae  Bakh., originaire d'Asie.
    - Diospyros mun A. Cheval., serait endémique au Vietnam. Depuis 1989, une espèce protégée.
    - Diospyros nicaraguensis  Standl, synonyme Maba nicaraguensis  Standl.
    - Diospyros panamense S. Knapp., originaire d'Amérique Centrale se rencontre au nord du Costa Rica.
    - Diospyros philippinensis , synonyme Diospyros flavicans , originaire d'Asie du sud-est (Indonésie) endémique aux îles Philippines et à la région du Sulawesi, zones 11-12.
    - Diospyros pilosanthera  Blanco., originaire d'Asie, se rencontre en Thaïlande, zones 11-12.
    - Diospyros rumphii  Bakh., originaire d'Asie du sud-est, se rencontre en Indonésie (région du Sulawesi), zones 11-12.
    - Diospyros salicifolia  Willd, originaire d'Amérique du Sud.
    - Diospyros whyteana (Hiern) P. White, se rencontre en Tanzanie.

    Annotations :
    *L, abréviation botanique pour le médecin, botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe latins, désignant le genre suivi du nom de l ’espèce, c'est la base de la taxinomie et de la nomenclature internationale. Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.

    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site