Eranthis hyemalis  - Éranthe, Hellébore, Aconit d'Hiver
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Shiro Kurita ©
    Nom commun : Éranthe d'Hiver plus connue sous le nom d'Helléborine, Hellébore d'Hiver ou Aconit d'Hiver, nommé par les anglophones 'Winter Aconite'.
    Nom latin : Eranthis hyemalis  (L.) Salisb.*, synonymes Eranthis bulgaricus  (Stef.) Stef., Helleborus hyemalis  L., Helleborus monanthos  Moench, Helleboroides hyemale  (L.) Kuntze, le synonyme de Cammarum hyemale  (L.) Greene. n'est pas reconnut, il est illégale.
    famille : Ranunculaceae.
    catégorie : vivace tubéreuse toxique.
    port : érigé.
    feuillage : 'caduc', vert moyen. Feuilles basales lobées palmées et laciniées qui apparaissent après la floraison sur de courtes tiges.
    floraison : fin de l'hiver à début du printemps (janvier-février-mars) délicatement parfumée, avant la foliation. Fleur solitaire (2-3 cm) en coupe, qui se refermele soir ou par temps couvert, composée de 6 larges sépales pétaloïdes incurvés, de pétales atrophiés aussi courts que les étamines, fleur enchâssée dans un involucre finement lacinié.
    couleur : jaune vif brillant sépales et pétales.
    fruits : follicules (+ou-1,5cm) effilés en pointe, contenant de petites graines (2mm) brunâtres assez anguleuses qui parviennent à maturité courant mai.
    croissance : moyenne.
    hauteur : 0.08 à 0.15m pour l'espèce type.
    plantation : de la fin de l'été à l'automne (septembre-octobre), auparavant si les tubercules sont desséchées, les faire tremper dans de l'eau durant 24 heures, planter à 6-7cm de profondeur, à 8-10cm de distance.
    multiplication : par semis spontané ou semis à la fin de l'été, début de l'automne à peine recouvert, pour les voir fleurir il faudrat patienter 4 à 5ans, ou plus simple par division des tubercules à l'automne.
    sol : frais, humide, riche en humus, une préférence pour les sols calcaires. Redoute la sécheresse, durant sa période végétative fin de l'hiver à fin mai, éviter les substrats sablonneux.
    emplacement : soleil, mi-ombre, se souvenir que l'épanouissement totale des fleurs est liée à l'ensoleillement.
    zone : 4 - 9, au pied de feuillus, tolère aisément jusqu'à -15°.
    origine : sud et sud-est de l'Europe (Espagne, France -Jura, Vosges, Alpes de Haute-Provence), Grande-Bretagne, Italie jusqu'aux Balkans et en Turquie absente en Grèce) dans les bois humides, aujourd'hui naturalisé aux Amériques.
    entretien : sans, si vous ne souhaitez pas être envahi supprimer les fleurs fanées, la division ne se fait qu'une fois que le feuillage et les tiges sont complètement desséchées, marquer l'emplacement pour ne pas les détériorer. Une fois installée, l'éranthe avec son semis spontané peut devenir envahissante.
    NB : Son nom Eranthis  vient du grec 'êr' qui désigne le printemps et de 'anthos' qui désigne la fleur et son nom spécifique hyemalis vient de 'hiems' qui signifie d'hiver, littéralement il s'agit de la fleur de printemps d'hiver.
    Ce genre comprend 8 espèces de vivaces, dont 6 sont originaires de l'Asie centrale et d'Asie du sud-est et les deux dernières d'Europe.
    Idéal pour coloniser des talus, sous le couvert pas trop dense d'arbres ou d'arbustes feuillus, le long des allées ou dans les rocailles, en veillant à les mettre en avant pour pouvoir les admirer ou carrément dans des potées ééphémères.
    Parmi les autres cultivars citons :
    Eranthis hyemalis  'Orange Glow' malgré son nom les petites fleurs sont d'un jaune foncé, une obtention en provenance du jardin botanique Royal de Copenhague.
    Eranthis hyemalis  'Cilicica' environ 10cm de haut à fleur d'un jaune citron.
    Eranthis hyemalis  'Noel Ayres' à fleurs doubles, elle porte le nom du ténor-jardinier en chef de l'abbaye d'Anglesey* qui la découvert avant 1974 (date de sa retraite).
    Eranthis hyemalis  'Pauline' une obtention anglaise 1988 par Patricia Dale's Petersfield (Hampshire), je ne l'ai toujours pas découverte, à suivre...
    Eranthis tubergenii  Hoog., une obtention du début du siècle dernier (1923) issue de croisement entre Eranthis hyemalis  et Eranthis cilicicus  de taille et à fleurs nettement plus grandes, évidemment la multiplication s'effectuera uniquement par mode végétatif.
    Eranthis tubergenii  'Bowles' de grande taille 10 à 15 cm, fleur d'un jaune bouton d'or.
    Eranthis tubergenii  'Glory' à fleurs jaunes, feuillage et collerette d'un vert plus tendre.
    Eranthis tubergenii  'Guinea Gold' une obtention de 1979 issue d'un croisement entre Eranthis hyemalis  et Eranthis cilicica  8 à 10 cm de haut, fleurs (3 à 4cm) d'un jaune foncé, cette floraison stérile dure plus longtemps.
    Propriétés et utilisations :
    Comme toutes les autres du genre, toutes ses parties sont toxiques et la sève peut provoquer chez certaines personnes des dermatites de contact.
    Autres espèces :
    Eranthis albiflora  Franch. ou Éranthe blanche : Originaire du Tibet aujourd'hui Chine à l'ouest de la province du Séchouan, 8 à 10cm de haut, fleurs (+ou-1.5 cm) d'un blanc légèrement rosé, 4 à 5 sépales pétaloïdes effilés en pointe marge dentelée, floraison printanière (mars-avril).
    Eranthis byunsanensis  B.Y. Sun, synonymes Eranthis pinnatifida  Maxim., Shibateranthis pinnatifida  (Maxim.) Satake & Okuyama, originaire du sud de la Corée et du Japon. 8 à 10cm de haut, fleurs (+ou-1.5 cm) d'un blanc légèrement rosé, 5 sépales pétaloïdes effilés en pointe marge dentelée, étamines d'un noir bleuté, involucre et tige sont rosâtres, floraison au printemps (courant mars), feuillage vert pâle, zones 4-8.
    Eranthis isaurica  Simon : Se rencontre en Turquie méridionale dans les hautes prairies situées des forêts d'Ibradi-Akseki, donné pour synonyme de Eranthis hyemalis 
    Eranthis ciliata  , synonyme de Eranthis hyemalis var. cilicica , se rencontre en Grèce et en Asie Mineure dont Turkestan, feuillage plus ciselé à fleurs plus grande d'un jaune d'or, un peu plus tardive que Eranthis hyemalis  une quinzaine de jours, les jeunes feuilles sont rougeâtres.
    Eranthis cilicica  Schott & Kotschy ou Éranthe de Silésie, originaire d'Asie Mineure (Syrie,Turquie méridionale, Arménie), 5-10 cm de haut,feuilage nettement plus finement découpé et cuivré, certains auteur le donne pour synonyme de Eranthis hyemalis .
    Eranthis keiskei  Franch. & Sav., originaire du Japon, de grande taille 10 à 15 cm, à fleurs roses, serait adapté pour les situations très ombragées.
    Eranthis lobulata  W. T. Wang, originaire de Chine, nord et centre de la province de Séchouan en altitude jusqu'à 3000m, 8 à 25cm de haut.
    Eranthis longistipitata  Regel, synonyme de Shibateranthis longistipitata  (Regel) Nakai, originaire de l'Asie centrale (Afghanistan, Turkestan) de très petite taille, fleurs jaunes.
    Eranthis pinnatifida  Maxim. ou Éranthe pennée, synonyme de Eranthis byunsanensis  B.Y. Sun,
    Eranthis byunsanensis  B.Y. Sun : Se rencontre au Japon, description ci-dessus.
    Eranthis sibiricas  (L.) Salisb. , synonyme de Shibateranthis sibirica  (DC.) Éranthe de Sibérie, se rencontre à l'est et à l'ouest de la Sibérie de petite taille à floraison printanière (mai) blanche.
    Eranthis stellata  Maxim. , synonymes Eranthis uncinata Turczaninow var. puberula  Regel & Maack, Shibateranthis stellata  (Maxim.) Nakai ou Éranthe étoilée, originaire du nord-est de la Chine au Dongbei (ex Mandchourie) dans les provinces de Jilin et Liaoning, en Sibérie dans la région de l'Ussurie et dans le nord de la Corée, de grande taille + ou - 20 cm, petites fleurs (1,5 à 2cm) jaunes, floraison printanière (mars à mai suivant le climat) .
    Eranthis uncinata  Turcz. ou Éranthe à crochets, originaire de Sibérie.

    Liste des autres espèces de bulbeuses présentes dans l'Encyclopédie, s'ouvrant dans un pop-up; découvrir les autres espèces d'aconit.

    Annotations :
    * Ce genre fut initialementnommé par Linné Helleborus , en 1807 R. Salisbury* créa le genre Eranthis  rattaché au genre Shibateranthis.
    *R. Salisbury botaniste britannique Richard Anthony Salisbury (né Markham) (1761-1829), un homme ayant eu un passé financier peu scrupuleux, qui fut un farouche opposant à la nomenclature de Linné, et fut boudé par un bon nombre de ces contemporains, rejeté par ces confrères botanistes lorsqu'ils découvrirent qu'il s'était approprié l'oeuvre d'un autre botaniste. Abréviation botanique Salisb.
    *abbaye d'Anglesey du 17 éme siècle qui se situe dans le Cambridgeshire, abbaye renommée aussi pour son jardin de 40 hectares riche en arbres et arbustes aux essences variées dont certains sont intéressants à découvrir en hiver en même temps qu'une somptueuse et célèbre collection de Galanthus, plus d'une centaine d'espèces ou variétés redécouvertes dans les années 70 après l'abattage de nombreux arbres.
    ® par la Société des Gens de Lettres - nmauric©24/02/06 - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressém
un compteur pour votre site